La So­cié­té Saint-Vincent de Paul mo­der­nise son image

AP­PEL AUX BÉ­NÉ­VOLES DANS TOUTES LES SUC­CUR­SALES

L'Informateur - - VIE DE QUARTIER - > Anne-Laure Fa­ve­reaux

De­puis la fer­me­ture de la suc­cur­sale SaintT­hé­rèse-de-l’En­fant-Jé­sus de Ville­ray, les res­pon­sables de la So­cié­té Saint-Vincent de Paul ont la vo­lon­té de don­ner un se­cond souffle à l’or­ga­ni­sa­tion. Dans cette op­tique, ils veulent mo­der­ni­ser l’image de l’as­so­cia­tion et for­mer de nou­veaux bé­né­voles dans toutes les suc­cur­sales.

PRO­GRAMME DE FOR­MA­TION

Pour gui­der les bé­né­voles, la So­cié­té SaintVincent de Paul met le plus pos­sible de me­sures en place. Ain­si 17 mo­dules de for­ma­tion leurs sont of­ferts, sur des su­jets tels que l’im­mi­gra­tion, les pré­ju­gés, la spi­ri­tua­li­té, l’ac­cueil ou en­core la ges­tion de comp­toir. Des ca­fés-ren­contres sont aus­si ou­vert à tous, par­ti­ci­pants comme non-membres. La di­rec­tion sou­ligne éga­le­ment la qua­li­té de l’ac­cueil et un sui­vi de l’en- ca­dre­ment. La So­cié­té de Saint-Vincent de Paul s’ins­crit, certes, dans un mou­ve­ment ca­tho­lique mais les res­pon­sables, qui dé­fi­nissent la so­cié­té comme « la plus grande so­cié­té laïque au monde qui aide les dé­mu­nis », pré­cisent qu’il ne faut pas né­ces­sai­re­ment être ca­tho­lique pour s’in­ves­tir. Ils in­sistent aus­si sur les quatre prin­cipes di­rec­teurs de l’or­ga­ni­sa­tion : amour, jus­tice, res­pect et joie. La So­cié­té de Saint-Vincent de Paul n’est, d’ailleurs, pas une or­ga­ni­sa­tion di­ri­gée par le cler­gé.

DES BÉ­NÉ­VOLES OU­VERTS D’ES­PRIT

De leur cô­té, les bé­né­voles doivent avoir un de­gré éle­vé d’em­pa­thie et n’avoir au­cun pré­ju­gé. Don­ner de son temps pour SaintVincent de Paul c’est « re­le­ver un dé­fi, trans­for­mer la so­cié­té dans la­quelle on vit et sor­tir du gi­ron des pa­roisses » ex­pliquent les res­pon­sables » La force de l’or­ga­nisme ? Tra­vailler, au­près des gens, dans les quar­tiers. « La So­cié­té de Saint-Vincent de Paul est im­plan­té dans les quar­tiers, c’est une as­so­cia­tion très lo­cale, ac­ces­sible avec un sen­ti­ment de « j’aide chez moi pour que la so­cié­té s’en sorte », pour­suivent-ils.

MA­GA­SI­NER AL­TRUISTE

À Mon­tréal, la So­cié­té Saint-Vincent de Paul re­groupe 125 pa­roisses et compte 1383 bé­né­voles. En plus des mis­sions connues du grand pu­blic, la So­cié­té Saint-Vincent de Paul dis­pose aus­si d’une bou­tique, si­tuée au 1930 rue Cham­plain.

On y trouve au­tant des vê­te­ments que des meubles ou des élec­tro­mé­na­gers ven­dus à bas prix. Dons des par­ti­cu­liers, les élec­tro­mé­na­gers et les meubles passent en­suite par les mains du per­son­nel de l’ate­lier de l’ins­ti­tu­tion. Les employés, qui bé­né­fi­cient d’un pro­gramme d’in­ser­tion de six mois, re­tapent, poncent, re­peignent les meubles ou en­core ré­parent les la­veuses et sé­cheuses.

(Photo: Jacques Pha­rand)

À Mon­tréal, la So­cié­té Saint-Vincent de Paul re­groupe 125 pa­roisses et compte 1383 bé­né­voles.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.