Quand la route se par­tage

L'Informateur - - ACTUALITÉS - > Yvan For­tin

Avec le beau temps prin­ta­nier, les vé­hi­cules à deux roues sont re­ve­nus sur les routes. Ma­ria Di Buo­no, agente se­nior au poste de quar­tier 45, rap­pelle à l’en­semble des gens qui cir­culent sur les rues, ave­nues et bou­le­vards que la route, ça se par­tage.

« Il faut que les conduc­teurs soient vi­gi­lants. Au cours de l’hi­ver, ils ont per­du l’ha­bi­tude de cô­toyer les vé­los, les cy­clo­mo­teurs et les mo­to­cy­clettes. Ils doivent vé­ri­fier leurs angles morts avant d’amor­cer toute ma­noeuvre », men­tionne la po­li­cière.

Celle-ci rap­pelle que les vé­los doivent cir­cu­ler dans le même sens que la cir­cu­la­tion. « Les cy­clistes et mo­to­cy­clistes ne doivent ja­mais ou­blier qu’ils sont moins vi­sibles qu’une au­to­mo­bile. N’ayant pas de cli­gno­tants, les cy­clistes doivent in­di­quer leurs in­ten­tions avec leur main. De plus, le port du casque est gran­de­ment re­com­man­dé. Il est vi­tal pour eux d’adop­ter une conduite pré­ven­tive et de tou­jours res­pec­ter le Code de la sé­cu­ri­té rou­tière. » Mme Di Buo­no pense, entre autres choses, au res­pect des feux de cir­cu­la­tion, des ar­rêts obli­ga­toires et des pas­sages pié­ton­niers. « Il est in­ter­dit aux cy­clistes d’écou­ter un ba­la­deur avec des écou­teurs. Les vé­los doivent cir­cu­ler en file in­dienne. Il leur est in­ter­dit de rou­ler ou de se fau­fi­ler entre deux ran­gées de vé­hi­cules. De plus, les bi­cy­clettes n’ont pas le droit de rou­ler sur les trot­toirs, alors que les scoo­ters élec­triques ne sont pas au­to­ri­sés à cir­cu­ler sur les pistes cy­clables. »

Quand il ac­quiert un vé­lo, l’ache­teur doit veiller à ce que sa bi­cy­clette soit équi­pée de ré­flec­teurs sui­vants : blanc, à l’avant; rouges, à l’ar­rière et sur la roue ar­rière; jaunes, sur les pé­dales et la roue avant. Ces équi­pe­ments sont obli­ga­toires.

S’il veut uti­li­ser son vé­lo à la bru­nante ou de nuit, la bi­cy­clette doit pos­sé­der un phare avant et un feu de po­si­tion ar­rière rouge. « Il est aus­si plus sé­cu­ri­taire de por­ter des vê­te­ments clairs ou mu­nis de bandes ré­flé­chis­santes. »

L’agente in­dique que les mi­ni­mo­tos (« po­cket bikes ») sont in­ter­dites de cir­cu­la­tion tant sur la route que sur les trot­toirs et pistes cy­clables.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.