Un troi­sième titre consé­cu­tif pour Guillaume Blais

Re­tour sur la 84e Clas­sique de ca­nots

L'Hebdo du Saint-Maurice - - SPORTS - JO­NA­THAN COSSETTE jo­na­than.cossette@tc.tc

CLAS­SIQUE. Après quatre jours in­tenses, et 200 ki­lo­mètres plus tard, Guillaume Blais et son nou­veau par­te­naire Steve La­joie ont rem­por­té les grands hon­neurs de la 84e Clas­sique in­ter­na­tio­nale de ca­nots de la Mauricie.

Le duo La­joie/Blais a coif­fé, sous les 13 heures (12 h 59 min 14,480 sec) au fil d’ar­ri­vée, les Sa­muel Fri­gon et Ch­ris­tophe Proulx (13 h 02 min 05,980 sec). Non loin der­rière, Jim­my Pel­le­rin et Joël La­croix (13 h 05 min 54,750 sec) pre­naient la troi­sième place.

Pour Guillaume Blais, il s’agit donc d’une troi­sième vic­toire consé­cu­tive à la Clas­sique in­ter­na­tio­nale de ca­nots de la Mauricie. Du cô­té de Steve La­joie, il avait pris la deuxième place l’an der­nier avec Ch­ris­tophe Proulx comme aco­lyte.

« Guillaume (Blais) est un des meilleurs ra­meurs en ar­rière alors ça pre­nait un gars comme lui pour pou­voir réus­sir à ga­gner en avant, com­mente Steve La­joie, ra­meur d'ex­pé­rience. Ce n’était pas com­pli­qué ! (…) Tout le monde a la même vi­tesse à la troi­sième jour­née et c’est dur de sau­ver. On vou­lait la vic­toire ! Nous avons réus­si à avoir un‘’brea­ka­way’’à la fin et nous en avons pro­fi­té », ajoute-t-il.

« Ce fut une su­perbe de belle course et j’avais un grand cham­pion comme ‘’part­ner’’», lance Guillaume Blais. « Avec la fa­mille et le tra­vail, je suis très oc­cu­pé et mon em­ployeur, Meubles Ca­na­del, me per­met de vivre ma pas­sion à fond de train et ça me per­met de pou­voir per­for­mer au maxi­mum. Nous sommes ar­ri­vés prêts ! »

Sa­muel Fri­gon et Ch­ris­tophe Proulx, tous deux âgés de 22 ans seule­ment, ont fait bonne fi­gure en deuxième po­si­tion.

« Nous avons per­sé­vé­ré dans l’ad­ver­si­té. L’ex­pé­rience des gars (La­joie et Blais) a fait la dif­fé­rence. Nous sommes en­core en ap­pren­tis­sage et on vient de réus­sir notre meilleure per­for­mance à vie alors nous sommes vrai­ment contents », com­mente Ch­ris­tophe Proulx.

« Nous sommes très sa­tis­faits et nous n’avons que 22 ans alors on a en­core plu­sieurs bonnes an­nées de­vant nous », ajoute Sa­muel Fri­gon.

RA­BAS­KA

Chez les rabaskas, le pre­mier ba­teau à s’être pré­sen­té est ce­lui d’Ho­ckey Le­may avec un temps de 13 h 11 min 32,770 sec. Il a de­van­cé L’As du Pia­no Trans­port (13 h 19 min 51,650 sec), vain­queur de l’édi­tion 2016. Ger­vais Au­to 2.0 a ter­mi­né 3e avec un chro­no de 13 h 32 min 29,150.

Les Dra­veurs de La Tuque (13 h 34 min 04,980 sec) ont ter­mi­né au 5e rang.

L’an der­nier, L’As du Pia­no Trans­port (13 h 20 min 40 sec) avait fran­chi la ligne d’ar­ri­vée de­vant l’Équipe Ger­vais Au­to (13 h 23 min 33 sec) et celle d’Ho­ckey Le­may (13 h 24 min 01 sec).

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.