Ma­ga­si­nage des fêtes et pré­ven­tion

L'Informateur - - ACTUALITÉS -

Le mo­ment de l’an­née où cha­cun veut faire plai­sir à l’autre est ar­ri­vé. Le temps des fêtes, pour plu­sieurs, si­gni­fie pré­pa­ra­tifs, joie, ren­contres et bon­heur, mais bien souvent, cette bonne hu­meur est gâ­chée par une foule de désa­gré­ments. Quand vient le jour où il faut af­fron­ter les foules pour ache­ter ses pré­sents, on doit tou­jours avoir à l’es­prit quelques consignes de pré­ven­tion..

Quand vient le temps de ga­rer son au­to­mo­bile dans les di­vers sta­tion­ne­ments, choi­sir de pré­fé­rence les en­droits éclai­rés et pas­sants.

Par ailleurs, il ne faut rien lais­ser à la vue qui pour­rait ten­ter un mal­frat. On pense aux iPod, CD, cel­lu­laires, sys­tèmes de re­pé­rage par sa­tel­lite ( GSP), sacs à main, etc. Il est ha­sar­deux de les pla­cer dans le coffre ar­rière une fois que l’on est sta­tion­né, car les vo­leurs sont dé­jà là et épient les pas­sants.. Ces der­niers n’hé­si­te­ront pas à fra­cas­ser une vitre du vé­hi­cule pour avoir ac­cès au conte­nu du hayon ou à for­cer la ser­rure.

De re­tour à votre vé­hi­cule, pla­cez vos achats dans le coffre ar­rière, avant de re­prendre la route vers d’autres ma­ga­sins.

GARE AUX VO­LEURS À LA TIRE

Pen­dant que les gens cir­culent sur la rue ou dans les centres com­mer­ciaux, ils doivent gar­der bien contre eux leur sac à main, fourre-tout et autres sacs de ma­ga­si­nage.

Il est fa­cile pour qui veut les prendre de ti­rer des­sus et de par­tir à la course.

On ne doit ja­mais lais­ser ses achats et ni sa sa­coche sans sur­veillance (entre autres dans le pa­nier d’épi­ce­rie), car ce­la est une vé­ri­table au­baine pour les vo­leurs pa­res­seux.

PRO­TÉ­GER VOS CARTES

Quand vient le temps de payer ses achats, les consom­ma­teurs ont tout in­té­rêt à pro­té­ger, des yeux in­dis­crets, le nu­mé­ro d’iden­ti­fi­ca­tion per­son­nel (NIP) de leur carte de dé­bit.

Les po­li­ciers du poste de quar­tier 45 in­citent les gens à être vi­gi­lants sur la confor­mi­té des ter­mi­naux. Si le ter­mi­nal semble en mau­vais état ou tra­fi­qué, on doit s’abs­te­nir de l’uti­li­ser.

De plus, il est im­pru­dent de lais­ser traî­ner son por­te­mon­naie sur le comp­toir du com­merce ou du gui­chet au­to­ma­tique.

Une fois que se­ra ter­mi­née la pé­riode des fêtes, les consom­ma­teurs de­vront je­ter un oeil at­ten­tif à leurs re­le­vés de transactions ban­caires et de cartes de cré­dit afin de dé­tec­ter toute ano­ma­lie. « Contac­tez son ins­ti­tu­tion fi­nan­cière et le cas échéant, la po­lice, si l’on constate des transactions pos­si­ble­ment frau­du­leuses », de dire les agents.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.