At­ten­tion aux pots sus­pen­dus mal fixés!

L'Informateur - - PASSION MAISON - (Source: Heb­do Concept)

Trop de jar­di­niers ont mal­heu­reu­se­ment ten­dance à né­gli­ger la fixa­tion de leurs pots sus­pen­dus. Pour évi­ter tout dan­ger, il est im­por­tant de bien les fixer... sur­tout si vous ha­bi­tez aux étages su­pé­rieurs d’un édi­fice! En outre, si votre boîte à fleurs sur­plombe une al­lée, at­ten­tion aux ar­ro­sages car il n’est pas du tout agréable de re­ce­voir le sur­plus d’eau sur la tête! Dans les jar­di­ne­ries et les grandes sur­faces, vous trou­ve­rez les cro­chets né­ces­saires pour as­su­rer la meilleure sé­cu­ri­té pos­sible. Bien sûr, il est pré­fé­rable de bien an­crer les vis dans les murs avec des che­villes. Si votre mai­son est en pierre ou en brique, fixez les cro­chets dans les ma­té­riaux et non dans le mor­tier qui est très friable.

Les pots sus­pen­dus en bois de­mandent en plus un en­tre­tien ré­gu­lier sous forme d’une couche pro­tec­trice à ap­pli­quer tous les deux ans au moins. L’ap­pli­ca­tion ré­gu­lière d’une pein­ture peut sem­bler une cor­vée, mais ce tra­vail vous per­met de chan­ger la teinte du conte­nant et de créer un nou­veau dé­cor, tout en pro­lon­geant sa du­rée de vie.

Cer­tains jar­di­niers pré­fèrent les conte­nants en plas­tique qui sont plus fa­ciles à ma­ni­pu­ler en rai­son de leur poids lé­ger. Pour le net­toyage, il est fa­cile d’ob­te­nir de bons ré­sul­tats en uti­li­sant une éponge hu­mide et ce­la à quelques re­prises au cours de la sai­son es­ti­vale.

(Pho­tos: Think­stock)

Si votre mai­son est en pierre ou en brique, fixez les cro­chets dans les ma­té­riaux et non dans le mor­tier qui est très friable.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.