L’en­tre­prise Ca­nots Rhéaume se­ra re­cons­truite

L'Hebdo du Saint-Maurice - - MÉKINAC - PATRICK VAILLAN­COURT patrick.vaillan­court@tc.tc

IN­CEN­DIE. L’en­tre­pôt de l’en­tre­prise Ca­nots Rhéaume, de Grandes-Piles, a com­plè­te­ment été ra­sé par les flammes le ven­dre­di 15 sep­tembre en soi­rée.

Le pro­prié­taire de l’en­tre­prise qui existe de­puis 1986, Alain Rhéaume, a confir­mé à l’Heb­do qu’il al­lait re­cons­truire l’en­tre­prise et si c’est pos­sible, au même en­droit.

« Notre but pre­mier est de re­cons­truire dans des dé­lais res­treints afin de re­prendre la pro­duc­tion complète en 2018, in­dique M. Rhéaume. On était en pleine ex­pan­sion de notre pro­duc­tion. Au cours de l’été, on avait même une quin­zaine d’em­ployés. Ce n’est pas rien pour un pe­tit mi­lieu comme Grandes-Piles. »

L’en­tre­prise peut tout de même conce­voir des ca­nots de cèdre puisque l’usine n’était pas au même en­droit que l’en­tre­pôt. «On es­père qu’on pour­ra en­core avoir une quin­zaine d’em­ployés l’an pro­chain. Nos af­faires al­laient très bien. On fa­bri­quait des ca­nots pour un dis­tri­bu­teur, et on avait des clients en Al­le­magne, en France, aux États-Unis. Il y a un ca­not qui a flam­bé qui de­vait par­tir pour l’Aus­tra­lie. On a même conçu des ca­nots pour des au­toch­tones», ex­plique M. Rhéaume.

L’in­cen­die au­rait pris nais­sance vers 21 h 30 le ven­dre­di soir. Les pom­piers de Saint-Tite et de Sha­wi­ni­gan sont ve­nus en ren­fort à la Ré­gie in­ter­mu­ni­ci­pale des in­cen­dies de la Val­lée du Saint-Mau­rice. Les pom­piers se sont mis en mode dé­fen­sif afin de pro­té­ger les bâ­ti­ments du Vil­lage du bû­che­ron qui étaient tout près. La cause se­rait de na­ture ac­ci­den­telle.

(Pho­to Fa­ce­book page Vil­lage du bû­che­ron)

L’en­tre­prise Ca­nots Rhéaume a com­plè­te­ment été ra­sée par les flammes le 15 sep­tembre der­nier.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.