De PME à en­tre­prise de classe mon­diale

L'Hebdo Journal - - ACTUALITÉS - Au­drey.le­blanc@tc.tc

ÉCO­NO­MIE. Le Dé­par­te­ment de gé­nie in­dus­triel de l’Uni­ver­si­té du Qué­bec à Trois-Ri­vières (UQTR) offre gra­tui­te­ment ses ser­vices aux PME qué­bé­coises pour les ai­der à aug­men­ter leur pro­duc­ti­vi­té.

Pro­fes­seur et di­rec­teur du Dé­par­te­ment de gé­nie in­dus­triel de l’UQTR, Georges Ab­dul-Nour a dé­ve­lop­pé une tech­nique per­met­tant de dres­ser la liste des points forts et des points à amé­lio­rer d’une PME. C’est ce qu’il ap­pelle une car­to­gra­phie de l’en­tre­prise.

Il a tra­vaillé avec 300 en­tre­prises à tra­vers le Qué­bec jus­qu’à pré­sent, dont FAB 3R inc., HDI Tech­no­lo­gies inc. et Pla­nage 2000. M. Ab­dul-Nour réa­lise de 20 à 25 car­to­gra­phies par an­née. Tou­te­fois, 90 % d’entre elles sont pour des en­tre­prises si­tuées à l’ex­té­rieur de la Mau­ri­cie.

Le pro­fes­seur tente de voir com­ment il peut ame­ner les PME vers la 4e ré­vo­lu­tion in­dus­trielle. Ap­pe­lée aus­si « In­dus­trie 4.0 », il s’agit d’une ten­dance ba­sée sur l’in­té­gra­tion de la tech­no­lo­gie de la com­mu­ni­ca­tion et de l’au­to­ma­ti­sa­tion. Avec l’In­dus­trie 4.0, les ma­chines au­to­ma­ti­sées com­mu­niquent entre elles et le client est re­lié au sys­tème de pro­duc­tion jus­qu’au four­nis­seur de ma­tières pre­mières.

« At­teindre ce ni­veau-là fait en sorte que les PME de­meurent com­pé­ti­tives à l’échelle mon­diale, pré­cise M. Ab­dul-Nour. On re­garde quels sont les be­soins des PME et on voit com­ment on peut les ai­der. Le 4.0, c’est la connec­ti­vi­té et les don­nées en temps réel, mais il y a cer­taines en­tre­prises avec qui on doit tra­vailler pour les ame­ner à la 2e et la 3e gé­né­ra­tion d’abord. »

« Quand on ar­rive dans une en­tre­prise, on com­mence par op­ti­mi­ser la pro­duc­tion avant de par­ler de connec­ti­vi­té, pour­suit ce der­nier. On est ren­du à la connec­ti­vi­té à l’échelle mon­diale, mais il y a en­core du tra­vail à faire au Qué­bec pour que nos PME se rendent là. »

Les gens sont créa­tifs, mais il y a vrai­ment un manque de pro­duc­ti­vi­té au Qué­bec. - Georges Ab­dul-Nour

MANQUE DE PRO­DUC­TI­VI­TÉ

Se­lon ce der­nier, le plus grand pro­blème des PME qué­bé­coises est la pla­ni­fi­ca­tion et l’amé­na­ge­ment. «Les gens sont créa­tifs, mais il y a vrai­ment un manque de pro­duc­ti­vi­té au Qué­bec, constate-t-il. On est der­rière l’On­ta­rio et les États-Unis de presque 20 %. C’est le ré­sul­tat du manque de connais­sance au ni­veau de la pla­ni­fi­ca­tion de la pro­duc­tion et de l’amé­na­ge­ment ef­fi­cace.»

Par exemple, chez Pla­nage 2000 à Sha­wi­ni­gan, M. Ab­dul-Nour a réus­si à dou­bler la ca­pa­ci­té de pro­duc­tion de l’en­tre­prise grâce à un chan­ge­ment tout simple. « On a seu­le­ment mis une plaque hy­drau­lique pour que la per­sonne tra­vaille à la bonne hau­teur, pour évi­ter qu’elle ait à se pen­cher, in­dique le pro­fes­seur. Juste en fai­sant ça, on a dou­blé la ca­pa­ci­té de pro­duc­tion. Il y avait aus­si beau­coup de ma­nu­ten­tion, alors on a amé­na­gé les choses dif­fé­rem­ment pour éli­mi­ner des étapes de ma­nu­ten­tion. »

Dans une PME qui fa­brique des ma­te­las, le pro­fes­seur a sug­gé­ré l’ins­tal­la­tion de roues sous les tables ser­vant à dé­pla­cer les ma­te­las. En­core une fois, ce pe­tit dé­tail a per­mis de dou­bler la ca­pa­ci­té de pro­duc­tion.

COL­LA­BO­RA­TIONS RÉ­GIO­NALES

De­puis 2006, le Dé­par­te­ment de gé­nie in­dus­triel à l’UQTR tra­vaille en col­la­bo­ra­tion avec Éco­no­mie du sa­voir Mau­ri­cie, In­no­va­tion et Dé­ve­lop­pe­ment éco­no­mique (IDÉ) Trois-Ri­vières, le Con­seil na­tio­nal de re­cherches du Ca­na­da (CNRC) et l’Ins­ti­tut de re­cherche sur les PME. L’une ou l’autre de ces or­ga­ni­sa­tions peuvent éta­blir le pre­mier contact entre les PME et l’UQTR.

(Pho­to TC Me­dia - Au­drey Le­blanc)

Georges Ab­dul-Nour, pro­fes­seur et di­rec­teur du Dé­par­te­ment de gé­nie in­dus­triel à l’UQTR.

AU­DREY LE­BLANC

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.