Une pas­sion mise au ser­vice d’une bonne cause

L'Informateur - - ACTUALITÉS - > Yvan For­tin

Le quilleur émé­rite Jacques Ben­son re­lève un dé­fi au pro­fit de Sui­cide Ac­tion Mon­tréal. Le 26 sep­tembre, de mi­di à mi­nuit, il fe­ra un ma­ra­thon de quilles sur les al­lées 7 et 8 du Salon de quilles Ex­cel­lence, si­tué au 3655 Tri­cen­te­naire, à Pointe-aux-Trembles.

Ce ré­sident de Ri­vière-des-Prai­ries est le père de Sté­phane Ben­son, un quilleur bien connu de la mé­tro­pole qui s’est en­le­vé la vie, le 9 fé­vrier der­nier.

« Grâce aux dons recueillis, nous pour­rons ve­nir en aide à des gens et em­pê­cher qu’ils ne com­mettent ce geste fa­tal et laissent leur fa­mille et leurs amis dans la tris­tesse et l’in­con­nu », ex­plique M. Ben­son. Ce­lui es­père que de 300 à 400 per­sonnes vien­dront l’en­cou­ra­ger, faire un don ou jouer une par­tie avec lui.

« Sté­phane par­ti­ci­pait à beau­coup de tour­nois. C’était quel­qu’un qui était jo­vial, ser­viable et so­ciable. Il ai­mait ai­der les autres. Le sui­cide d’un membre de sa fa­mille, c’est quelque chose que souvent, on ne voit pas ar­ri­ver. Les gens en dé­tresse, qui se sentent mar­gi­na­li­sés ou qui vivent une épreuve per­son­nelle leur sem­blant in­sur­mon­table, ne doivent pas avoir peur d’en par­ler à un parent ou à un ami. Par la suite, ces der­niers peuvent ré­fé­rer la per­sonne sui­ci­daire à Sui­cide Ac­tion, au CLSC ou à un thé­ra­peute. »

Les pen­sées sui­ci­daires peuvent au­tant tou­cher des jeunes et des adultes dans la force de l’âge que des aî­nés.

M. Ben­son suit ac­ti­ve­ment une thé­ra­pie des­ti­née aux proches de per­sonnes qui ont pas­sé à l’acte. « Il y a une che­mi­ne­ment à faire dans tout deuil. Tu vis un sen­ti­ment d’ab­sence, de la culpa­bi­li­té et de la co­lère. Tu te poses aus­si des ques­tions sur ce qui s’est pas­sé, sur la vie. C’est dur de perdre l’un de ses en­fants. Ce ser­vice d’aide de Sui­cide Ac­tion est of­fert dans un pre­mier temps dans un che­mi­ne­ment per­son­na­li­sé. Ceux et celles qui le dé­si­rent peuvent aus­si par­ti­ci­per à des séances de groupe. »

DE 70 À 80 PAR­TIES

Jacques Ben­son re­mer­cie le pro­prié­taire du Salon de quilles Ex­cel­lence, Nor­mand Hup­pé, ain­si que son fils Ma­thieu, de mettre gra­cieu­se­ment deux al­lées à sa dis­po­si­tion pour 12 heures et pour leur ap­pui dans ce pro­jet. « C’est un très beau geste! »

Ce quilleur, qui compte 42 sai­sons à son ac­tif, es­time qu’il joue­ra entre 70 et 80 par­ties du­rant les 12 heures de ma­ra­thon. « J’ai une grosse mo­ti­va­tion et j’es­père que les gens se­ront nom­breux à ve­nir tout au long de la jour­née du sa­me­di 26 sep­tembre. »

Des en­ve­loppes pour les dons ain­si que des dé­pliants et des cartes de ré­fé­rence té­lé- pho­niques de Sui­cide Ac­tion Mon­tréal se­ront dis­po­nibles sur place lors de l’ac­ti­vi­té-bé­né­fice. Plu­sieurs amis et col­lègues se sont aus­si mo­bi­li­sés pour re­cueillir des dons.

De plus, des dé­marches ont été en­tre­prises au­près du Club de ho­ckey Ca­na­dien afin d’ob­te­nir des ar­ticles au­to­gra­phiés par les joueurs de l’équipe, les­quels se­ront uti­li­sés dans le cadre du ti­rage de prix de pré­sence.

(Pho­to: Pa­trick Des­champs)

Jacques et Sté­phane Ben­son par­ta­geaient une même pas­sion pour le sport des quilles. Sur son chan­dail, ce père sa­lue la mé­moire de son

fils dis­pa­ru.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.