Bi­lan du poste 45: plu­sieurs sta­tis­tiques en­cou­ra­geantes

L'Informateur - - ACTUALITÉS - > Yvan Fortin

Des ac­ci­dents graves et mor­tels en baisse, un taux de ré­so­lu­tion des crimes plus éle­vé, une baisse du nombre de vols de vé­hi­cules (-20 %) et une chute mar­quée des in­tro­duc­tions dans les do­mi­ciles, voi­là quelques grandes lignes du bi­lan 2008 du poste de quar­tier 45 des­ser­vant Ri­vière-des-Prai­ries.

L’an der­nier, la fré­quence des ac­ci­dents graves ou mor­tels était en baisse de 14 %, pas­sant de 135, en 2007, à 117, en 2008. Cette baisse est en­core plus im­pres­sion­nante si on se rap­pelle que les po­li­ciers avaient été ap­pe­lés sur la scène de 152 ac­ci­dents graves en 2006.

« Les gens roulent moins vite. Nous avons re­mar­qué que la vi­tesse moyenne lors des opé­ra­tions ra­dar est en baisse. C’est une bonne nou­velle », a dé­cla­ré la com­man­dante du poste de quar­tier 45, Ju­lie San­terre, lors d’une ré­cente ren­contre avec L’In­for­ma­teur de RDP.

« Notre dé­fi est de sen­si­bi­li­ser et de res­pon­sa­bi­li­ser les usa­gers de la route et les in­ci­ter à adop­ter une conduite sé­cu­ri­taire adap­tée aux condi­tions cli­ma­tiques ».

Du­rant la même pé­riode, les po­li­ciers ont en­re­gis­tré 613 ac­cro­chages pour une hausse de 3 %. L’agent so­cio­com­mu­nau­taire, Mi­chel Gi­rouard, a pré­ci­sé que c’est en jan­vier 2008 que le nombre d’ac­cro­chages s’est mul­ti­plié. Ce­ci s’ex­plique par les nom­breuses et fortes chutes de neige.

Les sta­tis­tiques po­li­cières in­diquent que le nombre d’in­tro­duc­tions par ef­frac­tion dans les ap­par­te­ments et mai­sons prai­ri­vois ont di­mi­nué de 26 %, pas­sant de 136, en 2007, à 100, en 2008.

Ri­vière-des-Prai­ries est un quar­tier jeune et compte plu­sieurs jeunes conduc­teurs. Les conduites avec ca­pa­ci­tés af­fai­blies se chiffrent à 42 in­ter­cep­tions, com­pa­ra­ti­ve­ment à 34, en 2007 (+20 %) et à 26, en 2006.

« Il y a du tra­vail en pré­ven­tion au­près des ado­les­cents de se­con­daire 5 qui viennent d’ob­te­nir un per­mis ou qui sont sur le point d’en avoir un. L’une des ac­ti­vi­tés si­mule l’in­fluence de la consom­ma­tion d’al­cool sur la per­cep­tion et le temps de ré­ac­tion », ex­plique l’agent Gi­rouard.

Par ailleurs, plu­sieurs opé­ra­tions ont été me­nées sur Per­ras afin de contrer les courses illé­gales sur la route.

VIO­LENCE CONJU­GALE EN HAUSSE

Pour une troi­sième an­née consé­cu­tive, le nom- bre d’in­ter­ven­tions en ma­tière de vio­lence conju­gale est en aug­men­ta­tion. Cette fois-ci, on a en­re­gis­trée 205 cas, soit une hausse de 37 %.

« La vio­lence conju­gale touche toute les couches de la so­cié­té. Les gens dé­noncent beau­coup plus qu’au­pa­ra­vant. Le Centre d’aide aux vic­times d’actes cri­mi­nels de l’Est offre un ser­vice 24 heures par jour, tous les jours de la se­maine », a sou­li­gné la po­li­cière de car­rière.

Par ailleurs, le nombre d’agressions sexuelles a connu une baisse de 15 %, pas­sant de 34 cas rap­por­tés à 29. La plu­part des si­gna­le­ments étaient re­la­tifs à des agressions in­tra­fa­mi­liales. Seuls quelques cas étaient re­liés à des en­lè­ve­ments réa­li­sés par des membres de gangs de rue ou à des fugues.

TRA­VAILLER AVEC LA COL­LEC­TI­VI­TÉ

Mme San­terre et M. Gi­rouard re­con­naissent que la ré­pu­ta­tion du quar­tier s’est amé­lio­ré au cours des der­nières an­nées.

Les res­sources com­mu­nau­taires du quar­tier, les lea­ders d’opi­nion, le mi­lieu sco­laire et les ser­vices po­li­ciers ont ap­pris à tra­vailler en par­te­na­riat. Les forces vives du quar­tier portent un grand sou­ci au dé­ve­lop­pe­ment des jeunes.

« Nous avons aus­si une gra­dua­tion dans nos in­ter­ven­tions. Elles visent à édu­quer, par­ti­ci­per, sen­si­bi­li­ser, ras­su­rer, dis­sua­der et ré­pri­mer; en fonction de la si­tua­tion et des ob­jec­tifs re­cher­chés », a rap­pe­lé Mme San­terre.

VI­SI­BI­LI­TÉ AC­CRUE EN 2009

La com­man­dante San­terre a in­di­qué que les po­li­ciers se­ront en­core plus vi­sibles cette an­née, que ce soit les pa­trouilleurs de quar­tier, les agents de cir­cu­la­tion ou ceux des uni­tés spé­cia­li­sées.

Une cam­pagne de sé­cu­ri­té rou­tière ap­pe­lée At­ten­tion à notre po­pu­la­tion! se dé­roule de­puis le 1er et se ter­mi­ne­ra au 4 avril avec, comme ob­jec­tif, l’amé­lio­ra­tion des ha­bi­tudes des usa­gers de la route mais aus­si des cy­clistes et des pié­tons. « Les gens se plaignent beau­coup de la vi­tesse ex­ces­sive et du non-res­pect des feux de si­gna­li­sa­tion et des ar­rêts obli­ga­toires. Cette cam­pagne ré­pond à un be­soin de la po­pu­la­tion », a-t-elle in­di­qué. Un res­pect plus strict de la si­gna­li­sa­tion au­rait un im­pact très po­si­tif sur le bi­lan rou­tier.

« En ma­tière de sé­cu­ri­té rou­tière, il y a une grande sen­si­bi­li­sa­tion à faire du cô­té des pié­tons et des cy­clistes », a sou­li­gné l’of­fi­cière.

Suite sur www.in­for­ma­teurrdp.com

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.