Portes Mi­lette perce le mar­ché amé­ri­cain

In­ves­tis­se­ment de 2,4 M$ pour un équi­pe­ment so­phis­ti­qué

L'Hebdo du Saint-Maurice - - ACTUALITÉS - PA­TRICK VAILLAN­COURT pa­trick.vaillan­court@tc.tc

ÉCO­NO­MIE. La di­rec­tion de Portes Mi­lette avait convié les mé­dias jeudi der­nier, une pre­mière en 20 ans, afin de pré­sen­ter un in­ves­tis­se­ment ma­jeur de 2,4 M$ pour une ligne de dé­bi­tage de bois qui per­met d’op­ti­mi­ser la res­source et de di­mi­nuer les pertes et le gas­pillage du bois.

L’en­tre­prise a ré­cem­ment per­cé le mar­ché amé­ri­cain dont 23 % de sa pro­duc­tion y est dé­dié, si bien que la com­pa­gnie a vu une crois­sance de 40 % au cours des trois der­nières an­nées.

La nou­velle ligne de dé­bi­tage com­porte deux pièces maî­tresses, soit un scan­neur et une scie dé­bi­teuse à haute vi­tesse. La gros­seur, la cou­leur et la po­si­tion des noeuds sur une planche sont ana­ly­sées par le scan­neur à une vi­tesse de 328 pieds par minute.

L’en­tre­prise fa­brique des portes sur me­sure et elle peut fa­bri­quer plus de 9000 mo­dèles dif­fé­rents par an­née. En moyenne, 1000 portes par jour sont conçues. Portes Mi­lette compte 160 em­ployés. « On fait main­te­nant en deux jours ce qu’on pou­vait pro­duire en cinq jours », in­dique le di­rec­teur gé­né­ral Guy Roy.

Le fondateur de l’en­tre­prise, Gé­rard Mi­lette, es­quis­sait un large sou­rire lorsque ques­tion­né sur l’es­sor de la com­pa­gnie, dont sa fille So­phie et son fils Ma­rio sont les co­pré­si­dents. « C’est une fier­té de voir cette usine de fa­bri­ca­tion pro­duire au­tant. Le plus beau dans tout ça c’est de voir que mes en­fants prennent la re­lève, et que mes pe­tits-en­fants sont aus­si in­té­res­sés par la com­pa­gnie. Je suis un homme com­blé ! »

Est-ce que la crois­sance des der­nières an­nées est es­sen­tiel­le­ment en lien avec le mar­ché amé­ri­cain ? « Oui, parce que plus de la moi­tié de la crois­sance de l’en­tre­prise de 40 % des der­nières an­nées est liée au mar­ché amé­ri­cain, ex­plique So­phie Mi­lette, co­pré­si­dente de l’en­tre­prise. C’est cer­tain qu’avec la crise du bois d’oeuvre, ça ajoute une cer­taine ner­vo­si­té parce que c’est de l’in­con­nu. Mais je suis confiante en même temps. Mal­heu­reu­se­ment, les drames qui se sont pro­duits dans le sud des États-Unis vont ap­por­ter des ré­no­va­tions. »

Concer­nant le fi­nan­ce­ment, Dé­ve­lop­pe­ment éco­no­mique Ca­na­da (DEC) a ver­sé une contri­bu­tion rem­bour­sable de près de 1 M$, In­ves­tis­se­ment Qué­bec a ac­cor­dé une sub­ven­tion de 240 000 $ par le biais du Pro­gramme Im­mi­grants In­ves­tis­seurs, au­quel s’ajoute le cré­dit d’im­pôt à l’in­ves­tis­se­ment pour un mon­tant de 280 000 $. Un prêt com­mer­cial à la Banque Nationale com­plète le fi­nan­ce­ment.

(Pho­to TC Me­dia – Pa­trick Vaillan­court)

Sur la pho­to, Ma­rio Mi­lette, co­pré­sident, Gé­rard Mi­lette, fondateur, et So­phie Mi­lette, co­pré­si­dente.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.