Il ré­vo­lu­tionne la conser­va­tion du vin

L'Hebdo Journal - - DES CHENAUX - MA­RIE-EVE ALARIE ma­rie-eve.bour­goin-alarie@tc.tc

PARCOURS D’EN­TRE­PRE­NEUR. Jean-Fran­çois Gi­rard tra­vaillait au sein d’une mul­ti­na­tio­nale mé­di­cale dans l’amé­lio­ra­tion des ma­te­las vi­sant à ré­duire au mi­ni­mum les plaies de pres­sion pour les gens dans le co­ma. Mine de rien, c’est un peu là qu’est né le Cube°, une nou­velle tech­no­lo­gie de sta­bi­li­sa­tion de tem­pé­ra­ture pour les grandes caves à vin mise en mar­ché par Wine Square.

« J’ai quit­té l’en­tre­prise et j’ai pris une an­née sab­ba­tique pour construire une mai­son. MA conjointe et moi avions dé­ci­dé d’ins­tal­ler un cel­lier vi­tré dans un coin de la mai­son. On a ins­tal­lé l’ap­pa­reil de cli­ma­ti­sa­tion pour le cel­lier. Il fai­sait un gros bour­don­ne­ment. On l’a lais­sé rou­ler pen­dant 30 mi­nutes avant de l’éteindre », ra­conte M. Gi­rard, fon­da­teur de Wine Square.

Il s’est sou­ve­nu de cette tech­no­lo­gie de cli­ma­ti­sa­tion pour les ma­te­las sur la­quelle il avait tra­vaillé dans le mi­lieu mé­di­cal. « Je me suis dit que cette tech­no­lo­gie de cli­ma­ti­sa­tion pou­vait être adap­tée pour les caves à vin. J’ai com­men­cé à en conce­voir quelques-uns dans mon ga­rage. C’est Luc Sou­cy, de Mon­vi­no, qui m’a fait réa­li­ser que ma tech­no­lo­gie com­blait un be­soin dans le mi­lieu de la conser­va­tion du vin », ra­conte-t-il.

C’est ain­si qu’a vu le jour le Cube°. Cet ap­pa­reil a été conçu pour re­créer l’en­vi­ron­ne­ment d’une cave na­tu­relle eu­ro­péenne à l’in­té­rieur d’un cel­lier do­mes­tique en conser­vant une sta­bi­li­té de tem­pé­ra­ture au fil des sai­sons en uti­li­sant l’hu­mi­di­té na­tu­relle de la pièce, tout en étant si­len­cieux.

Le pro­duit est spé­cia­li­sé pour les caves de garde, vi­sant à conser­ver les vins sur une longue pé­riode de temps, plus que pour les cel­liers de cui­sine. Son mar­ché: l’Eu­rope, l’Asie et les États-Unis.

De­puis les dé­buts du pro­jet, plus d’un mil­lion de dol­lars a été in­ves­ti dans la tech­no­lo­gie, es­sen­tiel­le­ment en re­cherche et dé­ve­lop­pe­ment. « Je peux dire que c’est 200 fois plus stable que les cli­ma­ti­seurs de cave à vin ac­tuels. Ça peut rou­ler en conti­nu pen­dant 23 ans. Nos plus gros obs­tacles ont concer­né la re­cherche et le dé­ve­lop­pe­ment pour mettre sur pied la tech­no­lo­gie et la sta­bi­li­ser. Ça a pris trois ans à fi­gno­ler », note M. Gi­rard.

Au fil de l’avan­ce­ment du pro­jet, l’en­tre­pre­neur is­su du do­maine mé­di­cal, où tout est ba­li­sé, s’est aus­si éton­né du peu de normes ba­li­sant le do­maine. « On peut ré­vo­lu­tion­ner le do­maine et de­ve­nir un gros joueur, mais c’est long et dis­pen­dieux. On part au moins avec une lon­gueur d’avance : on a les bre­vets pour cette tech­no­lo­gie », ex­plique M. Gi­rard qui a mis l’em­phase sur une ap­proche scien­ti­fique dans ce pro­jet. Il s’est en­tou­ré d’une équipe d’in­gé­nieurs et d’une som­me­lière.

VOIR PLUS GRAND… À TROIS-RI­VIÈRES

Jean-Fran­çois Gi­rard s’est al­lié à dif­fé­rents par­te­naires au cours de la pé­riode de re­cherche et dé­ve­lop­pe­ment. Avec Cor­flex, une en­tre­prise de Mon­tréal, un verre spé­cia­li­sé pour les caves à vin a été dé­ve­lop­pé. De­puis, leur pré­sident s’est joint à Wine Square. Le verre se­ra lan­cé en jan­vier.

L’en­tre­pre­neur der­rière Les Cel­liers in­tel­li­gents et l’ap­pli­ca­tion Al­fred s’est aus­si al­lié à Wine Square et dé­ve­lop­pe­ra son ap­pli­ca­tion pour qu’elle puisse no­tam­ment cal­cu­ler le mo­ment idéal pour boire un vin conser­vé dans une cave à vin ré­fri­gé­rée par le Cube°.

« Main­te­nant, on en est au point où on doit bâ­tir une usine. Même si les dif­fé­rents par­te­naires sont de plu­sieurs en­droits au Qué­bec, on a dé­ci­dé de bâ­tir l’usine à Trois-Ri­vières. C’est im­por­tant pour moi, pour ma fa­mille. Cette nou­velle usine nous per­met­tra de pro­duire 300 uni­tés par an­née. Au-de­là d’une simple usine, on sou­haite lit­té­ra­le­ment de­ve­nir un car­re­four du vin. On vou­drait donc avoir un vi­gnoble et ins­tal­ler l’usine au coeur du vi­gnoble », pré­cise-t-il.

« On vou­drait que ces vignes soient uti­li­sées pour la re­cherche. Par exemple, on pour­rait tes­ter quels plants de vigne sont mieux adap­tés pour la pro­duc­tion de vin en mi­lieu plus nor­dique. Le Centre de re­cherche en agroa­li­men­taire de Mi­ra­bel nous a d’ailleurs of­fert son ap­pui dans ce pro­jet. On pour­rait ain­si pro­mou­voir les plants et cé­pages plus axés sur la ré­gion. On veut aus­si dé­ve­lop­per plus de normes pour les caves à vin », pour­suit-il.

Conseil à un jeune en­tre­pre­neur «Il ne faut pas avoir peur de se lan­cer, mais sur­tout, de s’al­lier. C’est comme un ma­riage : ¸ça peut bien al­ler ou non. On fait tou­jours plus quand on est en groupe. Si on a du suc­cès, ce se­ra grâce au noyau d’al­liés. »

(Photo TC Me­dia – Ma­rie-Eve Alarie)

Jean-Fran­çois Gi­rard, fon­da­teur de Wine Square.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.