Les graf­fi­tis: une forme de van­da­lisme

L'Informateur - - ACTUALITÉS -

Un ado­les­cent, ré­si­dant à Pointe-auxT­rembles, a été ar­rê­té le 19 juillet, vers 21 h 30, alors qu’il tra­çait une sé­rie de graf­fi­tis, aux alen­tours de l’in­ter­sec­tion du bou­le­vard Ri­vière-des-Prai­ries et de la 5e Rue.

Lors d’une pa­trouille dans le sec­teur, les po­li­ciers ont vu un in­di­vi­du qui graf­fi­tait sur un lam­pa­daire.

Quand le jeune s’est aper­çu de la pré­sence des agents, il a lâ­ché son mar­queur à l’encre noire. Il a été mis en état d’ar­res­ta­tion. Lors de sa fouille, les po­li­ciers ont trou­vé un autre crayon-feutre et un sa­chet de feuilles ver­dâtres.

En fai­sant une tour­née des en­vi­rons, ils ont consta­té la pré­sence de plu­sieurs graf­fi­tis du même style. En tout, huit lam­pa­daires, un abri­bus et un pan­neau pu­bli­ci­taire de phar­ma­cie ont été mar­qués.

Le gar­çon, né en 1994, com­pa­raî­tra au Tri­bu­nal de la jeu­nesse sous des ac­cu­sa­tions de mé­fait de plus de 5000 $ et de pos­ses­sion de ma­ri­jua­na.

L’agent so­cio­com­mu­nau­taire du poste de quar­tier 45, Mi­chel Gi­rouard, rap­pelle que les graf­fi­tis réa­li­sés ailleurs qu’aux en­droits au­to­ri­sés sont as­si­mi­lés à un acte de van­da­lisme.

« Il est im­por­tant pour les pa­rents de bien sen­si­bi­li­ser leurs en­fants à ne pas grif­fon­ner sur les biens pu­blics ou pri­vés. Toutes les per­sonnes qui réa­lisent des graf­fi­tis illi­cites s’ex­posent à des pour­suites ju­di­ciaires sus­cep­tibles de leur va­loir un dos­sier cri­mi­nel. »

Le po­li­cier sou­ligne aus­si qu’un jeune qui com­met un mé­fait de type graf­fi­ti pour­rait être pour­sui­vi au ci­vil par les pro­prié­taires de biens ou des édi­fices mar­qués, afin, entre autres choses, d’amor­tir les frais de net­toyage. Ses pa­rents pour­raient être alors con­traints de dé­bour­ser la somme ré­cla­mée puis­qu’ils sont res­pon­sables de leur en­fant.

Les graf­fi­tis af­fectent l’image d’un quar­tier, di­mi­nuent le sen­ti­ment de sé­cu­ri­té au­près des ci­toyens, dé­té­riorent les pro­prié­tés pu­bliques et pri­vées. Ils aug­mentent les dé­penses mu­ni­ci­pales, avec un im­pact pos­sible sur la taxa­tion, et af­fectent les en­tre­prises et les ci­toyens qui doivent payer pour les faire dis­pa­raître.

(Photo: Think­stock)

Les po­li­ciers in­vitent les pa­rents à se joindre à la lutte aux

graf­fi­tis.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.