Se faire son ci­né­ma… au sous-sol!

L'Informateur - - PASSION MAISON - (Source : La ban­nière Ré­no-Maître de l’APCHQ)

Une pièce dé­diée

En ma­tière de ci­né­ma mai­son, la ten­dance est à la salle dé­diée. Pour que l’illu­sion soit par­faite, son amé­na­ge­ment de­mande tou­te­fois quelques pré­cau­tions. Sur­tout sur le plan acous­tique.

Le ci­né­ma mai­son, ce n’est pas qu’un en­semble d’ap­pa­reils à la fine pointe de la tech­no­lo­gie. C’est aus­si une ques­tion de de­si­gn, de confort et de qua­li­té acous­tique. Pour que votre salle de di­ver­tis­se­ment soit à la hau­teur de la tech­no­lo­gie au­dio­vi­suelle que vous y in­té­gre­rez, voi­ci quelques règles à ob­ser­ver. Pour pro­fi­ter plei­ne­ment de l’ex­pé­rience du ci­né­ma dans le confort de votre foyer, il est pré­fé­rable d’amé­na­ger une pièce stric­te­ment ré­ser­vée à cet usage. Bien que vous puis­siez trans­for­mer n’im­porte quelle pièce en salle de ci­né­ma, mieux vaut pri­vi­lé­gier le sous­sol. Pour­quoi? Tout sim­ple­ment parce que le sous-sol est l’en­droit qui re­çoit le moins de lu­mière na­tu­relle et que le bé­ton li­mite na­tu­rel­le­ment la pro­pa­ga­tion des sons.

La confi­gu­ra­tion de la pièce contri­bue­ra tout au­tant au réa­lisme votre ex­pé­rience ci­né­ma­to­gra­phique. Fer­mée sur toutes ses faces pour conte­nir le son, la pièce idéale au­ra une forme rec­tan­gu­laire. Une pièce confor­table, tant sur le plan acous­tique que sur ce­lui du confort vi­suel, au­ra un mi­ni­mum de 10 pieds de lar­geur sur 20 pieds de pro- fon­deur ou da­van­tage, pour au­tant que ces pro­por­tions soient res­pec­tées. Et le pla­fond? Un maxi­mum de 8 pieds de hau­teur, si­non vous de­vrez l’abais­ser.

La cloi­son idéale

Pour op­ti­mi­ser la qua­li­té de trans­mis­sion du son et en li­mi­ter la pro­pa­ga­tion, le pla­fond comme les murs don­nant sur une pièce ad­ja­cente de­vront être par­fai­te­ment in­so­no­ri­sés. La com­bi­nai­son idéale? Des barres ré­si­lientes fixées di­rec­te­ment aux co­lom­bages, puis une feuille de pla­co­plâtre de type X – sa den­si­té éle­vée contien­dra mieux les basses fré­quences –, sur la­quelle se­ra ap­po­sé un car­ton-fibre et, pour ter­mi­ner, une autre feuille de gypse de type X.

« Au pla­fond, on fe­ra un as­sem­blage iden­tique, sauf qu’on com­men­ce­ra par un sys­tème Ca­li, un pro­duit qui em­pêche la trans­mis­sion des sons aé­riens et de struc­ture, pré­cise Ré­mi Ca­ron, pré­sident de Construc­tion Ame­ri­ca et membre de la ban­nière Ré­no-Maître. Par contre, on évi­te­ra de ré­pé­ter la même com­bi­nai­son de l’autre cô­té d’une cloi­son mé­diane. On pour­ra par exemple rem­pla­cer le car­ton-fibre par une autre feuille de pla­co­plâtre. »

Les dé­tails si­gni­fi­ca­tifs

Votre salle de ci­né­ma mai­son ne se­ra par­fai­te­ment in­so­no­ri­sée que si vous por­tez une at­ten­tion par­ti­cu­lière à ces pe­tits dé­tails qui font toute la dif­fé­rence. À com­men­cer par le scel­le­ment, avec un pro­duit acous­tique, de toutes les ca­vi­tés et ori­fices ser­vant au pas­sage des câbles et des fils élec­triques. Sans ou­blier les en­cas­trés du pla­fond, qui au­ront été ins­tal­lés dans une re­tom­bée pour évi­ter de per­cer le pla­fond soi­gneu­se­ment in­so­no­ri­sé.

Pour les is­sues, pré­voyez un cham­branle suf­fi­sam­ment pro­fond pour per­mettre l’ins­tal­la­tion de deux portes, en bois, do­tées d’un coupe-sons. Si vos fe­nêtres sont à rem­pla­cer, op­tez pour un vi­trage triple, il li­mit- era mieux la ré­ver­bé­ra­tion des ondes so­nores. Pen­sez éga­le­ment à mé­na­ger un es­pace de quelques mil­li­mètres entre les plinthes et le plan­cher pour em­pê­cher la pro­pa­ga­tion des basses fré­quences. En­fin, pour le plan­cher, pré­fé­rez la mo­quette, si­non un re­vê­te­ment de bois ou de liège fe­ra l’af­faire, à condi­tion de ne pas ou­blier le sous-plan­cher.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.