Le centre So­li­da­ri­té Haïti vole main­te­nant de ses propres ailes

L'Informateur - - ACTUALITÉS - > Yvan Fortin

Le centre d’aide et d’in­for­ma­tion aux proches des si­nis­trés d’Haïti a été ré­amé­na­gé de­puis quelques jours dans un lo­cal loué au 8953, Ro­bert-Ar­mour (coin Ro­dolphe-Forget) par le co­mi­té So­li­da­ri­té Haïti RDP, pour une pé­riode de six mois. La belle har­mo­nie consta­tée entre les au­to­ri­tés de l’ar­ron­dis­se­ment et les lea­ders de la com­mu­nau­té haï­tienne lors de l’ou­ver­ture de ce centre de crise au centre com­mu­nau­taire de RDP, le 19 jan­vier, a fait place à la con­tro­verse.

On pou­vait lire dans L’In­for­ma­teur de RDP du 26 jan­vier: « Même si théo­ri­que­ment, il est pré­vu que ce centre fer­me­ra ses portes le 7 fé­vrier, le maire de RDP-PAT, Joe Ma­gri, a in­di­qué que le con­seil de l’ar­ron­dis­se­ment conti­nue­ra à sou­te­nir cette res­source tant et aus­si long­temps qu’il y au­ra un be­soin ». Mais il semble que les dis­cus­sions entre le maire et le Co­mi­té So­li­da­ri­té Haïti vi­sant à pro­lon­ger les ser­vices du centre aient don­né lieu à des in­com­pré­hen­sions et à un im­bro­glio ad­mi­nis­tra­tif.

Dans une lettre ex­pé­diée à M. Ma­gri et à l’en­semble des conseillers, les di­ri­geants de So­li­da­ri­té Haïti RDP ont fait part de leur in­sa­tis­fac­tion concer­nant des en­ga­ge­ments qui n’au­raient pas été te­nus. « N’ayant pas eu de ré­ponse à notre de­mande de ren­contre (lettre du 10 fé­vrier) ; ayant été avi­sés par Mar­tin Cou­tu, di­rec­teur du Ser­vices de la culture, des sports et des loi­sirs et du dé­ve­lop­pe­ment so­cial de l’ar­ron­dis­se­ment, lors d’une ren­contre for­melle (15 fé­vrier), que nous n’au­rons plus ac­cès à la salle de confé­rence ni au lo­cal d’arts plas­tiques, ayant été in­for­més par ce der­nier de la coupe du ser­vice d’In­ter­net et des postes té­lé­pho­niques (in­ter­ur­bain), il nous est triste et pé­nible de consta­ter que les élus ne res­pectent pas les en­ga­ge­ments pris le 5 fé­vrier der­nier, au­près du co­mi­té So­li­da­ri­té Haïti RDP et le 8 fé­vrier, au­près de 120 ci­toyens d’ori­gine haï­tienne pré­sents au centre ré­créa­tif de RDP. »

D’ha­bi­tude po­sé dans ses in­ter­ven­tions, l’un des porte-pa­role du groupe, Pier­re­son Va­val, a af­fir­mé lors d’une ren­contre avec le si­gna­taire de cet ar­ticle que « Les élus du quar­tier ont trai­té la com­mu­nau­té haï­tienne comme des ci­toyens de se­conde zone. On croit que M. Ma­gri est sin­cère mais qu’il n’a pas été bien ap­puyés par les membres du con­seil d’ar­ron­dis­se­ment».

Les di­ri­geants haï­tiens de RDP se sont sen­tis floués. « Nous nous sen­tons ba­foués dans nos droits et mé­pri­sés. Vous in­vo­quez par la voix de vos ser­vices ad­mi­nis­tra­tifs le fait que vous ayez eu de la pres­sion d’autres com­mu­nau­tés et que vous vou­lez être équi­tables pour jus­ti­fier cette in­co­hé­rence », ont-ils écrit

La coupe de l’In­ter­net et du ser­vice in­ter­ur- bain, les pro­messes non te­nues d’une re­lo­ca­li­sa­tion ra­pide dans deux autres lo­caux du centre com­mu­nau­taire RDP ont dé­çu ceux-ci au plus haut point. « La com­mu­nau­té haï­tienne n’a pas vé­ri­ta­ble­ment d’im­por­tance pour vous. Vous n’êtes pas prêts à vous battre pour le res­pect de nos droits. Cette si­tua­tion met en évi­dence le fait que vos ser­vices ad­mi­nis­tra­tifs sont dé­con­nec­tés de la réa­li­té du mi­lieu qu’ils des­servent et qu’il y a une pro­fonde désor­ga­ni­sa­tion et confu­sion dans cet ar­ron­dis­se­ment. »

Rap­pe­lant que 7000 fa­milles d’ori­gine haï­tienne vivent dans le quar­tier, M. Va­val af­firme que les Haï­tiens de RDP n’ac­cep­te­ront plus les in­éga­li­tés dans la ré­par­ti­tion des ser­vices pu­blics.

Bien que très amers, les di­ri­geants de la com­mu­nau­té disent es­pé­rer « qu’à l’ave­nir, la Ville de Mon­tréal et son maire ne pren­dront pas des dé­ci­sions uni­la­té­rales sans consul­ter les concer­nés, qui sont les ci­toyens d’ori­gine haï­tienne, et tra­vaille­ront avec eux au dé­ve­lop­pe­ment de notre mé­tro­pole».

(Photo: Pa­trick Des­champs)

Mal­gré la con­tro­verse, l’équipe du centre d’aide et d’in­for­ma­tions aux proches des si­nis­trés d’Haïti et ses usa­gers conti­nuent de s’ac­ti­ver, mais cette fois dans des lo­caux loués par So­li­da­ri­té Haïti.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.