Plus d’ados di­ront: « moi, j’fais mon lunch! »

L'Informateur - - ACTUALITÉS - Josianne Des­jar­dins josianne.des­jar­dins@trans­con­ti­nen­tal.ca

Par l’en­tre­mise de sa nou­velle cam­pagne de sen­si­bi­li­sa­tion, La Ta­blée des chefs sou­haite re­don­ner le goût de cui­si­ner aux jeunes et trou­ver une al­ter­na­tive aux cours d’éco­no­mie fa­mi­liale, ja­dis of­ferts dans les écoles se­con­daires.

Le 26 sep­tembre pro­chain, les Qué­bé­cois se­ront in­vi­tés à pré­pa­rer leur lunch avec la cam­pagne « Moi, j’fais mon lunch », dif­fu­sée sur In­ter­net et à Ca­nal Vie.

Jean-Fran­çois Ar­cham­bault, fon­da­teur et di­rec­teur gé­né­ral de la Ta­blée des chefs, in­siste sur le fait que le mes­sage de la cam­pagne se doit d’être sub­tile mais ef­fi­cace.

« Nous vou­lons que les gens se mo­bi­lisent sans s’en rendre compte. Et il ne faut pas ba­na­li­ser ce geste (de faire son lunch), parce que ce sont les gé­né­ra­tions fu­tures qui en se­ront pé­na­li­sées », ex­plique-t-il.

Parce qu’il est plus dif­fi­cile de man­ger sai­ne­ment et de va­rier son ali­men­ta­tion lors­qu’on a peu de moyens, l’or­ga­nisme voué à l’au­to­no­mie ali­men­taire chez les jeunes en­cou­rage aus­si les gens à se pro­cu­rer la boîte à lunch of­fi­cielle au coût de deux dol­lars, of­ferte dans plu­sieurs Caisses po­pu­laires Des­jar­dins.

« Un bud­get ali­men­taire ser­ré amène peu d’in­té­rêt à cui­si­ner et ce­la de­vient plus un be­soin à combler qu’un plai­sir. Et il y a aus­si un pro­blème d’ac­ces­si­bi­li­té dans les mi­lieux dé­fa­vo­ri­sés » , sou­ligne M. Ar­cham­bault.

Jus­qu’à pré­sent, en­vi­ron 15 000 boîtes à lunch ont trou­vé pre­neur et l’or­ga­nisme sou­haite en li­qui­der 50 000 autres.

Les fonds amas­sés per­met­tront d’élar­gir le pro­gramme de for­ma­tion cu­li­naire de La Ta­blée des chefs. Pour plus d’in­for­ma­tions www.moi­j­fais­mon­lunch.ca

:

(Pho­to : ar­chives)

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.