La Forge du Malt : une nou­velle mi­cro­bras­se­rie à Trois-Ri­vières

L'Hebdo Journal - - ACTUALITÉS - MA­RIANNE CÔ­TÉ ma­rianne.cote@tc.tc

HOUBLON. Tra­vailleurs le jour, quatre « tri­peux » de bonnes bières brassent des In­dia Pale Ales et autres créa­tions hou­blon­nées de leurs crus le soir… dans un ga­rage de Trois-Ri­vières. Là où tout a com­men­cé pour de nom­breuses grandes en­tre­prises.

C’était en 2013. Mar­tin Ba­ril cher­chait une uti­li­té à son ga­rage, « le 2711 », quand l’idée de faire sa propre bière a ger­mé dans son es­prit. Avec des amis, tous ama­teurs de houblon comme lui, il s’est équi­pé pour trans­for­mer les lieux en une vé­ri­table pe­tite bras­se­rie ar­ti­sa­nale au grand plai­sir de son en­tou­rage.

« La bière, c’est bon et les gens ap­pré­cient ton hob­by. Ils sont tou­jours contents de te voir ar­ri­ver », a lan­cé en riant le co­pro­prié­taire de la Mi­cro­bras­se­rie La Forge du Malt, Mar­tin Ba­ril.

Ni­co­las Delisle, Guy La­fre­nière et le maître bras­seur Etienne La­mon­tagne com­plètent l’équipe d’ac­tion­naire. Ce der­nier bras­sait dé­jà du houblon de­puis sept ans pour son propre plai­sir.

Le joyeux qua­tuor a en­chai­né les concours ama­teurs et ré­col­té de bons com­men­taires. Len­te­ment, leur sys­tème de bras­sage s’est au­to­ma­ti­sé et le ga­rage est vite de­ve­nu trop a l’étroit pour leurs grandes am­bi­tions. « Au fond de nous, on sa­vait qu’on vou­lait pas­ser à la pro­chaine étape, soit ame­ner notre pro­duc­tion ar­ti­sa­nale à une plus grande échelle », s’est rap­pe­lé Mar­tin Ba­ril.

Ils se sont bien en­tou­rés, ont fait un plan d’af­faires et ont ana­ly­sé le mar­ché avant de faire le grand saut. C’est ain­si que le 17 mai 2016 est of­fi­ciel­le­ment né la mi­cro­bras­se­rie La Forge du Malt.

Au cours des pro­chaines se­maines, une pre­mière car­gai­son de 4800 bou­teilles ar­bo­rant fiè­re­ment l’éti­quette Mi­cro­bras­se­rie La Forge du Malt quit­te­ra le 2385, bou­le­vard Thi­beau en di­rec­tion d’un com­merce près de chez vous.

BRAS­SER DES AF­FAIRES

En dé­cembre der­nier, le groupe d’en­tre­pre­neurs a dé­mé­na­gé dans un lo­cal de l’im­meuble si­tué au 2385 du bou­le­vard Thi­beau, dans le sec­teur Saint-Louis-de-France, à Trois-Ri­vières. C’est là qu’ils ont ins­tal­lé tous les équi­pe­ments de bras­sage à la fine pointe de la tech­no­lo­gie né­ces­saire pour fa­bri­quer, em­bou­teiller et dis­tri­buer leurs créa­tions.

Le qua­tuor va pro­duire trois bières: une blanche de type belge (Grand Blanche), une In­dia Pale Ale aux notes d’agrumes (Hop Ri­vet) ain­si qu’une double In­dia Pale Ale aux sa­veurs d’aneths et de noix de co­co, bras­sé avec du houblon ja­po­nais (La Mer Ar­dente).

Une Hop­fen­weisse, une bière blanche al­le­mande, de­vrait s’ajou­ter sous peu à la pro­duc­tion ré­gu­lière. La pe­tite der­nière concoc­tée avec de l’orge de Saint-Mau­rice et de Saint-Bo­ni­face a été spé­cia­le­ment dé­ve­lop­pée pour le Fes­ti­val Bras­si­cole de la Mau­ri­cie qui se tien­dra du 21 au 23 juillet.

Les pro­duits de La Forge du Malt se­ront dis­po­nibles dans les com­merces spé­cia­li­sés dans la vente de bières de microbrasseries de la Mau­ri­cie et du Centre-du-Qué­bec.

La bière, c’est bon et les gens ap­pré­cient ton hob­by. Ils sont tou­jours contents de te voir ar­ri­ver.» - Mar­tin Ba­ril

« Nous avons éga­le­ment si­gné un par­te­na­riat avec le dis­tri­bu­teur Trans­broue qui compte un ré­seau de plus de 1000 points de vente. Il se char­ge­ra de la dis­tri­bu­tion dans les mar­chés ci­blés à l’ex­té­rieur de la ré­gion», a dé­cla­ré le co­pro­prié­taire Guy La­fre­nière.

Cha­cune des trois cuves dont s’est équi­pée la mi­cro­bras­se­rie peut pro­duire jus­qu’à 800 litres de bière, soit en­vi­ron 1600 bou­teilles. Au mo­ment d’écrire ces lignes, cinq autres nou­velles cuves ont été com­man­dées et sont en di­rec­tion de Trois-Ri­vières.

En dé­pit de tout leur ar­se­nal, leurs ob­jec­tifs de­meurent réa­listes. Les pro­prié­taires visent une tren­taine de points de vente dans la ré­gion. À moyen terme, ils croient pou­voir at­teindre les ta­blettes de 200 ma­ga­sins à tra­vers la pro­vince. « Ce­la nous per­met­trait d’ame­ner notre pro­duc­tion à deux bras­sins par se­maine », a in­di­qué le maître-bras­seur du groupe.

Ils ont tous un em­ploi à temps plein et sont pour la plu­part pères de fa­mille. C’est le soir, après leur jour­née de tra­vail, que le groupe se re­trouve pour bras­ser de la bière. Et par­fois, ils brassent même la fin de se­maine. Au fil du temps, c’est de­ve­nu bien plus qu’une pas­sion.

Bien sûr, a concé­dé le co­pro­prié­taire Ni­co­las Delisle, la con­ci­lia­tion tra­vail-fa­mille re­pré­sente un vé­ri­table dé­fi avec «deux em­plois». «Les veuves du malt ont dû faire de nom­breux sa­cri­fices, mais elles nous sup­portent énor­mé­ment dans cette aven­ture », a-t-il sou­li­gné.

L’équipe de La Forge du Malt pré­voit en­ga­ger deux em­ployés af­fec­tés à l’em­bou­teillage et à la li­vrai­son des pro­duits.

(Pho­to TC Media – Ma­rianne Cô­té)

Les quatre pro­prié­taires de la Mi­cro­bras­se­rie La Forge du Malt, Mar­tin Ba­ril, Ni­co­las Delisle, Guy La­fre­nière et le maître-bras­seur Etienne La­mon­tagne.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.