Le maire Vaillan­court: un per­son­nage de Sha­kes­peare

L'Hebdo Journal - - ACTUALITÉS - Jocelyn Bou­ras­sa

Gilles Vaillan­court marche vers moi. Un homme -un agi­ta­teur po­li­tique- s'avance pour lui par­ler. Le fu­tur maire l'em­poigne par le col­let, colle son vi­sage au sien, pro­nonce quelques mots, le re­lâche et pour­suit son che­min.

L'aver­tis­se­ment était clair. L'homme avait af­faire à se te­nir tran­quille.

Dans les mois sui­vants, Gilles Vaillan­court est élu chef de son par­ti et, à la sur­prise de plu­sieurs, gagne l'élec­tion mu­ni­ci­pale. C'était en 1989. Un ad­ver­saire po­li­tique di­ra: « Nous avons été bat­tus par un nou­veau Gilles Vaillan­court. »

C'était vrai. Avant l'élec­tion, Vaillan­court ap­pa­rais­sait comme un homme brouillon, dé­braillé, sans élé­gance au­cune. Un ex­pert en re­la­tions pu­bliques l'avait trans­for­mé de la tête aux pieds en vue des élec­tions. La façade avait

Un roc

chan­gé, mais l'homme qui avait em­poi­gné l'agi­ta­teur po­li­tique avait-il dis­pa­ru? Le maire Vaillan­court dé­ga­geait une forte per­son­na­li­té. Il en im­po­sait. Je l'ai cru in­ébran­lable jus­qu'au jour où, dans le dos­sier du Cos­mo­dôme, le dé­pu­té Serge Mé­nard, fraî­che­ment nom­mé res­pon­sable de la ré­gion de La­val, avait pu­bli­que­ment re­mis le maire à sa place lors d'une confé­rence de presse. Pour la pre­mière fois, j'ai vu le maire Vaillan­court bais­ser les épaules. Une dis­pute avait-elle écla­té entre les deux hommes dans les heures pré­cé­dentes?

Au mi­lieu des an­nées 90, j'avais pu­blié un re­por­tage sur la per­son­na­li­té du maire. J'avais in­ter­viewé des proches. Conclu­sion: Gilles Vaillan­court se sa­vait mal­adroit dans ses rap­ports avec les autres. Il fait le dur, me di­sait-on, et il aime les bonnes ba­garres, mais au fond, il ai­me­rait que les gens l'aiment da­van­tage.

Tout en ad­mi­rant l'in­tel­li­gence et l'éner­gie qu'il met­tait dans son tra­vail et les nom­breuses réa­li­sa­tions qu'il a ap­por­tées à La­val, les ad­ver­saires po­li­tiques de Vaillan­court ont sou­vent lais­sé sous-en­tendre que l'homme jouait par­fois la carte de l'in­ti­mi­da­tion. Et qu'il ac­cep­tait mal l'op­po­si­tion po­li­tique qu'il s'em­pres­sait de fis­su­rer par quelque ruse que ce soit.

Ri­gueur

Un jour, Gilles Vaillan­court m'a don­né une le­çon de ri­gueur. Au jour­nal de­puis quelques mois seule­ment, je l'ap­pelle pour le faire com­men­ter sur un dos­sier. La sé­che­resse de ses ré­ponses était telle que j'ai fi­gé. Il a fi­ni par rac­cro­cher. J'avoue, j'étais mal pré­pa­ré. Ja­mais je n'ai ré­pé­té l'er­reur.

Plu­sieurs an­nées après, il m'ac­coste : « M. Bou­ras­sa, vous êtes le seul jour­na­liste que je connais mal. J'ai­me­rais vous connaître da­van­tage. » L'ins­tinct m'a tou­jours pres­crit de de­meu­rer loin, même si je mour­rais d'en­vie d'en sa­voir plus sur le per­son­nage. Car, pour moi, Gilles Vaillan­court est un per­son­nage tout en étant un sa­cré bon conteur.

Deux forces se dis­pu­taient cet homme. On le voyait dans son re­gard, ses mi­miques, ses hé­si­ta­tions. Mais les­quelles?

Deux ré­ponses à ve­nir

Gilles Vaillan­court contrô­lait tout, tout, tout à La­val. Un jour, un membre d'une or­ga­ni­sa­tion hu­ma­ni­taire m'ap­prend que le nou­veau di­rec­teur vient d'être choi­si. Puis-je sa­voir son nom? Non, me ré­pond la per­sonne, je dois sa­voir avant si le maire Vaillan­court est d'ac­cord. Je suis res­té bouche bée.

Contrô­ler à l'ex­cès ré­vèle deux fai­blesses : un goût im­mo­dé­ré du pou­voir et de l'in­trigue ou un manque de confiance en ses propres moyens. Où se si­tue celle de Vaillan­court?

Autre ré­ponse que je brûle de sa­voir. Se­lon les ex-dé­pu­tés Vincent Au­clair et Serge Mé­nard, Gilles Vaillan­court leur au­rait fait le coup de l'en­ve­loppe brune. C'est presque im­pos­sible dans la me­sure où il est un homme beau­coup trop in­tel­li­gent pour ten­ter de coin­cer deux hommes aus­si in­tègres que Vincent Au­clair et Serge Mé­nard. Les chances de suc­cès étaient qua­si nulles.

La suite à lire au www.lheb­do­jour­nal.com

Pho­to, Le Cour­rier La­val

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.