CE­GEP Marie-Vic­to­rin: la confé­rence de K n’at­tire pas les foules

L'Informateur - - ACTUALITÉS - > Guillaume Pi­card

La confé­ren­cière K (elle dit avoir re­cy­clé les autres lettres de son pré­nom) a pré­sen­té, il y a quelque temps, des as­tuces et trucs à sa­veur en­vi­ron­ne­men­tale aux étu­diants du Cé­gep Marie-Vic­to­rin, dans le cadre de sa tour­née « Un show RÉCUPERac­tif », com­man­di­tée par CONSIGNac­tion.

K, qu’on voit ré­gu­liè­re­ment à Sa­lut bon­jour!, l’émis­sion des lève-tôt pré­sen­tée à TVA, sou­haite conscien­ti­ser les étu­diants de par­tout en pro­vince à l’égard des chan­ge­ments res­pon­sables et du­rables à adop­ter.

La dy­na­mique jeune femme offre un ex­po­sé in­ter­ac­tif et mul­ti­mé­dia au cours du­quel elle parle tour à tour de ré­duc­tion, de ré­em­ploi et de ré­cu­pé­ra­tion.

Elle pré­sente des ini­tia­tives a prio­ri ex­cen­triques, mais qui rap­portent, comme cette femme qui re­cycle tout ce qu’elle trouve dans les vé­hi­cules qui s’en­tassent à la four­rière. Avec ce qu’elle amasse, elle concocte de ma­gni­fiques sacs à main.

Cer­tains de­si­gners avant-gar­distes ima­ginent des créa­tions faites d’at­taches en alu­mi­nium, de po­ly­sty­rène ou de car­touches de pigeon d’ar­gile. D’autres in­novent en in­ven­tant car­ré­ment les sources d’éner­gie de demain. Un homme, par exemple, a ima­gi­né un pan­neau so­laire concoc­té à par­tir de 240 can­nettes d’alu­mi­nium. Par­lant de conte­nants consi­gnés, les Qué­bé­cois en rap­por- tent 900 mil­lions par an­née à leur dé­pan­neur pré­fé­ré, mais 400 mil­lions prennent le che­min des sites d’en­fouis­se­ment, ce qui re­pré­sente des pertes es­ti­mées à 20 M$ par an­née. Les écoles, comme le Cé­gep Ma­rieVic­to­rin, re­pré­sentent à elles seules la qua­trième source la plus im­por­tante en terme d’uti­li­sa­tion de conte­nants consi­gnés. L’éta­blis­se­ment si­tué dans l’ar­ron­dis­se­ment de Mon­tréal-Nord est main­te­nant mu­ni de bacs de ré­cu­pé­ra­tion pour les conte­nants consi­gnés grâce au pro­gramme CONSIGNac­tion.

K a aus­si par­lé du plan­cher de danse d’un dé­bit de bois­son de Rot­ter­dam, aux Pays-Bas, où un sys­tème de ré­cu­pé­ra­tion de l’éner­gie pro­duite par les dan­seurs per­met de ré­duire les frais d’éner­gie.

FAIRE LE PLEIN D’HUILE VÉ­GÉ­TALE

Après sa confé­rence, à la­quelle une tren­taine de per­sonnes à peine ont as­sis­té dans le brou­ha­ha de l’heure du mi­di au ca­fé étu­diant, elle a fait le plein de sa vieille Jet­ta avec de l’huile vé­gé­tale.

Son sys­tème a coû­té au bas mot 2000 $, mais il lui per­met de réa­li­ser des éco­no­mies sub­stan­tielles. Elle dit qu’en rem­plis­sant le ré­ser­voir d’huile vé­gé­tale, elle peut se rendre à Chicoutimi sans faire un plein d’essence. Di­sons que le temps qu’elle met à rem­plir le ré­ser­voir d’huile vé­gé­tale pro­ve­nant d’un com­merce de la rue Mas­son – elle ré­cu­père l’huile chaque mar­di – n’est pas pour tout le monde.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.