LE PATINAGE AR­TIS­TIQUE, UNE BÉQUILLE POUR LA VIE

L'Informateur - - CHANGEONS LE MONDE ! - Jo­sé Antó­nio Pires jo­sean­to­nio.pires@trans­con­ti­nen­tal.ca

Isa­belle Per­reault et la cham­pionne du monde, Ch­ris­ti­na So­phia Kou­tros. La ren­contre se fait dans son mi­lieu de tra­vail, sur la Rive-Sud. C’est une femme tout sou­rire et dé­bor­dante d’éner­gie qui se pré­sente. Cette vi­gueur se lit par les gestes, la dé­marche et les pa­roles, qu’elle par­tage au­près de plu­sieurs ath­lètes qui en ont gran­de­ment be­soin. Élue en­traî­neuse fé­mi­nine de l’an­née sur la scène na­tio­nale par l’or­ga­nisme Olym­piques spé­ciaux Ca­na­da, la Mont­réa­laise Isa­belle Per­reault en­seigne le patinage ar­tis­tique au club de Saint-Léo­nard, no­tam­ment aux per­sonnes ayant une dé­fi­cience in­tel­lec­tuelle. Phy­sio­thé­ra­peute de mé­tier et an­cienne pa­ti­neuse ar­tis­tique, Isa­belle s’est jointe au groupe en ju­me­lant ses deux pas­sions. Au fil du temps, l’en­sei­gne­ment a pris le des­sus. « Le dé­ve­lop­pe­ment de ses per­sonnes est dif­fé­rent. Il faut être plus struc­tu­ré. C’est tou­te­fois gra­ti­fiant de voir ces pa­ti­neurs at­teindre des som­mets, sou­tient celle qui compte beau­coup d’ath­lètes au­tistes au sein de sa bri­gade. C’est va­lo­ri­sant pour les jeunes, mais éga­le­ment pour les en­traî­neurs. On sous-es­time leur po­ten­tiel. Ils sont ca­pables d’en faire beau­coup plus qu’on le croit. » Au cours de l’an­née 2008, l’an­cienne en­sei­gnante au Cé­gep Ma­rie-Vic­to­rin était l’en­traî­neuse en chef de l’équipe de patinage ar­tis­tique du Québec au cham­pion­nat na­tio­nal. Des sept pa­ti­neurs qué­bé­cois pré­sents, cinq sont re­ve­nus avec une mé­daille au cou. Quatre d’entre eux ont en­suite par­ti­ci­pé au Cham­pion­nat du monde de 2009. Trois ont ob­te­nu des mé­dailles et, pour la pre­mière fois de l’his­toire, le Québec avait une cham­pionne du monde en Ch­ris­ti­na So­phia Kou­tros. « Par le patinage ar­tis­tique, ces jeunes ap­prennent à se dé­pas­ser. Ils sont seuls sur la glace, de­vant plein de monde. Ce­la ap­porte beau­coup à leur vie. C’est le cas pour tous les ath­lètes, mais en­core plus pour eux », croit Isa­belle Per­reault. Son plus beau fait d’armes de­meure tou­te­fois ce­lui d’avoir per­mis à une per­sonne au­tiste et aveugle de pra­ti­quer le patinage ar­tis­tique. « Ç’a pris trois mois avant qu’elle em­barque sur la glace. Au­jourd’hui, avec plus d’as­su­rance, elle pa­tine seule et peut glis­ser sur un pied. »

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.