Un Tri­flu­vien au Défi mon­dial des moins de 17 ans

L'Hebdo Journal - - SPORTS - JEAN-FRAN­ÇOIS VA­CHON jean-fran­çois.va­chon@tc.tc

LHJMQ. L’at­ta­quant de 16 ans, Alex Beau­cage, a ob­te­nu son lais­sez-pas­ser pour le Défi mon­dial des moins de 17 ans qui se pour­suit jus­qu'au 11 no­vembre. Le Tri­flu­vien et choix de 2e ronde au der­nier re­pê­chage était très heu­reux d’avoir le chan­dail d’Équipe Ca­na­da.

« C’est vrai­ment plai­sant. J’y pen­sais de­puis le camp au­quel j’ai par­ti­ci­pé cet été», a-t-il avoué. C’est Gilles Bouchard qui lui a an­non­cé l’heu­reuse nou­velle. «En fait, j’étais en train dor­mir. Ma pen­sion m’a ré­veillé pour me dire d’ap­pe­ler Gilles. Il m’a an­non­cé la nou­velle et, quelques ins­tants après, j’avais l’ap­pel des di­ri­geants de Hockey Ca­na­da », ex­plique l’an­cien at­ta­quant des Es­ta­cades de Trois-Ri­vières.

Pour lui, l’in­vi­ta­tion est sy­no­nyme du tra­vail ef­fec­tué. «J’ai mis les ef­forts pour l’avoir. Pas beau­coup de per­sonnes me voyaient là en étant sé­lec­tion­né en deuxième ronde. Ils ont mis des joueurs sé­lec­tion­nés avant moi de cô­té pour me prendre », a-t-il ad­mis.

Alex Beau­cage évo­lue­ra pour la for­ma­tion des Noirs. Il évo­lue­ra no­tam­ment avec Maxence Gué­nette des Fo­reurs de Val-d’Or, Bai­ley Peach du Phoe­nix de Sher­brooke, de Ch­ris­to­pher Iniss de l’Océa­nic de Ri­mous­ki et Daw­son Mer­cer des Vol­ti­geurs de Drum­mond­ville.

De son cô­té, Gilles Bouchard en­traî­ne­ra la for­ma­tion des Rouges. Il pour­ra s’ap­puyer sur la jeune sen­sa­tion de l’Océa­nic Alexis La­fre­nière. Jus­tin Bar­ron (Moo­se­heads de Ha­li­fax), Xa­vier Parent (Moo­se­heads de Ha­li­fax), Xa­vier Si­mo­neau (Vol­ti­geurs de Drum­mond­ville), Ch­ris­to­pher Merisier-Or­tiz (Drak­kar de Baie-Co­meau) et Tom­my Da Sil­va (Screa­ming Eagles du Cap-Bre­ton).

UN TRIO QUI FAIT DES FLAM­MÈCHES

Le trio qu’il com­pose avec Ra­faël Har­vey-Pi­nard et Fé­lix Bi­beau, à Rouyn-No­ran­da, connaît du suc­cès jus­qu’à main­te­nant. « On es­saie tous de s’ai­der. Quand un de nos trois fait une er­reur, on ne se le dit pas en chia­lant. On a une bonne com­mu­ni­ca­tion », a in­di­qué Alex Beau­cage.

« Si je fais une passe à Bi­beau et que j’au­rais dû ti­rer, il me le dit. Ce ne sont pas des joueurs in­di­vi­duels. Ils veulent avoir du suc­cès comme moi », a-t-il ajou­té.

Par­lant de son tir, l’at­ta­quant uti­lise un peu plus son tir. «Tous mes en­traî­neurs m’ont tou­jours dit de plus ti­rer au but. Au camp des recrues, je l’ai fait et ç’a payé. J’es­saie de l’uti­li­ser plus pour l’ajou­ter à mon jeu. Ain­si, ça va rendre la tâche plus dif­fi­cile aux joueurs ad­verses parce qu’ils ne sau­ront pas ce que je vais faire. Je se­rai en­core plus dan­ge­reux. »

DU SUC­CÈS

Néan­moins, Alex Beau­cage est un peu sur­pris de ses suc­cès. « J’ai tra­vaillé pour ça. J’ai eu une bonne pro­gres­sion cet été et ça m’a per­mis d’amé­lio­rer mon coup de pa­tin cet été. Je sa­vais que j’étais ca­pable de faire le tra­vail», a-t-il évo­qué.

Il faut dire que le jeune ho­ckeyeur a un temps de jeu re­la­ti­ve­ment éle­vé. « En étant un joueur de 16 ans, tu t’at­tends à avoir un peu moins de temps de jeu, mais je crois que je l’ai ga­gné. Je suis heu­reux avec ce que Gilles me donne. Que je sois sur le 1er, le 2e ou le 4e trio, c’est lui qui dé­cide », conclut-il.

(Photo TC Me­dia - Jo­na­than Cossette)

Le Tri­flu­vien Alex Beau­cage voit le fruit de ses ef­forts être ré­com­pen­sé.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.