Co­lette Paul por­te­ra les cou­leurs de Pro­jet Mon­tréal

L'Informateur - - ÉLECTION PARTIELLE 2010 - > Yvan For­tin

Une tren­taine de mi­li­tants prai­ri­vois et poin­te­liers de Pro­jet Mon­tréal réunis au res­tau­rant Al Capriccio, jeu­di soir, ont choi­si une po­li­ti­cienne mu­ni­ci­pale ex­pé­ri­men­tée, Co­lette Paul, comme can­di­date à la mai­rie de l’ar­ron­dis­se­ment, en pré­vi­sion de l’élec­tion par­tielle du di­manche 6 juin pro­chain.

Pré­sent lors de cette in­ves­ti­ture non dis­pu­tée, le chef de Pro­jet Mon­tréal, Ri­chard Ber­ge­ron, a sou­li­gné la longue feuille de route de Mme Paul, qui ré­side dans l’ar­ron­dis­se­ment de­puis plus de 35 ans.

« Le cur­ri­cu­lum vi­tae de Mme Paul est par­ti­cu­liè­re­ment im­pres­sion­nant. Avo­cate de for­ma­tion, Mme Paul a été conseillère mu­ni­ci­pale dans l’ar­ron­dis­se­ment pen­dant onze ans, de 1994 à 2005.. Dans ce rôle, elle a entre autres été pré­si­dente de la Com­mis­sion des Fi­nances et du dé­ve­lop­pe­ment éco­no­mique de la Ville de Mon­tréal, membre de la Com­mis­sion per­ma­nente de la pré­si­dence du Conseil de ville et mai­resse sup­pléante. Au­pa­ra­vant, elle avait été com­mis­saire d’école à la Com­mis­sion sco­laire Jé­rôme-Le Royer. Je ne crois pas que les ré­si­dents de l’ar­ron­dis­se­ment puissent rê­ver d’une can­di­date avec un meilleur ba­gage d’ex­pé­rience. »

Sou­li­gnons que la can­di­date de Pro­jet Mon­tréal a été pré­si­dente du Conseil de quar­tier de Pointe-aux-Trembles de 1998 à 2001, un poste com­pa­rable à ce­lui de maire d’ar­ron­dis­se­ment avant la fu­sion. Elle por­tait alors les cou­leurs de l’équipe Pierre Bourque – Vi­sion Mon­tréal.

Lors de ses dis­cours, Mme Paul a men­tion­né cer­tains des dos­siers qu’elle en­tend prio­ri­ser si elle était élue, dont la re­va­lo­ri­sa­tion du Vieux-Poin­teaux-Trembles, la sé­cu­ri­sa­tion et l’em­bel­lis­se­ment de la rue Sher­brooke à l’est de la 42e Ave­nue, la construc­tion d’une mai­son de la culture à Ri­viè­redes-Prai­ries. Elle a sou­li­gné aus­si la né­ces­si­té d’in­ves­tir dans le trans­port en com­mun, qui fait cruel­le­ment dé­faut dans l’ar­ron­dis­se­ment. « Ce n’est pas nor­mal que ce­la prenne une heure et de­mie pour se rendre au centre-ville! L’an­cienne voie fer­rée est l’en­droit rê­vé pour construire une ligne de tram­way et c’est l’un des dos­siers pour les­quels je vais me battre pour les ré­si­dents de l’ar­ron­dis­se­ment. » a lan­cé Mme Paul a ses troupes.

C’est sous le slo­gan « Ex­pé­rience – Dy­na­misme – En­ga­ge­ment » que celle-ci en­tend faire cam­pagne. Se­lon elle, le fait d’avoir une mai­resse d’un par­ti autre que ceux des conseillers mu­ni­ci­paux, ac­tuel­le­ment di­vi­sés entre Union Mon­tréal et Vi­sion Mon­tréal, se­rait un avan­tage car elle ne se­ra pas te­nue à dé­fendre la ligne de l’un ou l’autre des deux équipes en place. « Je crois qu’il faut être ras­sem­bleur. Je veux va­lo­ri­ser le rôle des conseillers. Les gens de RDP ont les mêmes pro­blèmes que ceux de PAT. »

Mme Paul s’en­gage aus­si à mettre en place une ges­tion ri­gou­reuse et trans­pa­rente. Les pro­jets se réa­li­se­ront en fonc­tion des res­sources fi­nan­cières dis­po­nibles afin d’évi­ter l’im­po­si­tion d’une taxe d’ar­ron­dis­se­ment.

Des « chefs de pro­jet », res­pon­sables et re­de­vables de­vant le conseil d’ar­ron­dis­se­ment, se­raient char­gés de veiller à la bonne ad­mi­nis­tra­tion et à la su­per­vi­sion des pro­jets d’in­fra­struc­tures.

(Photo: Pa­trick Deschamps)

Co­lette Paul, can­di­date à la mai­rie d’ar­ron­dis­se­ment pour Pro­jet Mon­tréal, table sur son ex­pé­rience de l’ad­mi­nis­tra­tion mu­ni­ci­pale pour convaincre les élec­teurs de

vo­ter pour elle.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.