Ac­cès par­ta­gé

L'Informateur - - ACTUALITÉS - Sa­muel.le­duc-fre­nette@trans­con­ti­nen­tal.ca

L’ar­ron­dis­se­ment Ri­vière-des-Prai­ries—Poin­teaux-Trembles entre de plain-pied dans la course à l’ac­ces­si­bi­li­té uni­ver­selle. Cette po­li­tique is­sue de la Ville-centre vise à rendre ac­ces­sible les ser­vices et les in­fra­struc­tures aux per­sonnes han­di­ca­pées ou âgées et aux fa­milles.

« Là, on est en train d’ef­fec­tuer des tra­vaux im­por­tants au Centre aqua­tique de Ri­viè­redes-Prai­ries. On fait des mo­di­fi­ca­tions dans les vestiaires », dit Jacques Pro­vost, qui est à la fois di­rec­teur des ser­vices ad­mi­nis­tra­tifs et co­or­don­na­teur de la po­li­tique dans l’ar­ron­dis­se­ment.

« On a amé­na­gé des portes au­to­ma­tiques, on a une rampe d’ac­cès pour y ac­cé­der, ajou­tet-il. On a aus­si amé­na­gé des sta­tion­ne­ments au­tant pour les fa­milles que les gens à mo­bi­li­té ré­duite. »

Ces me­sures concrètes font par­tie de la po­li­tique d’ac­ces­si­bi­li­té uni­ver­selle lan­cée par l’ad­mi­nis­tra­tion de Gé­rald Trem­blay il y a quelques an­nées. Ri­vière-des-Prai­ries—Poin­teaux- Trembles fait par­tie des six ar­ron­dis­se­ments qui ont em­boî­té le pas à Mon­tréal dans ce dos­sier.

Le Centre aqua­tique de Ri­vière- desP­rai­ries, si­tué dans l’école se­con­daire JeanG­rou, est un des quelques pro­jets ac­tuel­le­ment en chan­tiers ou qui l’ont été der­niè­re­ment. La pis­cine in­té­rieure est d’ailleurs fer­mée à cet ef­fet jus­qu’à la mi-oc­tobre.

Entre autres pro­jets, la bi­blio­thèque du quar­tier se­ra pour­vue de nou­veaux livres au­dio et d’autres à gros ca­rac­tères. Se­lon le rap­port d’ac­ti­vi­tés 2010 de l’ar­ron­dis­se­ment, « les salles de toi­lettes [de l’aré­na Re­né-Mas­son] ont été mises aux normes, des portes au­to­ma­tiques ont été ins­tal­lées et des es­paces de sta­tion­ne­ment ont été dé­li­mi­tés. »

« Dans les bu­reaux d’Ac­cès Mon­tréal, on a fait ins­tal­ler des portes au­to­ma­tiques », men­tionne Jacques Pro­vost, avant de van­ter un autre pro­jet ré­cent, ce­lui du pa­villon du parc Zo­ti­queSaint-Jean, si­tué sur les berges de la ri­vière des Prai­ries à l’ex­tré­mi­té nord de la 60eA­ve­nue, qui bé­né­fi­cie d’une rampe d’ac­cès pour les per­sonnes à mo­bi­li­té ré­duite (voir pho­to).

Le co­mi­té trans­ver­sal sur l’ac­ces­si­bi­li­té uni­ver­selle se charge de­puis 2007 de pla­ni­fier ces ac­tions dans l’ar­ron­dis­se­ment. Pi­lo­té par Jacques Pro­vost, il est for­mé d’une per­sonne par di­rec­tion ad­mi­nis­tra­tive. Les sept membres se réunissent une à deux fois par an­née. « L’idée, c’est de par­ta­ger l’in­for­ma­tion », di­til. En­semble, ils éla­borent un plan trien­nal. « Ça nous sert de guide pour pla­ni­fier nos gestes dans cha­cune des di­rec­tions. »

Chaque di­rec­tion est char­gée de rendre compte de ses be­soins en ma­tière d’ac­ces­si­bi­li­té uni­ver­selle. « Chaque an­née on met en­vi­ron 100 000 $ de bud­get dans le PTI [pro­gramme trien­nal d’im­mo­bi­li­sa­tions] », men­tionne-t-il. Et les be­soins sont tou­jours très mul­tiples. « Ça peut être une porte au­to­ma­tique, ça peut être une rampe, ça peut être d’élar­gir un pas­sage à cer­tains en­droits, ça peut être de dé­pla­cer un comp­toir. »

Des gestes sa­tis­fai­sants

Na­tu­rel­le­ment très re­ven­di­ca­teur, le Re­grou­pe­ment des ac­ti­vistes pour l’in­clu­sion au Qué­bec (RAPLIQ) sa­lue ce genre d’ini­tia­tive. « Oui, c’est une bonne ini­tia­tive, mais en au­tant que ça ne reste pas sur pa­pier, lance Lin­da Gau­thier, pré­si­dente et co­fon­da­trice de l’or­ga­nisme. Je ne veux pas que ce soit un voeu pieux. »

Mais quand on lui in­dique que Ri­vière-desP­rai­ries et Pointe-aux-Trembles se par­tagent une en­ve­loppe an­nuelle de 100 000 $ en ma­tière d’im­mo­bi­li­sa­tion, la mi­li­tante du mou­ve­ment pour les droits des per­sonnes han­di­ca­pées saute de son fau­teuil rou­lant. « C’est vrai­ment trop peu!, dit-elle. Il n’est plus mi­nuit moins cinq, il est mi­nuit. »

Elle croit même qu’il faut chan­ger com­plè­te­ment les règles en­ca­drant la construc­tion au Qué­bec. Il fau­drait obli­ger les en­tre­pre­neurs à te­nir compte des be­soins par­ti­cu­liers des per­sonnes han­di­ca­pées. « Il faut pas­ser des rè­gle­ments au-de­là du code de la construc­tion. »

(Pho­to : Pa­trick Des­champs)

Le pa­villon du parc Zo­tique-Saint-Jean per­met aux per­sonnes se dé­pla­çant en fau­teuil rou­lant d’avoir ac­cès aux berges de la ri­vière des Prai­ries.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.