Scène po­li­cière > poste 45

L'Informateur - - ACTUALITÉS - > Yvan Fortin

UN PAR­TY QUI A FAILLI MAL TOUR­NER

Il y a une di­zaine de jours, les po­li­ciers ont ré­pon­du concer­nant une sur­prise-par­tie bruyante réunis­sant près de 80 per­sonnes dans des lo­ge­ments va­cants de l’ave­nue Jean-Jal­bot. Quand les po­li­ciers sont ar­ri­vés, vers 11 h 15, la ma­jo­ri­té des jeunes s’est dis­per­sée. Men­tion­nons que les or­ga­ni­sa­teurs de la soi­rée avaient re­çu l’au­to­ri­sa­tion du pro­prié­taire des lo­ge­ments pour y te­nir une fête.

Par la suite, une qua­ran­taine de fê­tards se sont re­trou­vés dans le parc Ar­mandBom­bar­dier, sur le bou­le­vard Per­ras. De­vant le nombre éle­vé de per­sonnes et le fait que plu­sieurs avaient pris de la bois­son, un plan de mo­bi­li­sa­tion a été lan­cé afin d’évi­ter les dé­ra­pages.

À l’aide d’un porte-voix, les agents ont de­man­dé à ces der­niers de se dis­per­ser, ce qui s’est fait len­te­ment mais sans gra­buge, mal­gré quelques in­vec­tives de cer­tains en­vers les po­li­ciers.

Vers 0 h 05, un au­to­bus de la STM est ar­ri­vé dans le sec­teur. Une di­zaine de jeunes, de 15 à 18 ans, ont alors lan­cé des bou­teilles dans le pare-brise du vé­hi­cule de trans­port en com­mun qui a bri­sé. Quelques in­di­vi­dus ont mon­té dans l’au­to­bus, le chauf­feur au­rait re­çu au vi­sage un bâ­ton de bois qui ne l’au­rait pas bles­sé sé­rieu­se­ment. À la suite de l’évé­ne­ment, ces jeunes ont dé­guer­pi.

Quatre constats d’in­frac­tion à la rè­gle­men­ta­tion mu­ni­ci­pale ont été émis à au­tant de fê­tards. Plu­sieurs contrôles d’iden­ti­té ont aus­si été ef­fec­tués.

Les po­li­ciers in­vitent les gens dé­te­nant des in­for­ma­tions sur cet évé­ne­ment à se bran­cher sur le site In­fo­crime.qc.ca ou à ap­pe­ler au 514 393-1133, en men­tion­nant le nu­mé­ro d’évé­ne­ment 45-090502-006.

AR­RES­TA­TION

Le 6 mai, vers 20 h 30, les po­li­ciers ont ré­pon­du à un ap­pel si­gna­lant la pré­sence de quatre suspects dans un ap­par­te­ment inoc­cu­pé du bou­le­vard Per­ras. Les agents ont dé­cou­vert deux gar­çons et deux filles qui consom­maient de l’al­cool et fu­maient des ci­ga­rettes.

Les jeunes ont sou­te­nu avoir eu l’au­to­ri­sa­tion d’y fê­ter du pro­prié­taire des lieux. Après vé­ri­fi­ca­tion au­près de ce der­nier, ce n’était pas le cas. L’un des gar­çons et l’une des filles étaient d’âge ma­jeur et étaient connus des po­li­ciers. Ils ont été ac­cu­sés d’in­tro­duc­tion par ef­frac­tion. Ni les fe­nêtres, ni la porte du lo­ge­ment ne sem­blaient avoir été for­cés.

Afin d’évi­ter l’oc­cu­pa­tion illi­cite des lo­ge­ments et des lo­caux com­mer­ciaux non loués, l’équipe du poste 45 rap­pelle aux pro­prié­taires de tou­jours bien ver­rouiller les portes et de bien fer­mer les fe­nêtres. Les po­li­ciers pré­cisent aus­si aux jeunes qu’un lo­ge­ment inoc­cu­pé de­meure une pro­prié­té pri­vée.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.