Les voi­tures hy­brides: la tech­no­lo­gie du fu­tur

L'Informateur - - AUTOMOBILE - PAR ERIC DES­CAR­RIES

Tout change ra­pi­de­ment dans le monde de l’au­to­mo­bile. Si, dans le pas­sé, les construc­teurs d’au­to­mo­biles re­cher­chaient la per­for­mance à un prix abor­dable, de nos jours, c’est l’éco­no­mie de car­bu­rant et l’en­vi­ron­ne­ment qui les pré­oc­cupent le plus.

Les lois gou­ver­ne­men­tales pour di­mi­nuer la dé­pen­dance aux pro­duits pé­tro­liers étran­gers et amé­lio­rer la qua­li­té de l’air que l’on res­pire forcent les construc­teurs d’au­to­mo­biles à fa­bri­quer des au­tos et des ca­mion­nettes plus propres, moins éner­gi­vores. De tels ré­sul­tats peuvent être ob­te­nus en conce­vant de plus pe­tits mo­teurs. Ce­pen­dant, plu­sieurs au­to­mo­bi­listes ne sont pas en­core prêts à sa­cri­fier la per­for­mance pour l’éco­no­mie de car­bu­rant. Par consé­quent, les cher­cheurs des la­bo­ra­toires des grands construc­teurs d’au­to­mo­biles tra­vaillent jour et nuit pour en ar­ri­ver à des en­sembles mé­ca­niques qui sont ra­pides mais qui sont aus­si éco­no­miques et propres. De toutes les so­lu­tions dis­po­nibles, seuls les mo­teurs élec­triques peuvent sa­tis­faire les be­soins et les goûts de tout le monde. Ce­pen­dant, les mêmes pro­blèmes re­font tou­jours sur­face : les bat­te­ries né­ces­saires aux mo­teurs élec­triques sont de courte au­to­no­mie. Par ailleurs, l’hy­dro­gène et d’autres sources de car­bu­rant sont tou­jours à l’étude. De plus, leur ap­pli­ca­tion et leur dis­po­ni­bi­li­té ne sont pas en­core as­su­rées. Par consé­quent, il n’y a qu’une seule so­lu­tion ra­pi­de­ment dis­po­nible pour les construc­teurs d’au­to­mo­biles, c’est la confi­gu­ra­tion hy­bride. Le mo­teur d’un vé­hi­cule à confi­gu­ra­tion hy­bride est ha­bi­tuel­le­ment éco­no­mique. Il ser­vi­ra de source prin­ci­pale de puis­sance mais il de­vra être com­bi­né à une boîte au­to­ma­tique dans la­quelle il y au­ra un ou deux mo­teurs élec­triques qui au­ront as­sez de puis­sance pour sup­pléer au manque du mo­teur prin­ci­pal. Ain­si le vé­hi­cule dis­po­se­ra de suf­fi­sam­ment de puis­sance pour des per­for­mances rai­son­nables. D’autre part, le ou les mo­teurs élec­triques de­vront aus­si être suf­fi­sam­ment forts pour ser­vir de puis­sance prin­ci­pale aux ac­cé­lé­ra­tions ini­tiales. Évi­dem­ment, ces mo­teurs élec­triques né­ces­sitent une grande puis­sance des bat­te­ries, ce qui ex­plique pour­quoi tant de voi­tures hy­brides doivent être équi­pées de grosses bat­te­ries. Dans la plu­part des cas, ces grosses bat­te­ries se­ront ca­chées entre le dos­sier du siège ar­rière et le coffre. Ce­pen­dant, les in­gé­nieurs tra­vaillent d’ar­rache-pied pour créer de plus pe­tites bat­te­ries alors que les de­si­gners ri­va­lisent d’ima­gi­na­tion pour les in­té­grer avec dis­cré­tion à la struc­ture des au­tos. Avec le temps, les bat­te­ries se sont avé­rées plus fiables et leur du­ra­bi­li­té pour­rait dé­pas­ser les huit à dix ans dé­jà an­non­cés. Les construc­teurs d’au­to­mo­biles com­mencent len­te­ment à maî­tri­ser cette tech­no­lo­gie et ils l’in­cluent de plus en plus dans leurs voi­tures de pro­duc­tion. En fait, ils ont ré­cem­ment com­bi­né la fonction de re­charge par prise de cou­rant aux bat­te­ries. Par consé­quent, at­ten­dez-vous à ce que les voi­tures hy­brides élec­triques fassent de plus en plus par­tie de la scène au­to­mo­bile au cours des an­nées à ve­nir.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.