Vi­vez 14 mois de plus grâce au vé­lo

L'Informateur - - SPORTS - > Phi­lippe Bois­vert

Vous trou­vez que la vie est dé­jà trop courte? Eh bien en­four­chez votre bi­cy­clette plu­tôt que de prendre votre au­to pour vos courts dé­pla­ce­ments et vous pour­riez vivre jus­qu’à 14 mois plus long­temps, nous ré­vèle une étude néer­lan­daise.

Des cher­cheurs de l’uni­ver­si­té d’Utrecht et de la Ne­ther­lands En­vi­ron­men­tal As­sess­ment ont cal­cu­lé les ré­per­cus­sions de l’uti­li­sa­tion du vé­lo pour l’in­di­vi­du (meilleure forme phy­sique) et pour la so­cié­té (ré­duc­tion des pol­luants at­mo­sphé­riques et des gaz à ef­fet de serre).

Ceux-ci en viennent à la conclu­sion que si 500 000 per­sonnes lais­saient l’au­to­mo­bile pour le vé­lo pour ef­fec­tuer leurs courts tra­jets (la moi­tié des dé­pla­ce­ments étant in­fé­rieurs à 7,5 km), les gens pour­raient avoir une vie plus longue de 14 mois.

Les ef­fets bé­né­fiques de l’aug­men­ta­tion de l’ac­ti­vi­té phy­sique sont es­ti­més de 3 à 14 mois de vie ga­gnés par in­di­vi­du. À ce gain, il faut dé­duire les fac­teurs de l’ex­po­si­tion sup­plé­men­taire aux pol­luants de l’air in­ha­lés (0,8 à 40 jours de vie per­dus) et de l’aug­men­ta­tion des ac­ci­dents de la cir­cu­la­tion (5 à 9 jours de vie per­dus).

Ces deux fac­teurs se­raient tou­te­fois ap­pe­lés à di­mi­nuer dans une so­cié­té axée da­van­tage sur le «deux roues». Car plus il y au­rait de vé­los sur la route, moins il y au­rait de pol­lu­tion et plus les au­to­mo­bi­listes se­raient pru­dents.

(Photo: Pa­trick Deschamps)

Tro­quer l’au­to pour le vé­lo a des ef­fets po­si­tifs non seule­ment pour l’in­di­vi­du, mais éga­le­ment pour la so­cié­té. On voit ici un adepte du cy­clisme sur l’une des pistes cy­clables de l’ar­ron­dis­se­ment.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.