« La qua­li­té de l’eau s’est net­te­ment amé­lio­rée »

-La mai­resse Chan­tal Rou­leau

L'Informateur - - ACTUALITÉS - Fre­nett Sa­muel Le­duc- e sa­muel.le­duc-fre­nette@trans­con­ti­nen­tal.ca

À la suite d’un ar­ticle pu­blié dans L’In­for­ma­teur le 9 août se­lon le­quel l’eau des berges de Pointe-aux-Trembles se­rait de mau­vaise qua­li­té, la mai­resse de l’ar­ron­dis­se­ment Chan­tal Rou­leau a te­nu à pré­ci­ser que le fleuve est gé­né­ra­le­ment sa­lubre et pro­pice à la bai­gnade. Sauf peut-être à Ri­vière-des-Prai­ries.

Le 15 juillet der­nier, Mme Rou­leau et une poi­gnée d’ir­ré­duc­tibles bai­gneurs mont­réa­lais se sont don­né ren­dez-vous pour le Grand Splash an­nuel sur les quais du Vieux-Port de Mon­tréal. Sous un mer­cure in­di­quant 28 ºC, ceux-ci ont plon­gé dans le fleuve afin de sen­si­bi­li­ser leurs conci­toyens à l’im­por­tance de pré­ser­ver la qua­li­té de l’eau du fleuve.

Car Mme Rou­leau a à coeur les mi­lieux aqua­tiques, sur­tout qu’elle planche ac­tuel­le­ment sur un pro­jet de ré­ha­bi­li­ta­tion des berges de l’an­cienne Ma­ri­na Beau­doin, si­tuée au bout de la 94e Ave­nue, à Pointe-aux-Trembles. Elle est aus­si « porte-pa­role de l’eau » pour le par­ti Vi­sion Mon­tréal.

« Dans les ré­cents ar­ticles, ce qui res­sort, c’est que fi­na­le­ment, la qua­li­té de l’eau n’était pas bonne. Il y a un tra­vail im­mense qui se fait, mais il s’agit de dire que la qua­li­té de l’eau n’était pas bonne la se­maine der­nière, et puis on re­vient à il y a plu­sieurs an­nées quand ef­fec­ti­ve­ment elle n’était pas bonne », se dé­fend la mai­resse lors d’une en­tre­vue ex­clu­sive.

« Quand elle n’est pas bonne, c’est parce qu’il y a eu de très grosses pluies, avance-t-elle pour jus­ti­fier la mau­vaise qua­li­té de l’eau consta­tée dans l’est de la ville la pre­mière se­maine d’août. Et qu’à cause des grosses pluies, avec le sys­tème de ré­seau qu’on a, eh bien il y a des dé­bor­de­ments. Et quand il y a des dé­bor­de­ments, il y a des eaux usées qui peuvent être dé­ver­sées dans le fleuve. Ça c’est quelque chose qui est ap­pe­lé à être cor­ri­gé de plus en plus, et de mieux en mieux. »

Afin de me­su­rer la qua­li­té des plans d’eau cein­tu­rant l’île de Mon­tréal, une équipe du Ré­seau de sui­vi du mi­lieu aqua­tique (RSMA) de la Ville ana­lyse heb­do­ma­dai­re­ment, de mai à sep­tembre, des échan­tillons d’eau pré­le­vés à une cen­taine d’en­droits stra­té­giques. Leur qua­li­té est cal­cu­lée en fonc­tion de l’in­dice Qua­lo.

Se­lon des do­cu­ments dis­po­nibles sur le site de la Ville de Mon­tréal, un cours d’eau ob­tient la cer­ti­fi­ca­tion Qua­lo lorsque « la moyenne an­nuelle de ses ré­sul­tats heb­do­ma­daires doit être in­fé­rieure au cri­tère de 200 CO­LI par 100 ml » et si « seuls 10 % des ré­sul­tats peuvent dé­pas­ser la valeur de 400 CO­LI par 100 ml ». L’ex­pres­sion « CO­LI » si­gni­fiant « co­li­formes fé­caux ».

Or, se­lon la mai­resse, l’eau de l’ar­ron­dis­se­ment n’a ja­mais été aus­si bonne. « Il y a eu moins de deux épi­sodes de dé­bor­de­ment, de mau­vaise qua­li­té d’eau, au cours de l’an­née […]. Et il n’y a qu’un sym­bole, à la hau­teur de la 82e, où ce n’est pas bon, dit-elle. Et ce n’était pas ar­ri­vé de­puis 1999 que la qua­li­té de l’eau soit aus­si bonne que ça. »

De­puis 2004, la qua­li­té de l’eau se­rait en constante amé­lio­ra­tion. Cette der­nière an­née avait été mau­vaise, puis­qu’un som­met de plus de 500 co­li­formes fé­caux par 100 ml d’eau en moyenne avait été at­teint pen­dant l’été. Rap­pe­lons qu’il est dé­con­seillé de se bai­gner lorsque cet in­dice dé­passe les 200 co­li­formes fé­caux.

La ri­vière des Prai­ries, le cancre

Si les berges de Pointe-aux-Trembles font bonne fi­gure, celles de Ri­vière-des-Prai­ries sont en­core le cancre de la classe quant à la qua­li­té de l’eau qu’on y trouve.

« Au ni­veau de la ri­vière des Prai­ries, la qua­li­té de l’eau n’était pas si pire, sauf à cer­tains en­droits. Mais avec la construc­tion du pont, les pi­liers, ç’a bras­sé pas mal [les sé­di­ments du fond de l’eau] », dit la mai­resse.

« Les sé­di­ments vont se re­dé­po­ser, ajou­teelle. Je par­lais avec les spé­cia­listes qui me disent qu’à par­tir de l’an­née pro­chaine on de­vrait voir une amé­lio­ra­tion de la qua­li­té, et que cette an­née, ils s’at­ten­daient à ça. »

Elle croit même, sans en être to­ta­le­ment cer­taine, que les eaux usées de la Ville de La­val, qui par­tage une fron­tière « aqua­tique » avec Mon­tréal, pour­raient se re­trou­ver dans la ri­vière des Prai­ries.

« On va cer­tai­ne­ment avoir une meilleure qua­li­té d’eau l’an­née pro­chaine, dit-elle en sub­stance. Il y a des in­ves­tis­se­ments qui vont se faire. » Il n’est tou­te­fois pas en­core pos­sible de sa­voir de quelle na­ture se­ront ces in­ves­tis­se­ments.

(Photo : Alarie pho­tos)

La mai­resse de l’ar­ron­dis­se­ment Ri­viè­redes-Prai­ries—Pointe-aux-Trembles consi­dère que les eaux du fleuve St-Laurent sont « bai­gnables ».

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.