Le pas­se­reau de Ri­vière-des-Prai­ries

L’In­for­ma­teur ren­contre le jeune rap­peur Young Krow

L'Informateur - - LA UNE - Sa­muel Le­duc-Fre­nette sa­muel.le­duc-fre­nette@trans­con­ti­nen­tal.ca

Il est jeune, il a du ta­lent et… il vient de Ri­vière-des-Prai­ries. Ce drôle d’oi­seau (!) se nomme Youri Kel­ly Loi­seau. Ou plu­tôt Young Krow, nom qu’il ar­bore lors­qu’il se pro­duit en spec­tacle. Bienvenue sur la scène hip-hop prai­ri­voise.

Young Krow se dé­fi­nit lui-même comme un oi­seau noir. Se dé­fi­nit-il comme le mou­ton noir de la mu­sique hip-hop? Peut-être, sur­tout qu’il se dé­fi­nit d’abord et avant tout comme ar­tiste, et non comme rap­peur. Une fa­çon pour lui de ne pas se can­ton­ner dans un style de mu­sique en par­ti­cu­lier.

« Par rap­port à mon nom de fa­mille, Loi­seau, Krow veut dire cor­beau. C’est le “black bird”, dit-il. C’est une men­ta­li­té. Tout le monde dit que le cor­beau porte mal­heur et mon tra­vail prouve le contraire. Le cor­beau me porte chance. »

Young Krow est aus­si fier de ce qu’il fait que du quar­tier Ri­vière-des-Prai­ries d’où il pro­vient. « C’est un quar­tier qui est so­li­daire en­vers tout le monde. Tout le monde se connaît. Tout le monde se met en valeur, il n’y a pas de dis­cri­mi­na­tion. Ri­vière-des-Prai­ries, c’est vrai­ment une fa­mille. »

C’est d’ailleurs ici qu’il s’est fait connaître en s’illus­trant au bas­ket­ball. « J’ai com­men­cé à jouer au basket avec Équipe RDP. J’ai tout fait ici. » Au­jourd’hui, il s’im­plique à plu­sieurs ni­veaux, comme en en­traî­nant au jeu « des jeunes du pri­maire de­puis quatre ans » ou en par­ti­ci­pant au

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.