SIT Mau­ri­cie: l’agran­dis­se­ment de la deuxième chance

L'Hebdo Journal - - ACTUALITÉS - MA­RIANNE CÔ­TÉ ma­rianne.cote@tc.tc

TROIS-RI­VIÈRES. L’idée était dans les car­tons de­puis belle lu­rette, c’est main­te­nant chose faite. Le Ser­vice d’in­té­gra­tion au tra­vail (SIT) de la Mau­ri­cie, qui était de­ve­nu bien à l’étroit dans ses lo­caux, pro­cè­de­ra à la mo­der­ni­sa­tion de ses ins­tal­la­tions. Un pro­jet dont les re­tom­bées ne se me­surent pas uni­que­ment en dol­lars.

Un in­ves­tis­se­ment to­tal de 366000$ est pré­vu afin no­tam­ment d’agran­dir le siège so­cial de l’or­ga­nisme si­tué dans les lo­caux du 1090, rue de La Vé­ren­drye à Trois-Ri­vières. Pour ce faire, le gou­ver­ne­ment du Qué­bec a ac­cor­dé, mar­di après-mi­di, une aide fi­nan­cière de 136 000 $ dans le cadre de son Pro­gramme d’im­mo­bi­li­sa­tion en en­tre­pre­neu­riat col­lec­tif.

Avec ce coup de pouce fi­nan­cier, le SIT Mau­ri­cie, qui a vu le jour il y a 20 ans dans le sous-sol d’une ré­si­dence, compte aus­si ré­no­ver les bâ­ti­ments de trois de ses cinq ate­liers, soit ce­lui de Trois-Ri­vières, de Loui­se­ville et de Sha­wi­ni­gan.

Ce n’est pas par pur ha­sard si le pro­jet est sur­nom­mé « l’agran­dis­se­ment de la deuxième chance ». Il of­fri­ra des em­plois à une di­zaine de per­sonnes aux prises avec des pro­blèmes de santé men­tale. Pour ces der­niers, il s’agit là d’une deuxième chance in­es­pé­rée.

Les jeunes âgés de 30 ans et moins en si­tua­tion d’iti­né­rance sont d’ailleurs de plus en plus nom­breux, s’est in­quié­tée la di­rec­trice gé­né­rale du SIT. « Ce pro­jet va per­mettre de les ai­der à in­té­grer une struc­ture dans leur vie trop sou­vent écla­tée et par le fait même, à trou­ver leur voie », a ex­pli­qué Ge­ne­viève Pro­vost.

L’or­ga­nisme per­met dé­jà à 250 per­sonnes vul­né­rables d’ap­pri­voi­ser le mar­ché du tra­vail dans un en­vi­ron­ne­ment ou­vert à la dif­fé­rence.

Et il n’y a pas que les gens qui ont droit à une deuxième chance entre les murs de l’un des cinq points de ser­vice. Le SIT Mau­ri­cie, a sou­li­gné Ge­ne­viève Pro­vost, est l’une des pre­mières en­tre­prises d’éco­no­mie so­ciale à avoir dé­ve­lop­pé une ex­per­tise. L’or­ga­nisme se spé­cia­lise dans la re­vi­ta­li­sa­tion de ma­tières ré­si­duelles is­sues du sec­teur des té­lé­com­mu­ni­ca­tions.

Les ap­pa­reils de té­lé­com­mu­ni­ca­tion, vite ache­tés, vite je­tés, re­trouvent ain­si une se­conde vie grâce aux doigts de fée des em­ployés de l’or­ga­nisme.

Plus d’une qua­ran­taine de com­pa­gnies, dont des té­nors comme Vi­déo­tron et Hy­dro-Qué­bec, font af­faire avec l’en­tre­prise pour la ré­cu­pé­ra­tion de leurs com­po­sants élec­tro­niques. Ils sont en­suite re­ven­dus à quelques 70 clients à tra­vers le monde.

Lors de l’an­nonce of­fi­cielle il y a quelques se­maines, le dé­pu­té de Trois-Ri­vières Jean-Denis Gi­rard évo­quait un or­ga­nisme es­sen­tiel au­tant à la vie com­mu­nau­taire qu’au dé­ve­lop­pe­ment éco­no­mique de la ré­gion.

« Sans le SIT, des mil­liers de tonnes de pro­duits élec­tro­niques se re­trou­ve­raient dans les sites d’en­fouis­se­ment », a-t-il no­té.

L’agran­dis­se­ment est en­core à ve­nir, mais dé­jà, la di­rec­trice gé­né­rale de « l’am­bas­sa­deur ré­gio­nal de l’éco­no­mie so­ciale » en­tre­voit une aug­men­ta­tion du vo­lume de pro­duc­tion.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.