L’UQTR se pen­che­ra sur le ré­chauf­fe­ment cli­ma­tique

L'Hebdo Journal - - ACTUALITÉS - MA­RIANNE CÔ­TÉ ma­rianne.cote@tc.tc

UQTR. « Les inon­da­tions prin­ta­nières de 2017 consti­tuent un puis­sant rap­pel de l’im­por­tance de mieux com­prendre et de mieux pré­dire les im­pacts des chan­ge­ments cli­ma­tiques sur notre pla­nète. »

C’est dans ce contexte que le cher­cheur et pro­fes­seur du Dé­par­te­ment des sciences de l’en­vi­ron­ne­ment de l’Uni­ver­si­té du Qué­bec à Trois-Ri­vières, Ch­ris­to­pher Kin­nard, an­non­çait à la mi-juin qu’il pi­lo­te­ra la toute nou­velle Chaire de re­cherche du Ca­na­da en hy­dro­lo­gie de la cryo­sphère.

Comment la neige, la glace et l’eau ge­lée du sol ré­agissent-elles au ré­chauf­fe­ment cli­ma­tique dans les ré­gions froides de la Terre ? Quels sont les im­pacts des chan­ge­ments ob­ser­vés sur les bas­sins hy­dro­gra­phiques de ces ré­gions? Ces ques­tions se­ront au coeur des tra­vaux du groupe de cher­cheurs.

L’équipe de re­cherche de la Chaire re­cueille­ra des don­nées sur un large ter­ri­toire, du sud du Qué­bec jus­qu’à l’Arc­tique, en pas­sant par la cor­dillère des Andes, en Amé­rique du Sud. Des ins­tru­ments à la fine pointe de la tech­no­lo­gie, dont des drones, per­met­tront la col­lecte d’une foule de ren­sei­gne­ments pré­cieux dans la lutte au ré­chauf­fe­ment pla­né­taire.

L’ob­jec­tif der­rière tout ça ? Mieux com­prendre les im­pacts à ve­nir et mettre en place une stra­té­gie d’adap­ta­tion

« Ce­la nous per­met­tra de raf­fi­ner les mo­dèles hy­dro­lo­giques ac­tuel­le­ment uti­li­sés et de mieux éva­luer, par exemple, les risques fu­turs d’inon­da­tions ou de sé­che­resse », a in­di­qué M. Kin­nard qui compte plus de quinze an­nées de re­cherches dans ce do­maine.

Ces in­for­ma­tions s’avé­re­ront par­ti­cu­liè­re­ment utiles aux or­ga­ni­sa­tions res­pon­sables de la ges­tion des res­sources en eau, soit les com­pa­gnies hy­dro­élec­triques, les or­ga­nismes de bas­sins ver­sants et le mi­nis­tère de l’En­vi­ron­ne­ment, pour ne nom­mer que ceux-là.

Le Conseil de re­cherches en sciences na­tu­relles et en gé­nie (CRSNG) du Ca­na­da fi­nan­ce­ra la nou­velle chaire de re­cherche à rai­son de 100 000 $ par an­née, sur une du­rée de cinq ans. Un autre mon­tant de 405350$ se­ra ac­cor­dé pour les in­fra­struc­tures.

Une par­tie de l’en­ve­loppe de fi­nan­ce­ment se­ra éga­le­ment consa­crée à la ré­mu­né­ra­tion des étu­diants qui par­ti­ci­pe­ront aux tra­vaux de re­cherche.

Fait consi­dé­rable, il s’agit de la troi­sième Chaire de re­cherche du Ca­na­da (CRC) à être oc­troyé au Dé­par­te­ment des sciences de l’en­vi­ron­ne­ment de l’UQTR. Pour le rec­teur de l’uni­ver­si­té tri­flu­vienne, Da­niel McMa­hon, ce­la vient confir­mer une fois de plus le rôle de chef de file de l’ins­ti­tu­tion dans ce do­maine.

LA MON­TÉE DES OCÉANS IN­QUIÈTE

La cryo­sphère, un terme qui dé­signe les ré­gions froides du globe où l’eau est à l’état so­lide, ce sont éga­le­ment les zones de la pla­nète les plus du­re­ment frap­pées par ces bou­le­ver­se­ments.

C’est bien connu, la cha­leur fait fondre la neige. Et la hausse des tem­pé­ra­tures n’a pas épar­gné ces ré­gions froides. « Un grand dé­gèle s’amorce », a pré­ve­nu le cher­cheur. Ré­sul­tat ? La mon­tée du ni­veau des océans.

Du cô­té des bas­sins ver­sants, dont ce­lui de la ri­vière Saint-Mau­rice, on ignore en­core pour l’heure les ré­per­cus­sions que ce­la en­traî­ne­ra. Mais une chose est cer­taine, « des bou­le­ver­se­ments sont à pré­voir », af­firme M. Kin­nard.

Jus­qu’à main­te­nant, la neige et la glace ont fait par­tie du pay­sage et de l’iden­ti­té du Qué­bec. « Pour plu­sieurs Qué­bé­cois qui at­tendent l’été avec im­pa­tience après un hi­ver ri­gou­reux, le ré­chauf­fe­ment cli­ma­tique peut ap­pa­raître comme une bonne nou­velle. Tou­te­fois, la vi­tesse et l’am­pleur des chan­ge­ments à ve­nir pour­raient nous ré­ser­ver bien des sur­prises », a-t-il ajou­té.

Les inon­da­tions prin­ta­nières de 2017 en sont d’ailleurs «un puis­sant rap­pel». Cette ca­tas­trophe mar­que­ra d’ailleurs long­temps l’ima­gi­naire des Qué­bé­cois.

(Pho­to TC Media – Ma­rianne Cô­té)

De­puis plus de 15 ans, le pro­fes­seur Ch­ris­tophe Kin­nard mène des re­cherches dans les ré­gions froides du globe.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.