Im­pact ma­jeur d’An­jou-sur-le-Lac sur le ruis­seau De Mon­ti­gny

L'Informateur - - ACTUALITÉS - > Phi­lippe Beau­che­min

En dé­viant les égouts plu­viaux vers un col­lec­teur si­tué plus au nord du bas­sin de ré­ten­tion d’An­jou, l’eau qui se dé­verse dans cette par­tie et dans le ruis­seau De Mon­ti­gny est très pol­luée.

Tout juste à l’ar­rière de la salle de quilles An­jou­sur-le-Lac, on re­trouve un col­lec­teur plu­vial ma­jeur qui re­jette l’eau de ruis­sel­le­ment en pro­ve­nance du parc in­dus­triel An­jou et des autres égouts plu­viaux rac­cor­dés à ce conduit. Pour ré­duire la conta­mi­na­tion, un ou­vrage de cap­tage y a été construit, ce qui re­tient les sé­di­ments et laisse fil­trer l’eau.

« Je pense que mal­gré cette in­ter­ven­tion, la pol­lu­tion dif­fuse est vrai­ment forte à cet en­droit, laisse sa­voir Guy Des­champs, ex­pert à la Di­rec­tion de l’en­vi­ron­ne­ment et du dé­ve­lop­pe­ment du­rable de Mon­tréal. Il y a beau­coup d’in­dus­tries tout au­tour et l’eau qui se dé­verse à cette hau­teur du bas­sin est ex­trê­me­ment sale. »

Ro­bert Gé­né­reux, de la Di­rec­tion de l’amé­na­ge­ment ur­bain et des ser­vices aux en­tre­prises à l’ar­ron­dis­se­ment d’An­jou, confirme que l’ou­vrage de cap­tage n’est pas ef­fi­cace: « Le dé­can­teur n’est pas as­sez gros pour re­te­nir les sé­di­ments quand il y a de fortes pluies, c’est vrai. La vi­tesse de dé­bit fait en sorte que le bas­sin ne ré­pond plus à sa fonc­tion pre­mière et que les sé­di­ments passent par-des­sus et vont di­rec­te­ment dans le lac. » Ré­sul­tat: l’eau est ex­trê­me­ment pol­luée dans la par­tie nord du bas­sin, dé­gra­dant par le fait même la qua­li­té du ruis­seau De Mon­ti­gny. « C’est un des cours d’eau de Mon­tréal où il y a le plus de pol­luants. Et c’est bien mal­heu­reux, parce que ce ruis­seau est l’un des plus beaux de l’île de Mon­tréal. Il est unique, avec son lit de roc cal­caire et ses cas­cades », sou­ligne M. Des­champs.

POL­LU­TION

Co­or­don­na­teur et ani­ma­teur jus­qu’en juin 2008 à l’école se­con­daire Hen­ri-Bou­ras­sa de Mon­tréalNord, Fran­çois Des­gro­seilliers était le res­pon­sable, en 2007, du co­mi­té en­vi­ron­ne­ment de cette école.

Avec ses élèves, il a consta­té à quel point le ruis­seau De Mon­ti­gny était pol­lué. « Au prin­temps 2007, écrit-il dans un cour­riel qu’il nous a fait par­ve­nir, nous avons pro­cé­dé de fa­çon scien­ti­fique à re­le­ver la vie du ruis­seau. Nous avons consta­té que ce der­nier était pra­ti­que­ment mort, du point de vue bio­lo­gique. »

De son cô­té, le di­rec­teur de l’amé­na­ge­ment ur­bain de l’ar­ron­dis­se­ment tient à rap­pe­ler « qu’An­jou n’avait pas le man­dat, en fai­sant le bas­sin il y a quelques an­nées, d’amé­lio­rer la qua­li­té de l’eau du ruis­seau De Mon­ti­gny. Ce n’est pas dans notre man­dat de trai­ter les eaux plu­viales qui ar­rivent dans le lac en pro­ve­nance du parc in­dus­triel. Mais on est cons­cient qu’on a un im­pact sur la qua­li­té d’ap­pro­vi­sion­ne­ment du ruis­seau ».

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.