So­li­da­ri­té Haï­ti-RDP

L'Informateur - - AC­TUA­LI­TÉS -

tre fer­me­ra ses portes le 7 fé­vrier, le maire de RDP­PAT, Joe Ma­gri, a in­di­qué que le conseil de l’ar­ron­dis­se­ment conti­nue­ra à sou­te­nir cette res­source tant et aus­si longtemps qu’il y au­ra un be­soin. « En col­la­bo­ra­tion avec les deux dé­pu­tés du sec­teur et l’équipe du Centre de san­té et de ser­vices sociaux, nous sommes contents d’avoir réus­si à mo­bi­li­ser ra­pi­de­ment les in­ter­ve­nants au­tour de So­li­da­ri­té Haï­ti-RDP afin de ve­nir en aide aux gens d’ici qui ont de la fa­mille en Haï­ti. »

COU­RAGE ET SOU­TIEN

Dans le cadre de cette même confé­rence de presse, Michel Lé­veillé, di­rec­teur gé­né­ral de la di­vi­sion qué­bé­coise de la Croix-Rouge ca­na­dienne, a fait le point sur la si­tua­tion en Haï­ti grâce à des don­nées trans­mises par le dé­lé­gué de la Croix-Rouge pré­sent sur place. Il a rap­pe­lé le grand cou­rage dont font preuve les ré­si­dents des zones si­nis­trées, et ce, mal­gré une to­tale dé­vas­ta­tion.

Ain­si, l’hô­pi­tal mo­bile de la Croix-Rouge du Qué­bec est à pied d’oeuvre. Plus de 40 tonnes d’équi­pe­ments mé­di­caux sont ar­ri­vées sur place. Trois autres hô­pi­taux de cam­pagne ont été dé­ployés pour trai­ter les bles­sés et les po­ly­trau­ma­ti­sés.

M. Lé­veillé a men­tion­né que 16 or­ga­ni­sa­tions na­tio­nales de la Croix-Rouge, eu­ro­péennes et amé­ri­caines, s’ac­tivent en dif­fé­rents points du pays. Les prio­ri­tés de l’or­ga­nisme hu­ma­ni­taire touchent à l’ac­cès aux soins mé­di­caux, à l’épu­ra­tion de l’eau po­table et à la dis­tri­bu­tion de trousses de nour­ri­ture d’ur­gence et d’hy­giène. Ce­lui-ci in­cite la po­pu­la­tion qué­bé­coise à ne pas bais­ser les bras une fois que les ca­mé­ras au­ront quit­té ce pays des An­tilles. « La mise en place de l’aide hu­ma­ni­taire et la re­cons­truc­tion sont des tâches ti­ta­nesques. Il nous fau­dra être à la hau­teur du cou­rage du peuple haï­tien. »

UN RA­PA­TRIÉ RA­CONTE

Frantz La­fon­tant est re­ve­nu il y a quelques jours de son pays na­tal. Il a té­moi­gné de l’am­pleur de la ca­tas­trophe.

« C’est la des­truc­tion to­tale à Port-au-Prince et dans les villes en­vi­ron­nantes. Les images des ca­mé­ras ne peuvent pas rendre compte des si­tua­tions de déses­poir. On ne peut pas lais­ser le pays comme ce­la. Il faut re­cons­truire Haï­ti », at-il af­fir­mé en rap­pe­lant que l’ap­pa­reil d’État, les hô­pi­taux, les réseaux de ser­vices pu­blics et les de­meures sont com­plè­te­ment dé­truits.

PAR­TA­GER LES SOUF­FRANCES

M. Va­val a lan­cé un ap­pel au gou­ver­ne­ment de Ste­phen Harper con­cer­nant les né­ces­saires me­sures d’élar­gis­se­ment du pro­gramme de réuni­fi­ca­tion des fa­milles.

« Pré­sen­te­ment, nous avons des ré­ponses ad­mi­nis­tra­tives alors que nous avons be­soin d’une ré­ponse hu­maine. Il n’y a pas juste l’ar­gent. Il faut per­mettre de créer un es­pace pour par­ta­ger la souf­france des fa­milles dé­ci­mées. S’ils pou­vaient par­ler, les morts nous di­raient : “Sau­vez mon frère ! Sau­vez mon en­fant ! Sau­vez ceux qui res­tent !” ».

(Pho­to: Pa­trick Des­champs)

(Pho­to: Pa­trick Des­champs)

Les ini­tia­teurs de So­li­da­ri­té Haï­ti-RDP sont conscients que la mise sur pied du centre de crise et de ré­fé­rence

ré­pon­dait à un urgent be­soin.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.