Han­di­ca­pé et vic­time

L'Informateur - - VIE DE QUARTIER - Phi­lippe Beau­che­min beau­che­minp@trans­con­ti­nen­tal.ca

Le Re­grou­pe­ment des ac­ti­vistes pour l’in­clu­sion au Qué­bec (RAPLIQ) dé­voile ces jours-ci une en­quête pour ai­der à « mieux com­prendre la vio­lence et la né­gli­gence à l’égard des per­sonnes en si­tua­tion de han­di­cap ». Un do­cu­ment qui ex­pose de nom­breux abus et crimes faits aux gens han­di­ca­pés.

Le do­cu­ment Crimes ca­chés, com­man­dé par le mi­nis­tère de la Jus­tice du Ca­na­da, per­met de prendre connais­sance du quo­ti­dien de 14 per­sonnes ayant su­bi des crimes ca­chés.

Un quo­ti­dien mar­qué par la vio­lence conju­gale et psy­cho­lo­gique, des agres­sions sexuelles, des me­naces de mort, des voies de fait, de l’in­ti­mi­da­tion, du har­cè­le­ment, des vols et de la né­gli­gence.

« Quand t’as peur d’al­ler te cou­cher, car tu sais que ta pré­po­sée, c’est ton ex qui n’a plus de res­pect pour toi, c’est vrai­ment dur. J’avais des bleus sur les bras et les jambes. J’étais trai­té comme un ani­mal » , laisse sa­voir un par­ti­ci­pant.

« Les per­sonnes ha­bi­tant dans un CHSLD sont consi­dé­rées comme des signes de piasses. Pas comme des hu­mains! Les em­ployés font tout pour plaire au boss. Cer­tains ont du coeur, mais d’autres non », in­forme un autre.

Les 14 par­ti­ci­pants ont sou­le­vé un to­tal de 49 actes de vio­lence et de né­gli­gence. Sur ce to­tal, cinq ont été dé­non­cés. « Comment puisje me per­mettre de perdre les ser­vices de mon pré­po­sé abu­seur alors que je sais très bien que je ne pour­rai pas trou­ver une autre per­sonne pour m’ai­der à me le­ver de­main ma­tin? », se ques­tionne une vic­time.

L’iso­le­ment, la peur, les sté­réo­types, la com­plexi­té ad­mi­nis­tra­tive du sys­tème de jus­tice et les pré­ju­gés sont éga­le­ment des obs­tacles à la dé­non­cia­tion, re­lève l’étude.

Re­com­man­da­tion

De nom­breuses re­com­man­da­tions émanent du do­cu­ment. Elles sont re­grou­pées sous les thèmes de : sen­si­bi­li­sa­tion au­près de la po­pu­la­tion; for­ma­tion des in­ter­ve­nants; ac­ces­si­bi­li­té aux res­sources fi­nan­cières, ma­té­rielles et hu­maines; la lutte contre la vio­lence conju­gale; offre adé­quate de ser­vices de sou­tien à do­mi­cile.

« Dans bien des cas, les actes ont été com­mis à cause d’un sys­tème de san­té ne ré­pon­dant pas aux be­soins des per­sonnes en si­tua­tion de han­di­cap et ne ga­ran­tis­sant pas la qua­li­té re­quise pour pou­voir vivre dans la di­gni­té », lit-on dans la conclu­sion de Crime ca­chés.

(Pho­to: Ala­rie Pho­tos – Jacques Pha­rand)

Une étude met à jour les crimes com­mis contre les per­sonnes vi­vant avec un han­di­cap.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.