Le lan­ceur des Orioles pour­sui­vra sa car­rière avec les Nor­se­men

L'Informateur - - SPORTS - > Thierry Bour­deau

Àl’ins­tar de son co­équi­pier des Orioles de Mon­tréal, Da­ny Des­champs, le lan­ceur Hu­go La­londe pren­dra la di­rec­tion des États-Unis dès le mois d’août pour s’ali­gner avec les Nor­se­men du Nor­theas­tern Ok­la­ho­ma A&M Col­lege.

Le lan­ceur prai­ri­vois s’est en­ten­du pour un an avec l’ins­ti­tu­tion d’en­sei­gne­ment amé­ri­caine, après quoi, il dé­ci­de­ra s’il en vaut la peine d’y pour­suivre ses études et son che­mi­ne­ment sur les lo­sanges. « C’est da­van­tage pour le ba­se­ball que je m’en vais en Ok­la­ho­ma. Ce se­ra un nou­veau chal­lenge pour moi, af­firme Hu­go La­londe. J’ai si­gné un contrat d’un an là-bas et je pren­drai une dé­ci­sion par la suite à sa­voir si je reste ou non. »

L’ar­tilleur, qui avoue « connaître une sai­son en dents de scie », ex­plique que son nom a cir­cu­lé au sud de la fron­tière via le bou­cheà-oreille. « L’en­traî­neur-chef (Ro­ger Ward) a dû en­tendre plu­sieurs bons mots à mon en­droit, parce qu’il n’a pas pu me voir jouer », re­marque le joueur de 20 ans.

La­londe a ai­dé sa cause en pré­sen­tant de bonnes sta­tis­tiques au mon­ti­cule, no­tam­ment du­rant la sai­son 2008. Fort d’un dos­sier de neuf vic­toires contre seu­le­ment deux échecs, il a main­te­nu une ex­cel­lente moyenne de points mé­ri­tés de 2,25. Il d’ailleurs été élu « lan­ceur re­crue de l’an­née » au ni­veau ju­nior élite.

La­londe se join­dra aux Nor­se­men à comp­ter du 20 août et il évo­lue­ra avec cette for­ma­tion jus­qu’au prin­temps pro­chain. Bien qu’il se re­trou­ve­ra en ter­ri­toire in­con­nu, plu­sieurs per­sonnes se­ront à ses cô­tés pour lui rap­pe­ler la langue de Mo­lière. « Il y a pas mal de Qué­bé­cois dans cette équipe. Ça va faire du bien de par­ler fran­çais dans un mi­lieu an­glo­phone », sou­tient-il, en fai­sant ré­fé­rence aux Da­ny Des­champs, Jean- Fran­çois Ri­card (Saint-Eus­tache) et Mi­chael Page (LaSalle).

Rouage im­por­tant de la conquête des sé­ries éli­mi­na­toires par les Orioles de Mon­tréal l’au­tomne der­nier, Hu­go La­londe man­que­ra à l’ap­pel lorsque la « vraie sai­son » dé­bu­te­ra. « C’est plate, mais ce sont des choses qui ar­rivent », s’est-il conten­té de dire.

Hu­go La­londe avait été nom­mé l’un des deux joueurs les plus utiles à leur équipe en sé­ries 2008, avec Steve Ro­bert.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.