San­dales spar­tiates ou san­dales cages?

L'Informateur - - LA MODE -

Avec l’ar­ri­vée de la sai­son es­ti­vale, le temps est ve­nu d’ef­fec­tuer une ro­ta­tion dans le dres­sing de chaus­sures, qu’en dites-vous? An­née après an­née, l’ar­ri­vée du beau temps nous in­cite toutes à nous dé­cou­vrir le bout des pieds. Les mules, les tongs et les san­dales re­prennent donc tran­quille­ment leur place. Que fe­rions-nous sans elles, pour tra­ver­ser

les ca­ni­cules?

Mais se­rions-nous en train d’as­sis­ter à un dé­lo­ge­ment de styles cô­té san­dales? De­puis quelques sai­sons, les san­dales spar­tiates mo­no­po­li­saient lit­té­ra­le­ment les trot­toirs... Chaque fa­shio­nis­ta com­mu­ni­quait ain­si son style per­son­nel : le mo­dèle plus clas­sique à la­nières de cuir en­tre­croi­sées mon­tant sur la che­ville ou en­core la san­dale bi­joux re­cou­verte de pierres du Rhin étin­ce­lantes...

En fait, pour 2011, la ten­dance se main­tient : les san­dales spar­tiates de­meurent des nôtres. Mais elles se­ront peut-être dou­blées par une ten­dance qui fait de plus en plus par­ler d’elle : la san da le cage. Au­da­cieuse et no­va­trice, on dis­tingue la san­dale cage de sa cou­sine spar­tiate par la hau­teur de son ta­lon.

Mu­nie de plu­sieurs brides ho­ri­zon­tales à l’avant, ce qui jus­ti­fie bien son nom, la san­dale cage est connue pour son confort. En plus d’être douces pour les yeux, ses nom­breuses brides sou­tiennent l’arc du pied.

Avec son look Sex and The Ci­ty, c’est in­con­tes­ta­ble­ment la ten­dance de l’été 2011. Mais at­ten­tion, une fois ju­chée sur des ta­lons ver­ti­gi­neux, en­core faut-il sa­voir maî­tri­ser l’art d’une dé­marche élé­gante... Avec un peu de pra­tique, nous de­vrions toutes ar­ri­ver à la

hau­teur de la su­blime Car­rie Brad­shaw!

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.