As­su­rance mé­di­ca­ments: il faut vé­ri­fier sa si­tua­tion

L'Informateur - - ACTUALITÉS -

Toute per­sonne éta­blie au Qué­bec et ad­mis­sible à l’as­su­rance ma­la­die, qu’il s’agisse d’un adulte ou d’un en­fant, doit dé­te­nir, en tout temps, une as­su­rance cou­vrant les mé­di­ca­ments, et ce, même si elle n’en consomme pas.

Au Qué­bec, deux types de ré­gime d’as­su­rance offrent cette pro­tec­tion : le ré­gime pu­blic, c’est-àdire ce­lui de la Ré­gie de l’as­su­rance ma­la­die du Qué­bec; les ré­gimes pri­vés (as­su­rance col­lec­tive ou ré­gime d’avan­tages so­ciaux).

Un ré­gime pri­vé est une as­su­rance col­lec­tive ou un ré­gime d’avan­tages so­ciaux qui offre une cou­ver­ture de base pour les mé­di­ca­ments. Il porte sou­vent l’ap­pel­la­tion de ré­gime de soins de san­té ou de ré­gime d’as­su­rance ma­la­die.

Ce type de ré­gime est ha­bi­tuel­le­ment of­fert en mi­lieu de tra­vail. Des as­so­cia­tions, des ordres pro­fes­sion­nels ain­si que des syn­di­cats peuvent éga­le­ment of­frir ce type de ré­gime à leurs membres.

Les per­sonnes ad­mis­sibles à un ré­gime pri­vé sont obli­gées d’y adhé­rer et de cou­vrir leur conjoint et leurs en­fants. Seules celles qui ne sont pas ad­mis­sibles à un ré­gime pri­vé peuvent s’ins­crire au ré­gime pu­blic.

Les gens sou­mis à un dé­lai de ca­rence avant d’être ad­mis­sibles au ré­gime d’as­su­rance ma­la­die du Qué­bec ne sont pas obli­gées de dé­te­nir une as­su­rance mé­di­ca­ments du­rant cette pé­riode.

Inf o rma­tion: www. a ccesss. net www.ramq.gouv.qc.ca.

et

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.