L’abc de l’en­tre­tien de la pe­louse

L'Informateur - - PASSION MAISON - (Source: Heb­do Concept)

La pe­louse oc­cupe gé­né­ra­le­ment une grande place au jar­din et est sou­vent l’élé­ment do­mi­nant tout au long de la sai­son es­ti­vale. C’est ain­si qu’une pe­louse non en­tre­te­nue risque de nuire à la beau­té de votre amé­na­ge­ment tan­dis qu’une belle pe­louse met­tra en va­leur l’en­semble des lieux. Voi­ci quelques conseils : • À l’ins­tar des hu­mains, la pe­louse a be­soin de nour­ri­ture. Ap­pli­quez un en­grais bio­lo­gique de trois à quatre fois par sai­son. Vous dé­cou­vri­rez ra­pi­de­ment qu’une pe­louse en san­té re­pousse la crois­sance des mau­vaises herbes. • Une ac­ti­vi­té qui donne tou­jours de bons ré­sul­tats est de sau­pou­drer au prin­temps une mince couche de com­post que vous éten­drez à l’aide d’un râ­teau à feuilles. C’est une mé­thode très éco­lo­gique pour nour­rir votre gazon. • S’il n’y a que quelques mau­vaises herbes, il est in­utile d’ap­pli­quer du désher­bant sur toute la sur­face du gazon. L’éli­mi­na­tion peut très bien se faire ma­nuel­le­ment, ce qui se­ra ex­cellent pour notre pla­nète qui en a gran­de­ment be­soin. • Si cer­taines zones sont dé­nu­dées, se­mez du gazon à nou­veau. Si­non, les

mau­vaises herbes oc­cu­pe­ront ra­pi­de­ment l’es­pace libre. • Évi­tez de cou­per le gazon trop court, sur­tout du­rant les pé­riodes de sé­cheres

se. Il ris­que­rait alors de jau­nir plus ra­pi­de­ment qu’un gazon gar­dé long. • L’aé­ra­tion est aus­si im­por­tante, mais ha­bi­tuel­le­ment une seule fois par sai­son est suf­fi­sante. Ce­la per­met à l’eau et aux en­grais de mieux pé­né­trer dans le sol. • En dé­but de sai­son, évi­tez de mar­cher sur le gazon et at­ten­dez que le sol soit bien sec. Un gazon pié­ti­né au prin­temps prend bien du temps à s’en re­mettre.

(Pho­to: Think­stock)

Un gazon en bonne san­té de­mande beau­coup moins d’en­tre­tien.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.