La col­lecte des feuilles mortes se pro­longe

L'Hebdo Journal - - ACTUALITÉS -

cui­sine ré­con­for­tante de type Soul Food, qui ex­ploi­te­ra un mé­lange de sa­veurs fran­coa­mé­ri­caines, le tout re­haus­sé par une touche très lo­cale. L’en­droit pour­ra ac­cueillir 200 convives et né­ces­site un in­ves­tis­se­ment de 3M$. L’ou­ver­ture est pré­vue à l’été 2018. (M.C.) La col­lecte des feuilles fortes et autres ré­si­dus verts, ef­fec­tive de­puis le 15 oc­tobre, se pro­lon­ge­ra jus­qu’au 24 no­vembre, en al­ter­nance avec la col­lecte des or­dures mé­na­gères et des ma­tières re­cy­clables. Cette nou­velle di­rec­tive s’ap­plique sur tout le ter­ri­toire tri­flu­vien. Les feuilles mortes et ré­si­dus verts doivent être conte­nus dans des sacs trans­pa­rents ou de cou­leur orange, de même que dans des sacs en pa­pier. De plus, vos feuilles mortes sont ac­cep­tées chez les agri­cul­teurs par­ti­ci­pants au pro­gramme «Ap­por­tez vos feuilles à la ferme», une ini­tia­tive de la Ré­gie de ges­tion des ma­tières ré­si­duelles et de l’Union des pro­duc­teurs agri­coles.

Une mous­tache pour la cause En­core une fois cette an­née, la Fon­da­tion ré­gio­nale pour la san­té de Trois-Ri­vières (RSTR) lance sa cam­pagne «Une mous­tache pour mon CH», un mois com­plet d’ac­ti­vi­tés dé­diées à la san­té mas­cu­line. Jus­qu’au 30 no­vembre, la po­pu­la­tion du grand TroisRi­vières est in­vi­tée à par­ti­ci­per aux di­verses ac­ti­vi­tés or­ga­ni­sées afin d’amas­ser des fonds qui ser­vi­ront à amé­lio­rer la qua­li­té des soins of­ferts par le Ser­vice d’urologie du Centre hos­pi­ta­lier af­fi­lié uni­ver­si­taire ré­gio­nal (CHAUR) du CIUSSS MCQ. Pour les dé­tails com­plets des ac­ti­vi­tés: on­glet « Une mous­tache pour mon CH » à fon­da­tionrs­tr.com.

Jean-Claude Gen­dron prend sa re­traite après 35 ans de ser­vices Un cha­pitre de l’histoire de la Chambre de com­merce et d’in­dus­tries de Trois-Ri­vières (CCI3R) vient de se tour­ner, alors que Jean-Claude Gen­dron part à la re­traite après plus de 35 ans de loyaux ser­vices. À tra­vers ses di­verses fonc­tions, cet homme culti­vé, très cu­rieux de na­ture, ali­men­tait la Chambre en tout ce qui a trait au dé­ve­lop­pe­ment éco­no­mique. Son sens po­li­tique, son ex­pé­rience et sa sa­gesse lui per­met­taient d’avoir une vue d’en­semble des dos­siers ré­gio­naux, ce qui ser­vait et sert en­core gran­de­ment l’or­ga­ni­sa­tion. Il a tel­le­ment à coeur les ar­chives et l’âme de la CCI3R, qu’au sein de l’équipe, on le sur­nom­mait gen­ti­ment le «gar­dien de l’histoire», ce qui illustre bien sa mé­moire phé­no­mé­nale. «C’est un mé­lange d’émo­tions que de voir par­tir notre cher JeanC­laude. La tris­tesse de perdre un pré­cieux co­équi­pier en qui j’avais tel­le­ment confiance, et il me le ren­dait. C’est une joie de le re­gar­der s’épa­nouir vers d’autres centres d’in­té­rêts, car Jean-Claude n’a pas at­ten­du la re­traite pour s’en­tou­rer d’amis et pra­ti­quer plu­sieurs sports. Jean-Claude a su conju­guer ses nobles qua­li­tés et je lui en suis pro­fon­dé­ment re­con­nais­sante», a par­ta­gé avec émo­tion la di­rec­trice gé­né­rale.

Un pre­mier fri­go com­mu­nau­taire à Trois-Ri­vières Ins­tal­lé à l’Au­berge in­ter­na­tio­nale tri­flu­vienne, le Fri­go Free Go ouvre dès main­te­nant ses portes aux ali­ments co­mes­tibles voués à un des­tin fa­tal : la pou­belle. La po­pu­la­tion est in­vi­tée à prendre, à par­ta­ger et à échan­ger fruits, lé­gumes et dé­ri­vés du pain dans ce fri­gi­daire de la deuxième chance.Dès son inau­gu­ra­tion, mar­di, jus­qu’au prin­temps pro­chain, ce der­nier se­ra ac­ces­sible tous les jours, de 9 h à 21 h, au 497, rue Ra­dis­son. Il dé­mé­na­ge­ra par la suite sous un abri à l’ex­té­rieur de l’Au­berge in­ter­na­tio­nale de Trois-Ri­vières. (M.C.)

Im­por­tante fu­sion entre deux cli­niques de la ré­gion Afin de ré­pondre aux be­soins de la po­pu­la­tion des ré­gions de la Mau­ri­cie et du Cen­tre­du-Qué­bec, les équipes de la Cli­nique Mul­ti­dis­ci­pli­naire pour le Dé­ve­lop­pe­ment de l’En­fant (CMDE) et de Sy­ner­gia Cli­nique Mul­ti­dis­ci­pli­naire se sont as­so­ciées. Leurs tout nou­veaux lo­caux se re­trouvent aux coins des ar­tères côte Ro­se­mont et bou­le­vard Ri­gaud. Les deux cli­niques avaient pour but de se rap­pro­cher de l’Au­to­route 55. En ses murs, en re­trouve des ser­vices d’er­go­thé­ra­pie, psy­cho­lo­gie, or­tho­pho­nie, psy­choé­du­ca­tion, or­tho­pé­da­go­gie, neu­ro­psy­cho­lo­gie, sexo­lo­gie, nu­tri­tion, pé­do­psy­chia­trie, ki­né­sio­lo­gie et de mas­so­thé­ra­pie, en plus de l’ac­com­pa­gne­ment à do­mi­cile et de la thé­ra­pie as­sis­tée par l’ani­mal et de la Mé­thode Pa­do­van. Une jour­née porte ou­verte se tien­dra le sa­me­di 4 no­vembre. (J.C.)

Le Club Ri­che­lieu re­met 20 000$ au Centre de pé­dia­trie so­ciale La Fon­da­tion du Club Ri­che­lieu de TroisRi­vières a re­mis un mon­tant de 20 000$ au Centre de pé­dia­trie so­ciale de Trois-Ri­vières pour sou­te­nir le pro­jet d’art-thé­ra­pie. Le fonds re­mis au Centre de pé­dia­trie so­ciale ser­vi­ra, entre autres, à la créa­tion de la salle d’art- thé­ra­pie. Ce pro­jet per­met­tra aux jeunes de s’ac­com­plir et de vivre leurs émo­tions par l’en­tre­mise de l’ex­pres­sion tant pic­tu­rale que ver­bale. Le lo­cal se­ra amé­na­gé de fa­çon à ré­pondre aux be­soins de l’in­ter­ven­tion, no­tam­ment en of­frant le ma­té­riel né­ces­saire ain­si qu’en of­frant un en­droit cha­leu­reux et sé­cu­ri­taire pour mettre l’en­fant en confiance.

STACE so­lu­tions so­laires en­gage! L’usine de fa­bri­ca­tion de pan­neaux so­laires STACE so­lu­tions so­laires pro­cède ac­tuel­le­ment à des em­bauches. Plu­sieurs nou­veaux tra­vailleurs se­ront re­cru­tés aux opé­ra­tions, à l’en­tre­tien et à l’in­gé­nie­rie pour l’usine de fa­bri­ca­tion de pan­neaux so­laires à Trois-Ri­vières d’ici la fin 2018. Des postes de jour­na­lier, d’opé­ra­teur, d’élec­tro­mé­ca­ni­cien, de su­per­vi­seur de pro­duc­tion, de res­pon­sable du contrôle de la qua­li­té et d’in­gé­nieur cherchent à être com­blés. Pour dé­po­ser une can­di­da­ture: sec­tion car­rière du site web de STACE au www.sta­ce­lec­tric.com | par cour­riel à car­rières@sta­ce­lec­tric.com | au­près des ser­vices Kel­ly ré­gion de Qué­bec (agence de pla­ce­ment de per­son­nel) à 7831@kel­ly­ser­vices.com

Le Trash Me­talFest de re­tour Le Rock Ca­fé Le Stage se­ra l’hôte du Trash Me­talFest 4 les 3 et 4 no­vembre. Dès 18h30 le ven­dre­di, les groupes se suc­cé­de­ront sur la scène. Du­rant l’évé­ne­ment, on pour­ra no­tam­ment voir les per­for­mances de Stra­shers, Eter­nal Judg­ment, Sac­cage, Dir­ty Rot­ten Bas­tards, Hellbörn, Exo­toxic, De­mon­tage et Oc­cult Bu­rial. C’est AGGRESSION qui clô­tu­re­ra le Trash Me­talFest. L’ad­mis­sion coûte 20$ pour un soir et 35$ pour les deux soirs. Ho­raire com­plet du Trash Me­talFest est dis­po­nible sur la page Fa­ce­book de l’évé­ne­ment.

Re­trou­vez-nous sur Fa­ce­book!

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.