Vic­times de la pyr­rho­tite re­cher­chées

L'Hebdo Journal - - ACTUALITÉS - MA­RIANNE CÔ­TÉ ma­rianne.cote@tc.tc

TROIS-RI­VIÈRES. La Coa­li­tion d’aide aux vic­times de la pyr­rho­tite (CAVP) a lan­cé, ven­dre­di, un avis de re­cherche afin de re­trou­ver les vic­times de la pyr­rho­tite qui ne se sont pas en­core ma­ni­fes­té. L’or­ga­nisme sou­haite connaître les rai­sons qui poussent ces pro­prié­taires à se re­tran­cher der­rière un mu­tisme et ain­si adap­ter ses ac­tions fu­tures.

Se­lon les don­nées ob­te­nues par la CAVP, 1800 mai­sons au­raient été ré­pa­rées à ce jour. Par contre, en­vi­ron 8000 per­mis de construc­tion qui ont été dé­li­vrés dans les sec­teurs tou­chés par la pyr­rho­tite entre 1996 et 2008. Un grand nombre de vic­times po­ten­tielles se­raient donc en­core mé­con­nues de la coa­li­tion.

Pour ten­ter de com­prendre les rai­sons pour les­quelles de nom­breuses vic­times pré­fèrent gar­der le si­lence, l’or­ga­nisme a mis en ligne sur son site web un ques­tion­naire qu’il se­ra pos­sible de rem­plir jus­qu’au 18 no­vembre.

«Ma­ni­fes­tez-vous pour qu’on puisse vous ai­der », a lan­cé le pré­sident de la CAVP, Alain Gé­li­nas. Même si les ré­pon­dants de­vront s’iden­ti­fier, M. Gé­li­nas as­sure que le tout de­meu­re­ra confi­den­tiel. « Nous sou­hai­tons avoir un por­trait de la si­tua­tion. Ceux qui pré­fère ne pas pro­cé­der aux tra­vaux, nous al­lons res­pec­ter leur dé­ci­sion. Mais ceux qui ont en­core be­soin d’aide, nous al­lons être là », a-t-il ajou­té.

Est-ce que le monde a en­core be­soin de nous ? Est-ce qu’il reste en­core du tra­vail à faire ? Les in­for­ma­tions ré­col­tées per­met­tront à l’or­ga­nisme de mieux orien­ter ses ac­tions.

Si, par exemple, c’est parce que les gens n’ont pas les 3000 $ né­ces­saires à la réa­li­sa­tion du test de pyr­rho­tite, la CAVP pour­rait mettre en place des me­sures pour sou­te­nir fi­nan­ciè­re­ment les pro­prié­taires.

En mai der­nier, la coa­li­tion avait dé­cla­ré que l’aide ver­sée par les gou­ver­ne­ments ne se­rait pas suf­fi­sante pour sou­te­nir toutes les vic­times. Le pro­blème : les vic­times ne se sont pas toutes ma­ni­fes­tées. Ain­si, 17 mil­lions de dol­lars sont ac­tuel­le­ment en­core dis­po­nibles dans le pro­gramme d’aide fi­nan­cière mis en place par Ot­ta­wa et Qué­bec.

« On ne peut pas co­gner à la porte des gou­ver­ne­ments pour ob­te­nir une fois de plus de l’aide sans avoir des don­nées à l’ap­pui », a ex­pli­qué le vice-pré­sident de la CAVP, Mi­chel Le­may.

De son cô­té, M. Gé­li­nas rap­pelle que les pro­cé­dures ju­di­ciaires en cours ac­tuel­le­ment ne sont pas un re­cours col­lec­tif et ne concerne que les vic­times ins­crites au pre­mier pro­cès.

« Les vic­times qui n’ont pas consul­té d’avo­cat pour in­ten­ter un re­cours ne se­ront pas cou­vertes lors du ju­ge­ment », a-t-il ajou­té.

Le ques­tion­naire est dis­po­nible sur le site du CAVP au www.cavp.in­fo.

Alain Gé­li­nas et Mi­chel Le­may, res­pec­ti­ve­ment pré­sident et vice-pré­sident de la Coa­li­tion d’aide aux vic­times de la pyr­rho­tite (CAVP).

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.