At­taque à la mi­traillette au Ca­fé-Bar Fer­ra­ri

L'Informateur - - ACTUALITÉS -

Un peu plus d’un mois après avoir été la cible d’une at­taque au cocktail Molotov, le Ca­fé-Bar Fer­ra­ri, si­tué au 8061 de l’ave­nue André-Am­père, au coin de l’ave­nue Clé­ment-Ader, a re­çu de la vi­site d’un trio d’in­di­vi­dus in­dé­si­rables. L’un d’eux était ar­mé d’un mi­traillette.

Le 30 dé­cembre, vers 0 h 40, trois jeunes de race noire entrent dans l’éta­blis­se­ment où se trou­vaient une di­zaine de clients. L’un d’eux bran­dit une mi­traillette. Il ap­puie sur la dé­tente de l’arme au­to­ma­tique, mais elle s’en­raye. Il la ré­arme et tente en­core de ti­rer, tou­jours en vain. De­vant la mal­fonc­tion de la mi­traillette, le ti­reur et ses com­parses dé­cident de s’en­fuir à la course, lais­sant les con­som­ma­teurs avec une bonne frousse.

Les té­moins de la scène ont in­di­qué que l’homme qui te­nait la mi­traillette por­tait tuque rouge et des bottes de tra­vail de cou­leur jaune. Les po­li­ciers in­vitent les gens dé­te­nant des in­for­ma­tions sur cette af­faire à se bran­cher sur le site In­fo­crime.qc.ca ou à ap­pe­ler au 514 393-1133, en men­tion­nant le nu­mé­ro d’évé­ne­ment 45-091230-001.

LES IPOD PO­PU­LAIRES CHEZ LES VO­LEURS

Ma­ria Di Buo­no, agente se­nior au PDQ 45, in­cite les jeunes qui pos­sèdent des té­lé­phones in­tel­li­gents – comme les iPod et les Bla­ckber­ry – à faire preuve de pru­dence quand ils les uti­lisent dans les tran­sports pu­blics. En ef­fet, plu­sieurs ado­les­cents se sont fait vo­ler de tels ap­pa­reils alors qu’ils cir­cu­laient à bord de l’au­to­bus du cir­cuit 49, des­ser­vant entre autres le bou­le­vard Per­ras.

« Le vol de té­lé­phones de nou­velle gé­né­ra­tion est un phé­no­mène de plus en plus cou­rant. Les pa­rents doivent sen­si­bi­li­ser leurs jeunes et les in­vi­ter à être pru­dents dans l’uti­li­sa­tion de ces ap­pa­reils afin de ne pas sus­ci­ter la convoi­tise des pe­tits cri­mi­nels de rue », a sou­li­gné la po­li­cière d’ex­pé­rience. Ces vo­leurs font sou­vent ap­pel à l’in­ti­mi­da­tion. Ils uti­lisent des phases telles « Je veux ton té­lé­phone !», « Donne-moi ton té­lé­phone ! », « Je te taxe ! ».

Quand la ten­ta­tive d’ex­tor­sion sur­vient, la vic­time peut avi­ser le chauf­feur de l’au­to­bus qui pour­ra ac­ti­ver le bou­ton 9-1-1 ou en­core de­man­der à des pas­sa­gers d’ap­pe­ler la po­lice.

UN « PAR­TY » QUI TOURNE MAL

Une fête du Nou­vel An, qui se dé­rou­lait dans une mai­son pri­vée du bou­le­vard Per­ras, dans le sec­teur de l’ave­nue Fer­nand-Gau­thier, a mal tour­né.

Le 1er jan­vier, vers 2 h 50, six jeunes de race noire, qui n’avaient pas été in­vi­tés à la fête, se sont im­po­sés. Par la suite, ils ont dé­ci­dé de tout cas­ser et d’as­per­ger l’in­té­rieur du do­mi­cile avec du poivre de Cayenne.

Ap­pe­lés sur les lieux, les po­li­ciers ont trou­vé l’un des jeunes par­ti­ci­pants de la fête à l’ex­té­rieur de la mai­son. Ce­lui-ci avait a été poi­gnar­dé. La vic­time, qui était bles­sée lé­gè­re­ment, n’a pas vou­lu col­la­bo­rer avec la po­lice.

Dans les mi­nutes sui­vantes, les po­li­ciers ont ap­pré­hen­dé un sus­pect re­la­ti­ve­ment à cette af­faire. Après son in­ter­ro­ga­toire, il a été re­lâ­ché sans que des ac­cu­sa­tions ne soient por­tées. Tou­te­fois, l’en­quête et les ex­per­tises se pour­suivent.

Les per­sonnes dé­te­nant des in­for­ma­tions sur le su­jet et vou­lant les com­mu­ni­quer de ma­nière ano­nyme peuvent se bran­cher sur le site In­fo­crime. qc. ca ou ap­pe­ler le 514 3931133, en men­tion­nant le nu­mé­ro d’évé­ne­ment 45-100102-005.

(Photo: Pa­trick Des­champs)

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.