« Un en­fant heu­reux réus­sit mieux! »

La Fon­da­tion des pe­tits coeurs se pour­suit dans quatre écoles à Sha­wi­ni­gan

L'Hebdo du Saint-Maurice - - AGENDA COMMUNAUTAIRE -

ÉDU­CA­TION. Est-ce aus­si es­sen­tiel d’ap­prendre le bon­heur à l’école que d’ap­prendre à lire, à écrire et à comp­ter ? Pour les res­pon­sables de la Fon­da­tion des pe­tits coeurs rieurs, pré­sente dans quatre écoles de Sha­wi­ni­gan, il est clair que oui.

À Sha­wi­ni­gan cette an­née, le pro­gramme se pour­suit dans les quatre mêmes écoles que l’an­née der­nière, soit l’école de la Source, l’école Sainte-Flore, l’école Saint-Jacques et l’école des Bâ­tis­seurs.

Cette an­née, ils se­ront 277 éco­liers de pre­mière et deuxième an­née à en bé­né­fi­cier. Un to­tal de 34 per­sonnes qui ont sui­vi la for­ma­tion obli­ga­toire afin de dé­ve­lop­per les connais­sances es­sen­tielles pour of­frir le pro­gramme.

C’est par le biais d’ac­ti­vi­tés réa­li­sées en classe par des in­ter­ve­nantes et in­ter­ve­nants for­més (en­sei­gnants, psy­choé­du­ca­teurs, édu­ca­teurs spé­cia­li­sés) qu’on en­seigne aux en­fants des « pa­roles ma­giques » pour com­battre plu­sieurs émo­tions né­ga­tives, dont la co­lère, les peurs nui­sibles, la gêne et la ti­mi­di­té, le dé­cou­ra­ge­ment, la culpa­bi­li­té, etc.

L’en­fant dé­ve­loppe ain­si sa connais­sance du monde émo­tion­nel et sa ca­pa­ci­té de le gé­rer ce qui en­traine gé­né­ra­le­ment une di­mi­nu­tion des com­por­te­ments in­ap­pro­priés, tels l’op­po­si­tion, l’agres­si­vi­té, la vio­lence et l’in­ti­mi­da­tion.

Comme le dit le slo­gan de la fon­da­tion : « un en­fant heu­reux réus­sit mieux ! »

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.