Sher­brooke Est : une prio­ri­té

L'Informateur - - ÉLECTION PARTIELLE 2010 -

Le ré­amé­na­ge­ment de la rue Sher­brooke Est, de la 40e Ave­nue jus­qu’au bout de l’île, a été une prio­ri­té pour Co­lette Paul tout au long de sa car­rière en po­li­tique mu­ni­ci­pale et le de­meure en­core pour celle qui vise l’ob­ten­tion de la mai­rie d’ar­ron­dis­se­ment sous la ban­nière de Pro­jet Mon­tréal.

« En 2001, le pro­jet était éva­lué à 63 mil­lions de dol­lars et vi­sait un tron­çon de 4,5 km. Il compre n a i t l e c a r re­four g i ra­toi r e , l a construc­tion de rues en contre-al­lée, la ré­fec­tion des égouts, de même que celle du via­duc fer­ro­viaire. Ce mon­tant com­por­tait aus­si une somme de 3,2 M$ pour l’achat de ter­rains », a rap­pe­lé Mme Paul, en en­tre­tien té­lé­pho­nique, ven­dre­di. Elle a sou­li­gné que le plan d’amé­na­ge­ment avait été adop­té au conseil mu­ni­ci­pal et qu’un plan en cinq phases avait été dres­sé. Mais dans les faits, les tra­vaux se sont réa­li­sés s a n s ten i r compte d e cet é chéan­cier. « Ain­si, le car­re­four gi­ra­toire de­vait être l’avant-der­nière phase. C’est pour­quoi il manque des me­sures de sé­cu­ri­té aux alen­tours de cette in­fra­struc­ture rou­tière », a sou­te­nu la can­di­date de Pro­jet Mon­tréal.

« C’est un dos­sier que j’ai por­té à bout de bras à l’époque. Alors que j’étais une conseillère in­dé­pen­dante, j’ai ré­col­té les si­gna­tures de 6880 ci­toyens dans une pé­ti­tion de­man­dant la réa­li­sa­tion des tra­vaux. » Celle-ci dé­plore qu’après une dé­cen­nie, ce pro­jet ne soit pas en­core com­plé­té alors que cette ar­tère prin­ci­pale consti­tue la porte d’en­trée sur la mé­tro­pole.

« Du­rant les 54 der­niers mois, le dos­sier n’a pas vrai­ment avan­cé. Si je suis élue, je vais ré­ac­ti­ver le dos­sier. Il en va de la sé­cu­ri­té et du bien-être des ré­si­dents du sec­teur et des usa­gers de cette route. Une fois réa­li­sée, cette sec­tion de­vien­dra un beau bou­le­vard ur­bain amé­na­gé avec un terre-plein et une piste cy­clable. Ce se­ra une belle en­trée pour la ville et ce­la met­tra en va­leur la beau­té du sec­teur. Nous de­vons ac­cé­lé­rer les tra­vaux à cause de l’ou­ver­ture de la nou­velle gare du Train de l’Est », de croire Mme Paul. Se­lon elle, la pré­sence de son chef Ri­chard Ber­ge­ron au sein du co­mi­té exé­cu­tif et res­pon­sable de l’ur­ba­nisme re­pré­sente un atout.

(Photo: gra­cieu­se­té Pro­jet Mon­tréal)

Co­lette Paul, est très ac­tive sur le ter­rain. On la voit dis­cu­ter avec des ré­si­dents de l’ar­ron­dis­se­ment, en marge d’une ac­ti­vi­té com­mu­nau­taire.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.