Ma­ni­fes­ta­tion: les en­sei­gnants du SEPÎ mo­bi­li­sés

L'Informateur - - ACTUALITÉS - > Ma­riève Trem­blay

Quelque 200 membres du Syn­di­cat des en­sei­gnants de la Pointe-de-l’Île (SEPÎ) ont ma­ni­fes­té mer­cre­di der­nier, afin de sou­li- gner la fin de l’ap­pli­ca­tion de la Loi 43, adop­tée sous bâillon par le gou­ver­ne­ment Cha­rest, le 15 dé­cembre 2005, et qui avait pour ob­jec­tif d’im­po­ser de nou­velles conven­tions col­lec­tives aux em­ployés de l’État, en plus de leur re­ti­rer le droit de grève.

Les en­sei­gnants sont par­tis de dif­fé­rentes écoles se­con­daires du sec­teur pour se di­ri­ger aux bu­reaux de dé­pu­tés de cinq cir­cons­crip­tions. « Le but était d’y dé­po­ser des lettres vi­sant à les in­for­mer des en­jeux qui se jouent pré­sen­te­ment aux tables de né­go­cia­tions. Les de­mandes sont tou­jours les mêmes: une au­to­no­mie plus grande, une baisse de ra­tio dans les classes, plus de ser­vices pour les élèves, ain­si que la ré­ou­ver­ture des classes spé­ciales, en plus d’of­frir une sé­cu­ri­té d’em­ploi plus grands aux nou­veaux en­sei­gnants » , rap­pelle Luc Fer­land, pré­sident du SEPÎ.

Après ces courtes vi­sites, tous les ma­ni­fes­tants se sont ras­sem­blés près du Bos­ton Piz­za des Ga­le­ries d’An­jou afin de si­gni­fier à la pop- ula­tion la fin du dé­cret. « On s’at­ten­dait à ce que les gens soient un peu plus agres­sifs puis­qu’on ra­len­tis­sait la cir­cu­la­tion, mais au contraire, ils ont été très en­cou­ra­geants et on sen­tait leur sou­tien. Au cours des pro­chaines se­maines, d’autres ac­ti­vi­tés de mo­bi­li­sa­tion au­ront lieu et culmi­ne­ront par une jour­née de grève du­rant le mois de juin. Nous avons bien l’in­ten­tion, cette fois, d’ob­te­nir un contrat de tra­vail né­go­cié et non im­po­sé » , conclut M. Fer­land.

(Photo: gra­cieu­se­té)

Plus de 200 en­sei­gnants membres du SEPÎ ont ma­ni­fes­té dans le sta­tion­ne­ment des Ga­le­ries d’An­jou,

le 31 mars der­nier.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.