«Mo­nu­ment à une étoile fi­lante »: une troi­sième oeuvre pour le parc de sculp­tures

L'Informateur - - VIEDEQUARTIER -

Les 3500 col­lé­giens, 500 employés et les vi­si­teurs du cé­gep Marie-Vic­to­rin pour­ront ap­pré­cier l’oeuvre d’art ins­tal­lée ré­cem­ment au parc de sculp­tures le­quel comp­tait dé­jà deux autres créa­tions.

C’est le mer­cre­di 5 mai que le Cé­gep Ma­rieVic­to­rin a pro­cé­dé à la pré­sen­ta­tion of­fi­cielle de

de l’ar­tiste Claude Mon­grain, la­quelle prend place à proxi­mi­té du bâ­ti­ment prin­ci­pal.

La di­rec­trice gé­né­rale du cé­gep, Ni­cole Rouillier, a rap­pe­lé que c’est en 2006 que la di­rec­tion de la mai­son d’en­sei­gne­ment a créé ce parc afin de mieux in­té­grer l’art sur un cam­pus ayant une vo­ca­tion ar­tis­tique af­fir­mée par l’en­tre­mise de ses pro­grammes Arts plas­tiques, Arts et lettres, Mu­sique, De­si­gn de mode, De­si­gn d’in­té­rieur et Gra­phisme. La ges­tion­naire dé­sire que son cé­gep de­vienne une ré­fé­rence en ma­tière d’art dans l’est de l’île de Mon­tréal et qu’il fasse par­tie d’un par­cours ar­tis­tique où les vi­si­teurs et les ama­teurs de sculp­ture dé­cou­vri­ront le ta­lent d’ar­tistes de re­nom. Tou­te­fois, pas ques­tion de perdre de vue le vo­let aca­dé­mique.

« La pré­sence d’oeuvres sur les ter­rains du Cé­gep contri­bue à en­ri­chir l’en­sei­gne­ment des arts, puis­qu’un des ob­jec­tifs vi­sés par cette ini­tia­tive se vou­lait aus­si de na­ture pé­da­go­gique. Ain­si, les étu­diants bé­né­fi­cient d’un la­bo­ra­toire, en quelque sorte, qui leur per­met d’ex­plo­rer et d’ana­ly­ser les tech­niques de fa­bri­ca­tion uti­li­sées, en plus de pou­voir ren­con­trer les ar­tistes et de pro­fi­ter de leur ex­pé­rience par le biais de confé­rences ou d’ate­liers », a sou­li­gné Mme Rouillier.

Claude Mon­grain, né en 1948 à Shawinigan, vit et tra­vaille à Mon­tréal où il est pro­fes­seur d’uni­ver­si­té. Il a sou­li­gné l’en­ga­ge­ment et la clair­voyance dont ont fait preuve les di­ri­geants du col­lège en créant un parc de sculp­ture. « Une telle ini­tia­tive de­vrait avoir va­leur d’exemple au­près des autres mai­sons d’en­sei­gne­ment dont la mis­sion n’est pas juste la trans­mis­sion des connais­sances mais est aus­si celle de fa­vo­ri­ser le dé­ve­lop­pe­ment de sen­si­bi­li­tés ar­tis­tique et cri­tique. »

L’ar­tiste a te­nu à re­mer­cier les employés d’en­tre­tien du cé­gep qui l’ont ai­dé à ins­tal­ler sa créa­tion et pour leurs bons soins fu­turs qui per­met­tront à sa sculp­ture-mo­nu­ment de de­meu­rer en ex­cellent état au fil du temps.

À PRO­POS DE L’OEUVRE

est com­po­sé d’acier trai­té au zinc, de marbre, de gra­nite, de bé­ton et d’alu­mi­nium po­li.

Im­plan­tée au sud du pa­villon Guillau­meCou­ture, en­cer­clée par de grands arbres, l’ins­tal­la­tion du sculp­teur Claude Mon­grain est for­mée de trois as­sem­blages, évo­quant des ob­jets fa­mi­liers: té­lé­vi­seur, bancs d’ate­lier, pots à fleur, fruits… mais dont la dis­po­si­tion et l’uti­li­sa­tion sont in­ha­bi­tuelles. L’en­semble peut être per­çu et in­ter­pré­té se­lon di­vers angles.

Les oeuvres du parc de sculp­tures sont choi­sies par un co­mi­té, for­mé de deux en­sei­gnants en Arts plas­tiques, Ro­ger Fer­land et Lise Boisseau, de Fran­cine Duquette, di­rec­trice des af­faires étu­diantes, et de Mme Rouillier.

On peut en sa­voir plus sur les oeuvres du parc en ou­vrant l’on­glet « Parc de sculp­tures » à www.col­le­gemv.qc.ca.

(Y.F.)

De gauche à droite: Ray­mond Robert Trem­blay (di­rec­teur des études), Lise Boisseau (en­sei­gnante en Arts plas­tiques), Claude Mon­grain (ar­tiste), Ni­cole Rouillier (di­rec­trice gé­né­rale), Fran­cine Duquette (di­rec­trice des af­faires étu­diantes).

(Photos: Pa­trick Deschamps)

La di­rec­trice gé­né­rale du cé­gep Marie-Vic­to­rin, Ni­cole Rouillier, était heu­reuse d’an­non­cer qu’une troi­sième créa­tion orne le parc de sculp­tures de la mai­son d’en­sei­gne­ment col­lé­gial.

(Photo: gra­cieu­se­té Émi­lie Sum­mer­mat­ter)

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.