Le sa­laire de votre maire d’ar­ron­dis­se­ment

L'Informateur - - ACTUALITÉS - > Phi­lippe Beau­che­min

LDANS L’EST

es élec­tions de no­vembre der­nier ont chan­gé consi­dé­ra­ble­ment le vi­sage po­li­tique de Mon­tréal. Avec pour ré­sul­tat des va­ria­tions mar­quées des sa­laires des maires d’ar­ron­dis­se­ment, et une aug­men­ta­tion de re­ve­nus pour cer­tains té­nors de la scène mu­ni­ci­pale.

En consul­tant le do­cu­ment « Ré­mu­né­ra­tion 2010 – Maire d’ar­ron­dis­se­ment » pro­ve­nant de la di­rec­tion du Greffe de la Ville de Mon­tréal, on constate des va­ria­tions de sa­laire se­lon les fonc­tions mu­ni­ci­pales cu­mu­lées par les maires d’ar­ron­dis­se­ment.

C’est le cas no­tam­ment à RDP– PAT, Ro­se­mont–La Pe­tite Pa­trie, Mon­tréal-Nord et Mer­cier–Ho­che­la­ga-Mai­son­neuve, Saint-Léo­nard et Ver­dun. À Ri­vière-des-Prai­ries/Pointe-aux-Trembles, on re­trouve éga­le­ment un grand dif­fé­ren­tiel de sa­laire entre l’an­cien maire Cos­mo Ma­cio­cia (121 433$), et sa rem­pla­çante, Chantal Rou­leau (72 734$).

Pour cause; contrai­re­ment à Mme Rou­leau, M. Ma­cio­cia cu­mu­lait de nom­breuses fonc­tions autres que maire de l’ar­ron­dis­se­ment et conseiller de Ville.

Même si­tua­tion à Mon­tréal-Nord et Mer­cier–Ho­che­la­ga-Mai­son­neuve, alors que les deux nou­veaux maires, Gilles Deguire et Réal Mé­nard, ne cu­mu­lant pas au­tant de fonc­tions sur le plan mu­ni­ci­pal que leurs pré­dé­ces­seurs (Mar­cel Pa­rent et Lyn Thé­riault) ont ain­si un sa­laire moins éle­vé. M. Deguire re­çoit 92 764$, com­pa­ra­ti­ve­ment à 119 956$ pour Mar­cel Pa­rent l’an der­nier, et Réal Mé­nard gagne cette an­née 82 894$, alors que Lyn Thé­riault a re­çu 88 321$ en 2009.

Dans Ro­se­mont–La Pe­tite Pa­trie (RPP), l’an­cien maire An­dré La­val­lée, qui cu­mu­lait de nom­breuses fonc­tions mu­ni­ci­pales, ga­gnait 133 854$ en 2009, soit le plus haut sa­laire ac­cor­dé en ver­tu de la loi à un maire d’ar­ron­dis­se­ment. Au­jourd’hui, son rem­pla­çant, François W. Cro­teau, com­mande un sa­laire de 86 150 $, lui qui, en plus d’oc­cu­per le poste de maire de RPP (23 883$), est conseiller de Ville (48 851$), membre du conseil d’ag­glo­mé­ra­tion (10 160$) et pré­sident du Co­mi­té consul­ta­tif d’ur­ba­nisme (3256$).

Son com­pa­triote du Pla­teau Mont-Royal, Luc Fer­ran­dez, touche quant à lui un sa­laire de 72 734$ pour être le maire de ce po­pu­leux ar­ron­dis­se­ment, en plus d’être conseiller de Ville.

STA­BI­LI­TÉ ET HAUSSE

Des maires d’ar­ron­dis­se­ment qui ont plu­sieurs an­nées de vie po­li­tique –voir man­dats– der­rière eux, ont vu leurs sa­laires et leurs fonc­tions aug­men­tés de­puis la der­nière élec­tion.

C’est le cas, entre autres, de Claude Trudel, à Ver­dun, qui ga­gne­ra 10 000$ de plus cette an­née (124 143$ à 134 500$) et de Manon Barbe, à La­Salle, qui voit son sa­laire pas­ser de 107 860$ à 131 333$. Ces hausses s’ex­pliquent par leur nou­velle pré­sence au sein du conseil exé­cu­tif de la Ville de Mon­tréal.

Autre aug­men­ta­tion si­gni­fi­ca­tive, celle de Mi­chel Bis­son­nette, à Saint-Léo­nard, lui qui ga­gnait 72 190$ en 2009. Il a main­te­nant un sa­laire de 119 260$. Ce mon­tant de 47 070$ s’ex­plique éga­le­ment par sa pré­sence sur le conseil exé­cu­tif, mais éga­le­ment celle sur le conseil d’ag­glo­mé­ra­tion et sur la com­mis­sion de la pré­si­dence du conseil, des postes qu’il n’oc­cu­pait pas jus­qu’alors.

COM­PA­RA­TIF

-Voi­ci le sa­laire cu­mu­lé com­pre­nant toutes les fonc­tions mu­ni­ci­pales des an­ciens maires et des nou­veaux maires de cer­tains ar­ron­dis­se­ments de Mon­tréal.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.