Pas de fu­mée sans feu?

L'Informateur - - CONCOURS DE JOURNALISME CITOYEN -

Florence Hal­ly ( N. D. L. R.) Nous pu­blions ici deux des re­por­tages sou­mis dans le cadre du concours de jour­na­lisme ci­toyen lan­cé par votre jour­nal. Nous vous rap­pe­lons que ce concours a pris fin le 31 dé­cembre et que tous les textes re­çus sont pu­bliés sur notre site In­ter­net, sous l’on­glet Concours de jour­na­lisme ci­toyen.

En fé­vrier der­nier, l’émis­sion La Fac­ture de Ra­dio-Ca­na­da dé­non­çait la ré­cep­tion par des ci­toyens d’un avis for­mel du Ser­vice des in­cen­dies de Mon­tréal. Cet avis les in­for­mait de la non-confor­mi­té de leur foyer. Ils de­vaient en ces­ser l’uti­li­sa­tion et re­mé­dier à la si­tua­tion dans un court dé­lai. En­vi­ron 1500 uni­tés de condo­mi­nium du sec­teur sont tou­chées par cette me­sure. Le prin­ci­pal pro­blème des foyers de ces uni­tés ré­centes, et non l’unique, est l’ab­sence de che­mi­nées in­dé­pen­dantes et iso­lées à l’épreuve du feu. Construc­tions Sy­do­bert est le construc­teur vi­sé à cette émis­sion. Bien connu sur le ter­ri­toire de PAT et de RDP, il y a construit une quan­ti­té im­por­tante de condo­mi­niums dans les dix der­nières an­nées. À la suite du re­por­tage, il a en­voyé une lettre à chaque co­pro­prié­taire. Il s’en­ga­geait à as­su­mer les coûts des tra­vaux re­liés à la correction de ce pro­blème, à condi­tion de les exé­cu­ter eux­mêmes.

Où en sommes-nous dix mois plus tard? Les co­pro­prié­taires n’ont eu au­cune nou­velle de la part du construc­teur. Ce­lui-ci ne rap­pelle pas et ne ré­pond à au­cune lettre en­voyée par les syn­di­cats des co­pro­prié­taires. Du cô­té de la ville, le chef du Ser­vice des in­cen­dies, M. Rou­leau, nous a mis au cou­rant du dé­pôt par le construc­teur de 40 pro­jets pour ap­pro­ba­tion par la Ville à la fin sep­tembre. Ceux-ci ont été tous re­fu­sés par le co­mi­té de la Ville. La rai­son? Le construc­teur a sou­mis des plans avec des me­sures de rem­pla­ce­ment iden­tiques pour tous les pro­jets. Pour­tant, chaque uni­té de condo­mi­nium peut ré­vé­ler des pro­blé­ma­tiques dif­fé­rentes et les cor­rec­tifs re­quis doivent donc être adap­tés.

Construc­tion Sy­do­bert a man­da­té une firme afin de contac­ter chaque pro­prié­taire pour ef­fec­tuer les ins­pec­tions de chaque uni­té et dé­ter­mi­ner les me­sures de rem­pla­ce­ment re­quises à cha­cune. Des frais par uni­té doivent être as­su­més par les co­pro­prié­taires pour pro­cé­der à cette ins­pec­tion.

En at­ten­dant, les co­pro­prié­taires sont pris en otage. S’ils veulent vendre, ils doivent ir­ré­mé­dia­ble­ment di­mi­nuer le prix de vente ou en­tre­prendre des dé­marches et ré­pa­ra­tions à leur frais pour rendre leur foyer conforme. Mal­gré ce­la, la re­vente peut s’avé­rer dif­fi­cile. En ef­fet, même si un co­pro­prié­taire se plie aux règles de la Ville, rien ne dit que les autres co­pro­prié­taires de son uni­té de condo­mi­nium sui­vront. Ain­si, le dan­ger de feu de­meure tout au­tant que la mé­fiance des ache­teurs po­ten­tiels. Un autre hi­ver sans feu dans ma che­mi­née s’amorce.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.