Cin­quante ans, ça se fête en grand!

L'Informateur - - ACTUALITÉS - > Ma­riève Trem­blay

En sep­tembre 1959, le Col­lège Saint-JeanVian­ney ac­cueillait ses pre­miers élèves. Bien des choses ont chan­gé de­puis mais, mal­gré le temps qui passe, la ren­trée de­meure une jour­née bien spé­ciale. C’est d’au­tant plus vrai cette fois-ci, puisque cette ren­trée coïn­cide avec le 50e an­ni­ver­saire de l’éta­blis­se­ment d’en­sei­gne­ment.

La di­rec­tion n’a d’ailleurs pas lé­si­né afin d’of­frir aux élèves et aux en­sei­gnants une jour­née d’ac­cueil dont ils se sou­vien­dront long­temps. « Nor­ma­le­ment, les élèves viennent sim­ple­ment cher­cher leur ho­raire. Mais, cette an­née, on vou­lait que ce soit spé­cial », confie Yves La­croix, di­rec­teur gé­né­ral du col­lège.

En plus de vi­si­ter les nou­velles ins­tal­la­tions spor­tives et les lo­caux fraî­che­ment ré­no­vés, les jeunes ont pu prendre part à une foule d’ac­ti­vi­tés. Au pro­gramme de la jour­née: éplu­chette de blés d’Inde, jeux gon­flables, ba­by­foot géant, tra­pèze, jum­paï, course à obs­tacles et ho­ckey de pré­ci­sion. La jour­née s’est ter­mi­née par une pres­ta­tion de la chan­teuse Ma­rie-Mai qui a trans­por­té sa scène dans la cour du col­lège.

HON­NEUR AUX AN­CIENS

La pré­si­dence d’hon­neur des fes­ti­vi­tés du 50e an­ni­ver­saire du col­lège est re­ve­nue à Da­vid Ar­se­nault, jour­na­liste à RDS et an­cien élève. « J’ai ac­cep­té le rôle avec fier­té, puisque les trois an­nées que j’ai pas­sées à Saint-Jean-Vian­ney font cer­tai­ne­ment par­tie de mes plus beaux sou­ve­nirs. À ce mo­ment-là, je sa­vais dé­jà que je vou­lais être jour­na­liste et le per­son­nel en­sei­gnant m’a ai­dé dans mon che­mi­ne­ment. Au­de­là de l’en­sei­gne­ment, je crois que je me sou­vien­drai tou­jours de l’as­pect cha­leu­reux et de l’es­prit de fa­mille qui ré­gnait au col­lège », avoue-t-il.

Lors­qu’il a gra­dué, en 1991, une seule équipe de bal­lon-ba­lai évo­luait au sein de l’école. Dé­sor­mais, pe­tits et grands spor­tifs peuvent s’in­ves­tir dans di­verses dis­ci­plines.

« D’ailleurs, je suis très en­vieux de leurs nou­velles ins­tal­la­tions! Si j’avais eu un aus­si beau ter­rain de foot­ball, j’au­rais pro­ba­ble­ment fait plus de sport. J’es­père qu’ils sont conscients de la chance qu’ils ont », sou­ligne M. Ar­se­nault.

Ma­rie-Mai a of­fert une pres­ta­tion bien spé­ciale dans la cour du Col­lège Saint-Jean-Vian­ney.

(Pho­tos: Pa­trick Des­champs)

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.