L’im­por­tance de la qua­li­té de la soie

L'Hebdo du Saint-Maurice - - ACTUALITÉS -

ASCLÉPIADE. Contac­té par TC Me­dia, la pré­si­dente de Pro­tec-Style Ja­nique Scott confirme que l’en­tre­prise doit trou­ver du fi­nan­ce­ment pour la via­bi­li­té de l’en­tre­prise.

« Il faut dire qu’il y a énor­mé­ment de de­mandes pour le pro­duit de l’asclépiade, confirme Ja­nique Scott, pré­si­dente de Pro­tec-Style qui gère les In­dus­tries En­core 3. Mais nous avons be­soin de faire des in­ves­tis­se­ments im­por­tants et nous sommes à la re­cherche de fi­nan­ce­ment. Il y a d’un cô­té les In­dus­tries En­core 3 et Fibre Mo­nark, nous fai­sons l’ex­trac­tion et la trans­for­ma­tion de la ma­tière. Il s’agit d’une pre­mière mon­diale, et ce sont de grosses en­tre­prises qui ont be­soin de beau­coup de fi­nan­ce­ment. Nous sommes à l’étape de pas­ser d’une ligne pi­lote à une ligne in­dus­tria­li­sée. Pour les In­dus­tries En­core 3, la seule rai­son qu’il n’y a pas d’ac­ti­vi­té c’est que l’ex­trac­tion de l’an­née pas­sée est ter­mi­née, et nous sommes en at­tente de la pro­chaine ré­colte. »

Les dif­fé­rents pa­liers gou­ver­ne­men­taux ont été sol­li­ci­tés par l’en­tre­prise pour des de­mandes de fi­nan­ce­ment.

Tou­te­fois, Mme Scott avoue qu’il doit y avoir des avan­cées tech­no­lo­giques im­por­tantes pour que la fibre de l’asclépiade, la soie d’Amé­rique, soit de bonne qua­li­té. « Cette an­née, nous avons été heu­reux de consta­ter que la ré­colte est là. C’est main­te­nant prou­vé que la pro­duc­tion de la plante se fait. C’est au ni­veau des tech­niques d’ex­trac­tion qu’il y a beau­coup de che­min à faire. Nous avons la tech­no­lo­gie dans nos usines de faire l’ex­trac­tion de la fibre propre, à taux d’hu­mi­di­té X. L’ob­ten­tion de contrats qui per­met­tra la via­bi­li­té de l’en­tre­prise est di­rec­te­ment liée à la qua­li­té de la fibre. »

Les In­dus­tries En­core 3 s’at­ten­daient à re­ce­voir 200 hec­tares de ré­colte de l’asclépiade, mais Mme Scott est tou­jours en at­tente de cette confir­ma­tion par la Co­opé­ra­tive Mo­nark. « On avait de­man­dé 200 hec­tares cette an­née. »

Mme Scott af­firme que les dé­fis étaient grands de­puis les dé­buts pour le dé­mar­rage des trois en­tre­prises (En­core 3, Fibre Mo­nark, et Pro­tec-Style). «On a dû mon­ter la struc­ture de la ma­tière pre­mière jus­qu’au pro­duit fi­ni. C’est un vrai tour de force, et c’est im­por­tant que les gens le sachent.» (P.V)

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.