Le Rousseau Royal en va­cances

LA­VAL-MON­TRÉAL PERD SA SÉ­RIE EN CINQ MATCHS CONTRE MA­GOG

L'Informateur - - SPORTS - > Thier­ry Bour­deau

Le Rousseau Royal de La­val-Mon­tréal est of­fi­ciel­le­ment éli­mi­né et il peut dire « au re­voir » à la Coupe Dodge. Ven­dre­di der­nier, l’équipe mid­get AAA a per­du sa sé­rie au meilleur de sept face aux Can­ton­niers de Ma­gog, vic­to­rieux en cinq ren­contres.

Ac­cu­lée au pied du mur, la troupe d’André Wil­sey s’est avouée vain­cue 6-5 dans un match qu’elle a pour­tant do­mi­né 49-23 au cha­pitre des tirs du but. En fin de deuxième pé­riode, Alec Jon Ban­ville a bri­sé l’éga­li­té pour faire la dif­fé­rence en fa­veur des Can­ton­niers. Or, sans le brio de Tho­mas Bol­land de­vant la cage des vi­si­teurs à l’aré­na Car­tier, le scé­na­rio au­rait pu être bien dif­fé­rent.

« C’est vrai­ment le gar­dien de Ma­gog qui leur a per­mis de ga­gner le match, sur­tout en troi­sième pé­riode », fait re­mar­quer André Wil­sey.

Dans la dé­faite, Mi­chael Or­ti­ka a ins­crit deux buts en plus d’ajou­ter une passe. Le ca­pi­taine du Rousseau Royal a d’ailleurs été nom­mé la troi­sième étoile de cette ren­contre.

De­vant le fi­let, Yoan Le­breux et Jef­frey Noo­nan n’ont pas of­fert leur meilleur ef­fort. Le pre­mier a cé­dé trois fois sur 11 lan­cers, avant d’être re­ti­ré du match après la pre­mière pé­riode. « J’ai sim­ple­ment rem­pla­cé Le­breux pour chan­ger le tem­po du match », dit l’en­traî­neur­chef.

De son cô­té, Noo­nan n’a pas fait bien mieux,

ac­cor­dant trois buts sur 12 tirs.

VIVE DÉ­CEP­TION

Le Rousseau Royal de­vait ga­gner sa sé­rie face aux Can­ton­niers pour ac­cé­der au tour­noi prin­ta­nier de la Coupe Dodge. Cette éli­mi­na­tion vient contre­car­rer les plans d’une for­ma­tion qui sem­blait pour­tant l’une des puis­sances du cir­cuit après un dé­but de sai­son pro­met­teur.

« Nous avons pas­sé une sai­son en deux temps. Cin­quante-six points et une qua­trième place au clas­se­ment gé­né­ral, c’est très bien. Mais vers la fin de l’an­née, cer­tains joueurs ont pen­sé à leur fiche per­son­nelle et lorsque c’était le temps de pro­duire en sé­ries, ce n’est pas ar­ri­vé, dit l’en­traî­neur. J’au­rais au moins es­pé­ré fran­chir les deux pre­mières rondes. »

M. Wil­sey blâme no­tam­ment le manque de jeu phy­sique de sa dé­fen­sive, « qui n’a pas payé le prix cette sai­son ». Ce­pen­dant, l’ab­sence pro­lon­gée d’Oli­vier Houle, vic­time des symp­tômes d’une com­mo­tion cé­ré­brale, a chan­gé la donne.

« Houle a ré­col­té huit points en seule­ment 12 matchs cette an­née. Il est im­po­sant, il pos­sède un bon lan­cer et il au­rait été mon quart-ar­rière à la ligne bleue », ad­met M. Wil­sey.

Le dé­fen­seur Sean Girard a éga­le­ment man­qué à l’ap­pel, lui qui a dis­pu­té 32 ren­contres avec les Hus­kies de Rouyn-No­ran­da dans la Ligue de ho­ckey ju­nior ma­jeur du Qué­bec (LHJMQ).

EN­FIN UN RÉ­PIT

Ac­tuel­le­ment, André Wil­sey peut faire le vide pen­dant quelques se­maines avant de re­nouer avec le ho­ckey. Ce der­nier vit une si­tua­tion dif­fé­rente de celle de l’an der­nier, où son an­cienne équipe, le Rousseau-Sports de La­val-Bou­ras­sa, avait rem­por­té les sé­ries éli­mi­na­toires pour en­suite se di­ri­ger au cham­pion­nat canadien.

« Je me rap­pelle que j’étais sor­ti de l’avion de re­tour du cham­pion­nat canadien pour me di­ri­ger presque aus­si­tôt à l’aré­na. Au moins, j’au­rai un “break” plus long cette fois-ci. »

L’en­traî­neur ne re­pren­dra pas le col­lier avant le 26 avril, à l’oc­ca­sion d’un camp d’éva­lua­tion.

À moins que la LHJMQ ne mêle les cartes, l’en­traî­neur-chef pour­rait comp­ter sur le re­tour de trois at­ta­quants la sai­son pro­chaine. An­ge­lo Mi­ce­li, Ni­cho­las Pa­ri­sel­la et Ga­ry Ho­ric pour­raient être les nou­veaux chefs de file du Rousseau Royal.

(Photo: Philippe Se­ra­fi­no)

Mi­chael Or­ti­ka a bien ten­té de pro­lon­ger la sai­son du Rousseau Royal lors du cin­quième match, mais en vain.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.