Vers une cir­cons­crip­tion verte

Pau­li­na Aya­la veut fa­vo­ri­ser le dé­ve­lop­pe­ment du­rable

L'Informateur - - ACTUALITÉS - Sa­muel Le­duc-Fre­nette sa­muel.le­duc-fre­nette@trans­con­ti­nen­tal.ca

La dé­pu­tée d’Honoré-Mer­cier Pau­li­na Aya­la n’a pas en­core in­té­gré son siège d’élue à la Chambre des Com­munes, que dé­jà elle rêve de trans­for­mer le Ca­na­da en un pays propre et du­rable. Et, pour ce faire, il n’y a pas mieux que de fa­vo­ri­ser de so­lides po­li­tiques en­vi­ron­ne­men­tales ar­ri­mées au dé­ve­lop­pe­ment des tran­sports en com­mun, laisse en­tendre la po­li­ti­cienne.

Les îlots de cha­leur font par­tie des han­tises de Mme Aya­la. Se­lon elle, la cir­cons­crip­tion, qui re­groupe les quar­tiers de Ri­vière-desP­rai­ries et d’An­jou ain­si que d’une par­tie de Mer­cier, manque cruel­le­ment d’arbres. Cette fai­blesse conju­guée à l’as­phal­tage et à la bé­to­ni­sa­tion pro­gres­sive des es­paces verts à cause de l’éta­le­ment ur­bain mul­ti­plient ces îlots. Les sec­teurs in­dus­triels—d’An­jou et de Mer­cier par exemple—et l’uti­li­sa­tion de la voi­ture sont aus­si en cause.

La dé­pu­tée du Nou­veau Par­ti dé­mo­cra­tique (NPD) croit par ailleurs que les po­li­tiques en­vi­ron­ne­men­tales de la Ville de Mon­tréal et des ses ar­ron­dis­se­ments sont in­co­hé­rentes, alors que les ha­bi­tants de cer­tains quar­tiers cen­traux ont des sub­ven­tions pour les toi­tures blanches et que ceux des quar­tiers de l’est de la mé­tro­pole n’en ont pas.

« Quand on construit des mai­sons, est-ce que les normes de construc­tion vont res­pec­ter l’en­vi­ron­ne­ment, la qua­li­té de vie des ci­toyens? », se de­mande-t-elle en­core. Elle veut que cette vi­sion soit in­té­grée dans toutes les étapes de construc­tion des bâ­ti­ments, et pas seule­ment après.

« On par­lait aus­si d’avoir ac­cès à des lé­gumes dans l’Est, rap­pelle-t-elle. Si tu vas cher­cher les agri­cul­teurs du Québec, tu vas pro­té­ger l’en­vi­ron­ne­ment, tu ne vas pas ache­ter des fruits de loin. Tu les as ici à cô­té au moins du­rant l’été. Il y a une em­preinte éco­lo­gique quand on fait de l’im­por­ta­tion. »

Elle parle aus­si de fa­vo­ri­ser des ini­tia­tives comme la nou­velle Route bleue, du nom d’un projet de la Ville de Mon­tréal vi­sant à pro­mou­voir les ac­ti­vi­tés récréatives flu­viales. Dans tous les cas, elle cherche à concer­ter les ac­teurs du mi­lieu en­vi­ron­ne­men­tal, au­tant du cô­té gou­ver­ne­men­tal que non-gou­ver­ne­men­tal, pour « in­clure une vi­sion plus éco­lo­giste » dans tous les pro­jets de dé­ve­lop­pe­ment d’Ho­no­réMer­cier.

Le trans­port en com­mun est un autre en­jeu im­por­tant dans la cir­cons­crip­tion. Sur­tout de­puis que les coûts du projet du Train de l’Est ont fait un bond de 70 %.

« Je me sens un peu comme la mai­resse de Ri­vière-des-Prai­ries, ra­conte la dé­pu­tée. C’est un choc. […] Il faut com­prendre qu’il y a des dé­pas­se­ments de bud­get, je com­prends aus­si que le gou­ver­ne­ment du Québec es­saie de se pro­té­ger parce qu’il y a tel­le­ment d’his­toires louches sur les at­tri­bu­tions de contrat, mais il faut avan­cer dans ce projet-là. Le monde at­tend. On voit les pan­cartes où c’est écrit que le Train de l’Est ar­rive. Mais ça va ar­ri­ver quand? »

C’est un dos­sier d’au­tant plus im­por­tant à ses yeux que le fé­dé­ral n’a pas beau­coup de pou­voirs di­rects en ma­tière de trans­port en com­mun autres que sur les trains.

« Dans mon par­ti, c’est très im­por­tant les tran­sports en com­mun. Là, il faut pous­ser » le trans­port col­lec­tif à Mon­tréal, dit-elle. Il faut ac­croître non seule­ment le ter­ri­toire des­ser­vi, mais aus­si la qua­li­té et la fré­quence des au­to­bus et des mé­tros. À ce der­nier su­jet, elle croit, comme bien des élus, qu’il fau­drait pro­lon­ger la ligne bleue du mé­tro.

(Photo : ar­chives)

La dé­pu­tée néo-dé­mo­crate d’Honoré-Mer­cier, Pau­li­na Aya­la, veut que la So­cié­té de trans­port de Mon­tréal (STM) pro­longe la ligne bleue du mé­tro dans l’est de l’île.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.