Shell ferme sa raf­fi­ne­rie

L'Informateur - - QUESTION DU NET - > Ma­riève Trem­blay

Conjonc­ture éco­no­mique, ren­ta­bi­li­té, com­pé­ti­ti­vi­té, voi­là les quelques rai­sons qu’a don­né Shell con­cer­nant sa dé­ci­sion de trans­for­mer sa raf­fi­ne­rie de l’Est en ter­mi­nal.

Au sein de la sec­tion lo­cale 121 du Syn­di­cat ca­na­dien des com­mu­ni­ca­tions, de l’éner­gie et du pa­pier (SCEP), c’est la conster­na­tion! De toutes les pos­si­bi­li­tés en­vi­sa­gées quant à l’ave­nir de l’usine de Mon­tréal-Est, Jean-Claude Ro­che­leau, pré­sident, ne s’at­ten­dait pas à celle qui a été pri­vi­lé­giée.

« Juste avant Noël, on nous ren­con­trait pour nous dire que la fer­me­ture dé­fi­ni­tive était écar­tée et main­te­nant, on nous dit le contraire. On était convain­cu qu’ils avaient trou­vé des ache­teurs po­ten­tiels et que tout al­lait mieux. Main­te­nant, on a plu­tôt l’im­pres­sion qu’ils ont vou­lu nous épar­gner avant le temps des fêtes. C’est une grande dé­cep­tion que l’on vit au­jourd’hui », af­firme-t-il.

Pour les quelque 470 em­ployés qui per­dront gra­duel­le­ment leur em­ploi au cours de la pro­chaine an­née, le trans­fert risque d’être dif­fi­cile. « C’est presque im­pos­sible de se trou­ver quelque chose au Qué­bec. Il y a deux raf­fi­ne­ries qui roulent dé­jà à pleine ca­pa­ci­té, dont une qui a plus d’em­ployés que né­ces­saire. Il n’y a au­cun pro­jet en vue. Il fau­dra donc al­ler voir à l’ex­té­rieur. C’est une nou­velle dé­sas­treuse pour Mon­tréal, mais pour le Qué­bec en en­tier. On a per­du l’in­dus­trie fo­res­tière et main­te­nant, c’est l’in­dus­trie pé­tro­chi­mique qui est en dan­ger », es­time M. Ro­che­leau.

En plus de sou­te­nir ses membres, le SCEP compte in­ter­pel­ler, au cours des pro­chains jours, les dif­fé­rents pa­liers gou­ver­ne­men­taux. « Ils ont été ab­sents tout au long de l’étude stra­té­gique, étude qui n’a pas été faite de fa­çon très trans­pa­rente. Ça se­rait le temps, dé­sor­mais, qu’ils sortent de leur ca­chette.

Autres textes sur In­ter­net <

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.